Skip to Content

Philosophie

Dernière contribution

841 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Yess
Hors ligne
A rejoint: 14 février 2014
Contributions: 2249
Re: Philosophie

Joli poème Tiki, franchement !

Quant à ce fameux "Kalb el assad", oui oui, en effet j'ai pu tomber sur cette information, mais je n'ai pas approfondie. Pourtant, tout cela reste important bien sûr. Mais je me suis surtout posé d'autres questions, forcément en lien à la pensée des égyptiens, et donc, forcément aussi en lien avec...les astres.

Nous en parlerons Tiki !

PS :

Citation:
Sur avis des égyptologues occidentaux, le gouvernement égyptien s’oppose à toute recherche géologique ou sismographique aux abords du sphinx depuis 1993

Ahlala, ces Occidentaux, si férus de Science et de Savoir, de Connaissances et de Découvertes, de Libertés et de Démocraties...loul !!!

Edité par Yess le 04/01/2017 - 10:28
Portrait de TikiTouki
Hors ligne
A rejoint: 4 novembre 2016
Contributions: 574
Re: Philosophie

Yess a écrit:
Joli poème Tiki, franchement !
Merci ^^

Yess a écrit:
donc, forcément aussi en lien avec...les astres.
Nous en parlerons Tiki !
Ok ! Je reviens plus tard là pas trop le temps ^^

Citation:
Sur avis des égyptologues occidentaux, le gouvernement égyptien s’oppose à toute recherche géologique ou sismographique aux abords du sphinx depuis 1993
Comme par hasard... C'est à se demander s'ils ne sont pas conscients de certains secrets et préfèrent les cacher au monde...

A+ Yess ^^

Un jour de noël, Tiki rencontra Touki,
De là naquit... TikiTouki !

Portrait de Yess
Hors ligne
A rejoint: 14 février 2014
Contributions: 2249
Re: Philosophie

Petit exposé philosophique (parce que soi-disant, il y a pas d'autres mots, hein... mais la philo...vous savez... y a qu'à voir ce que raconte Michel Onfray (certaines choses étant intéressantes, sans aucun doute, évidemment) pour savoir qu'on peut tout dire, mais surtout n'importe quoi. Car il est vrai qu'Onfray parle notamment du "réel", mais à savoir de quelle réalité il parle...^^ ?)

Allez, encore une fois, passons un cran au dessus, et adressons notamment ces prochains posts à mon cher Teufeu pour son "mais oui c'est clair" ^^, mais aussi à cette judicieuse remarque de mon cher Question "que je suis/dois me sentir, sans plaisanter (loul, pas mal, pas mal...), très seul" ... : mais mon cher Question, quand on pense comme je pense, on est jamais seul (qui sont-ils alors !? Hahaha) ! Ahlala...

Suis-je à moi seul, néanmoins, en train de devenir un sujet "tabou" (et non seulement les sujets que j'aborde) ?! Telle est la question, Question ^^ !

Bref, commençons par le commencement (pourquoi, on pourrait commencer autrement ^^ ?!)

1/Petit exposé fort intéressant que j'ai gardé depuis fort longtemps :

Voilà un texte que j'ai trouvé sur internet il y a bien des années maintenant, et qui m'avait bien fait rire…

Le texte, qui débute par une question, s'intitule : "Pourquoi les Juifs et les Grecs ne pouvaients-ils pas s'entendre ?"

Sans plus attendre, et avec mes sincères remerciements et mon profond respect au rédacteur, Tzvi Freeman, dialoguons :

Question : J’ai du mal à apprécier ‘Hanouccah. À mon sens, toute cette histoire fut un désastre absolu. Voilà la rencontre de deux cultures tellement riches, qui auraient pu partager tellement de choses et tellement apporter au monde ensemble, et au lieu de cela : blam ! Les extrémistes des deux camps ont déterré la hache de guerre.
Je ne comprends pas. Les Grecs étaient universalistes. Ils étaient ouverts aux nouvelles idées, d’où qu’elles proviennent. Ils ont répandu la connaissance et la compréhension dans tout le bassin méditerranéen. Cette rencontre était une occasion en or de faire connaître les valeurs juives au monde. Pourquoi ces fanatiques de Maccabées n’ont-ils pas été capables de trouver un compromis ?

La réponse courte :

Ce fut effectivement la plus grande chose qui pouvait arriver à l’esprit grec : découvrir la seule chose qu’il ne pouvait pas tolérer. Un peu comme le kinésithérapeute qui vous aide à trouver l’endroit de votre dos sur lequel il ne faut surtout pas appuyer.
Pour le Juif, aussi, ce fut une expérience édifiante. Les lignes rouges sont apparues clairement, et, grâce à ces lignes directrices, la Torah devint capable de survivre jusqu’à aujourd’hui.

La réponse longue, qui à mon sens, est à se plier de rire :

Vous avez raison sur un point : toute l’histoire de ‘Hanouccah constitua un épisode complètement atypique de l’histoire de la Grèce Antique. Je ne pense pas que celle-ci ait jamais réprimé ou interdit une quelconque autre culture. Chaque civilisation nouvellement conquise possédait ses dieux et ses rituels propres, et c’était formidable aux yeux des Grecs. « Hé, vous avez des dieux ? Nous aussi ! On fait un échange ? Vous avez des rituels ? Vous avez des croyances ? On adore ça ! On va même vous aider à faire de belles et grandes statues ! » Les Grecs étaient de grands syncrétistes, c’est-à-dire qu’ils pouvaient mélanger toutes les cultures du monde connu et en faire une grande tchouktchouka..
Dans ce cas, que pouvaient-ils bien avoir contre les Juifs ?
Bien sûr, il y avait des conflits d’intérêt politiques, qui constituèrent les raisons apparentes de cette confrontation. Mais il est évident que quelque chose de plus profond était également en jeu. Un malaise subliminal qui a fait apparaître le pire aspect des Grecs et a poussé les Maccabées à la révolte. Apparemment, il y avait quelque chose dans la mentalité juive qui ne se prêtait pas à ce joyeux mélange.
Considérez les choses du point de vue juif : les Juifs ont aussi emprunté de toutes les cultures avec lesquelles ils ont été en contact. Quoi que vous dise votre grand-mère, Abraham ne tartinait pas ses tranches de guefilte fish avec du raifort. Et la culture de laquelle nous avons le plus emprunté fut certainement celle de la Grèce Antique. Le Talmud nous dit que le seul langage dans lequel la Torah pouvait être traduite élégamment était le grec. Il y est dit que c’est une langue magnifique. Il y est dit que, d’entre tous les peuples, les Grecs avaient les idées les plus proches des nôtres. Nos Sages ont fait l’éloge de nombreux philosophes grecs. Maïmonide a écrit qu’Aristote fut un demi-prophète. Le Seder Hadorot, un livre d’histoire juive classique, prétend qu’Aristote devint juif !
Alors que s’est-il passé ? Pourquoi un clash aussi violent ? Pourquoi les Juifs n’ont-ils pas été capables de trouver un quelconque compromis avec le dirigeant hellénique ?
Nous avons besoin de répondre à cette question parce que, de manière très tangible, ‘Hanouccah se perpétue. Notre société aujourd’hui est un bizarre amalgame de ces deux cultures, la culture hellénique et la culture juive. Si ce conflit a eu lieu dans le passé, la question est : a-t-il trouvé sa résolution avec le temps ? Ou bien combattons-nous encore les éléphants grecs ? En d’autres termes : notre société est-elle schizoïde ?

Tête à tête – et au-delà

Alors voici comment la conversation se déroule. Quelle conversation ? Celle qui se tient depuis que l’esprit grec et l’esprit juif se sont rencontrés, il y a presque deux millénaires et demi. Où se tient-elle ? Pour l’essentiel, quelque part dans les profondeurs des consciences juives :

Le Grec : Alors parlez-nous de vos dieux, M. Maccabée.
Le Juif : Hum, il faut le dire au singulier.
Le Grec : OK, parlez-moi de vos dieux.
Le Juif : Non, pas vous. D.ieu. D.ieu est singulier. Un seul dieu.
Le Grec : Ne vous en faites pas, nous en avons tellement que je suis sûr que nous pourrons vous en céder quelques-uns.
Le Juif : Merci, mais ça va, un seul nous suffit.
Le Grec : Et ce D.ieu unique, à quoi ressemble-t-Il ? Nous serions enchantés de vous confectionner quelques belles statues. Vous autres, pauvre peuple inculte, vous n’avez pas de statues !
Le Juif : C’est parce qu’il ne ressemble à rien.
Le Grec : À rien ? Il est moche ? C’est génial : un dieu de laideur ! Ne vous en faites pas, nous pouvons faire des statues laides aussi.
Le Juif : Non, non. Il n’a pas d’apparence du tout. On ne peut pas le voir.
Le Grec : Un D.ieu invisible ? On peut peut-être le faire en verre. Mais vous devez nous fournir une description.
Le Juif : Non. Désolé. Pas de description.
Le Grec : Vous voulez dire que personne ne L’a jamais vu ? Comment pouvez-vous vénérer quelque chose si vous ne savez pas de quoi il a l’air ? Comment savez-vous même qu’Il existe à la base ?
Le Juif : Ce n’est pas que nous ne savons pas quelle est son apparence. Il n’a pas d’apparence. Il n’a pas d’image.
Le Grec : Dans ce cas, je suis désolé. S’Il n’a pas d’image, nous ne pouvons pas faire de statue.
Le Juif : Ça nous convient parfaitement.
Le Grec : Mais nous voudrions écrire des livres sur Lui. Alors donnez-nous une définition sur laquelle nous pourrons élaborer.
Le Juif : Oh, notre D.ieu ne peut pas être défini.
Le Grec : Allez, ça va. Toute chose doit avoir une définition. Autrement ce n’est pas une chose.
Le Juif : Mais D.ieu n’est pas une chose. Il crée les choses. Mais Il n’est pas une chose.
Le Grec : Oh ! Alors Il est l’Esprit Cosmique qui conçoit et façonne toutes les formes à partir de la matière primaire essentielle.
Le Juif : Non, Il ne fait pas que les façonner, Il les crée. À partir de rien.
Le Grec : Là vous commencez à dérailler. Vous ne pouvez pas faire quelque chose à partir de rien. Il vous faut forcément une matière première.
Le Juif : Mais il n’y avait rien lorsque tout a commencé.
Le Grec : Il y a toujours eu quelque chose. Comment l’Esprit Cosmique aurait-Il pu faire quoi que ce soit autrement ?
Le Juif : À partir de rien !
Le Grec : Regardez, vous les Juifs vous ne pensez vraiment pas droit. Mais ce n’est pas grave. Nous avons conquis toutes sortes de peuples primitifs. Vous apprendrez, vous aussi. Alors vous vénérez l’Esprit Cosmique, hein ? Vous vous entendrez à merveille avec Aristote et…
Le Juif : Non, Il n’est pas uniquement l’Esprit Cosmique.
Le Grec : Mais rien n’est plus élevé que l’Esprit Cosmique.
Le Juif : Parce que ce n’est pas qui Il est. Je veux dire, même s’Il n’avait pas créé le monde, Il serait toujours D.ieu. De sorte que vous ne pouvez pas dire « Voilà qui Il est : Celui qui crée le monde ». Il n’a pas besoin de l’existence du monde pour exister.
Le Grec : Bien sûr qu’il doit y avoir un monde. Autrement pourquoi y aurait-il un monde si son existence n’était pas nécessaire ? Le monde est logique. L’Esprit Cosmique est logique. Tout est là : la raison. Ce qu’il y a de plus élevé et de plus parfait. Nous autres Grecs vous enseignerons tout ce qu’il faut savoir à ce sujet. Maintenant, parlez-moi de vos rituels. Nous autres Grecs adorons les rituels. Vous en avez qui sont liés au vin ? Des fêtes ?
Le Juif : Tout à fait, nous faisons le Kidouche le vendredi soir pour commémorer la création du monde à partir du néant.
Le Grec : Et bien vous pouvez laisser tomber celui-là maintenant que je vous ai démontré que la création du monde à partir de rien n’a aucun sens.
Le Juif : Nous ne consommons pas de lait avec de la viande.
Le Grec : Pourquoi pas ?
Le Juif : D.ieu l’a ordonné.
Le Grec : Pour quelle raison ?
Le Juif : Raison ? Il a besoin d’une raison ? Pour la même raison, Il a créé le ciel et la terre.
Le Grec : Qui est donc…
Le Juif : Qu’Il le voulait.
Le Grec : Ce n’est pas une raison !
Le Juif : Bien sûr que si. Il a décidé qu’Il voulait un monde dans lequel il y aurait du lait et de la viande et dans lequel Il dirait à des gens « Ne mangez pas de lait et de viande ensemble », et ceux-ci obéiraient.
Le Grec : Mais ça n’a aucun sens. Ce n’est pas une raison.
Le Juif : La raison est juste l’une de Ses créations.
Le Grec : La Raison est l’Absolu ! Il n’y a rien de plus haut que la Raison !
Le Juif : D’accord, alors expliquez-moi pourquoi le monde est tel qu’il est. Pourquoi un plus un égale deux ? Pourquoi le carré de l’hypoténuse est égal à la somme des carrés des deux côtés du triangle ? Pourquoi des lignes parallèles ne se rencontrent jamais ?
Le Grec : Mais parce qu’il y a les lois de la géométrie !
Le Juif : Alors dites-moi pourquoi l’Esprit Cosmique, comme vous l’appelez, doit suivre vos lois de la géométrie ?
Le Grec : Ce ne sont pas nos lois ! Ce sont les vérités évidentes de la nature !
Le Juif : Pourquoi sont-elles elles les vérités et pas autre chose ?
Le Grec : Espèce de Juif entêté ! Ne voyez-vous pas que c’est là la manière la plus élégante et rationnelle de présenter les choses ?
Le Juif : Je vous parie qu’Il pourrait les briser, ces vérités. Je vous parie que notre D.ieu pourrait créer un monde dans lequel des lignes parallèles pourraient se croiser. Il peut briser toutes les lois de la nature.
Le Grec : On ne peut pas briser les lois de la nature ! Elles ne sont pas comme les lois d’un pays, ou comme vos stupides lois sur les le lait et la viande. Elles sont des vérités. Elles sont parfaites. Elles sont la base de la réalité. Elles existent parce qu’elles doivent exister.
Le Juif : Rien ne doit exister. Rien, à part la Source de l’Existence. Mais Lui, Il peut exister de la manière qui lui plaît.
Le Grec : La géométrie doit exister. La causalité doit exister. La logique doit exister. Si A=B alors B=A. C’est une Vérité absolue. Elle est obligée d’exister.
Le Juif : Pourquoi ?
Le Grec : Pourquoi ?! Mais parce que si elles ne sont pas obligées d’exister, alors moi et vous et le monde entier n’avons pas de réelle substance ! Et ceci est impossible !
Le Juif : C’est précisément ce que j’essaye de vous dire. Ce monde n’a pas de réelle substance. La seule vérité est que…
Le Grec : Ne le dites pas, M. Maccabée ! Vous autres êtes des gens dangereux !

Et c’est pourquoi les Grecs n’ont pas interdit l’ensemble de la pratique juive. Ils ont (initialement) interdit seulement les pratiques qu’ils trouvaient irrationnelles. Ces Mitsvot que les Juifs accomplissent simplement parce qu’ils croient qu’ils sont en relation avec un Être qui est plus haut que la raison. Ceci, les Grecs ne pouvaient pas le tolérer.

Bien sûr, comme vous le savez, de brillants garçons ont fini par développer des systèmes géométriques dans lesquels des lignes parallèles se rencontrent. La physique quantique a mis au rebut la relation de cause à effet. On a découvert que le monde a eu un début. Et même maintenant il est toujours néant, car la somme de toutes les énergies rayonnantes moins toute la masse de l’univers est égal à zéro. La plupart d’entre nous ont accepté l’idée qu’il existe des choses qui ne sont pas telles qu’elles sont pour une raison quelconque, mais parce que c’est comme cela qu’elles sont. Rien ne doit être comme il est. Pourquoi les masses attirent-elles ? Pourquoi l’herbe est-elle verte ? Pourquoi tout simplement le monde existe-t-il ? Il ne doit pas y avoir de raison pour chaque chose, parce que la raison n’est pas le fondement de la réalité. Alors qu’y a-t-il d’absurde de se lier avec le Fondement de la Réalité à travers des Mitsvot qui dépassent la raison ?

Quelle histoire édifiante, n’est-ce pas. Cependant, il est dit partout, à qui veut l’entendre, mais…on ne lui demandera pas son avis hein, que l’Occident a pour berceau la civilisation grecque ?! C’est une blague ! Pour la boutade, comprendre le sens profond du texte coranique serait peut-être plus aisé que de comprendre comment il serait possible d’unir le judéo-christianisme à la civilisation hellénique !

...Alors bon, dans le berceau de la civilisation occidentale, il y avait soit un bébé, futur schizophrène, soit deux bébés, jumeaux mais faux-jumeaux alors , soit trois bébés, et à partir de là on peut un peu plus sérieusement...dialoguer

Edité par Yess le 05/01/2017 - 12:06
Membre bloqué
Portrait de hopi2
Hors ligne
A rejoint: 13 décembre 2011
Contributions: 4085
Re: Philosophie

A partir d aujourd'hui relancons ce topic.

Comment faites vous face a la culpabilité ? Il est dit qu'il faut se mettre en colère contre soi même, du genre comment ai je pu faire ce genre de chose ou je ne ferai plus jamais cette chose, ect...

Edité par hopi2 le 28/03/2017 - 18:43
Portrait de flex-o
Hors ligne
A rejoint: 10 mars 2014
Contributions: 5912
Re: Philosophie

Citation:
Comment faites vous face a la culpabilité ? Il est dit qu'il faut se mettre en colère contre soi même, du genre comment ai je pu faire ce genre de chose ou je ne ferai plus jamais cette chose, ect...

Bon j'avais envie d'essayer de repondre a ta question mais finalement en me documentant je suis tombé sur un site ou il est publié un ecrit philosophique d'une personne (un certain Daniel Mercier) qui traite assez bien de la notion de culpabilité dans l'histoire de la pensée philosophique, je te file plutot le lien directement plutot que d'essayer de synthétiser maladroitement sa pensée, ca me parait, a la premiere lecture assez riche et interessant a lire.

http://www.cafephilosophia.fr/sujets/sexonerer-de-la-culpabilite-/

On pourra se servir de cette essai comme base de depart pour rebondir dessus et y apporter notre point de vue.

Edité par flex-o le 29/03/2017 - 13:42

Lost Souls' Alliance
Piece of Cake
Portrait de Yoco
Hors ligne
A rejoint: 15 octobre 2011
Contributions: 9267
Re: Philosophie

Bonjour a nos amis philosophes, je voudrais votre avis sur une question, j'ai récemment lu plusieurs ouvrages sur le bouddhisme, surtout ceux lié ou se basant sur la tradition des enseignement de gautama je ne me suis pas trop attardé sur les autres déclinaisons plus récentes et j'ai été frappé par la différence sidérante entre le "vrai" bouddhisme et ce que l'on peut bien nous montrer a la tv ou des représentations limitées qu'on peut se faire genre "methode pour devenir zen et libéré" ou ce genre de vision tres réductrice qui ne représente pas un millième de la complexité de ce que j'ai pu ne serait ce que comprendre pour le moment (autant dire pas grand chose malgré que j'y ai passé des heures) , par conséquence j'ai aussi été frappé par mon abyssal manque de connaissance, que ce soit sur le bouddhisme ou sur d'autres sujets d'ailleurs :p
Je ne veux pas m'attarder sur ce que j'ai appris ou meme simplement sur l'effet que ça m'a fait mais je voulais juste savoir ce que vous en pensiez et éventuellement discuter des quelques concepts que je n'ai pas bien saisi (va falloir mediter xD) et aussi certaines incohérences entre différents propos que je "crois" avoir deceler. Si ça intéresse quelqu'un qui a lu... Oui je sais c'est peut etre pas le bon endroit pour :p


Portrait de Yess
Hors ligne
A rejoint: 14 février 2014
Contributions: 2249
Re: Philosophie

Citation:
la différence sidérante entre le "vrai" bouddhisme et ce que l'on peut bien nous montrer a la tv ou des représentations limitées qu'on peut se faire genre "methode pour devenir zen et libéré" ou ce genre de vision tres réductrice qui ne représente pas un millième de la complexité de ce que j'ai pu ne serait ce que comprendre

Aucun doute là dessus Yoco. Il faut approfondir, car et bien que je n'aie pas vraiment de connaissance en matière de Bouddhisme, cette philosophie (spiritualité) est passionnante. Tout comme le Taoïsme, le Confucianisme, etc. Il faut se faire, en effet, une idée de comment les choses se sont organisées en Orient, à l'échelle du réel et du symbolique (les deux étant fortement liées, surtout en Orient, ou la quête d'harmonie a toujours été essentielle). Et ils ne racontent pas n'importent quoi, ses penseurs et maîtres.

Ça te permettra certainement aussi de mieux comprendre le fonctionnement de l'Occident, mais aussi du "Moyen-Orient".

Portrait de les 7 memores
Hors ligne
A rejoint: 21 décembre 2012
Contributions: 272
Re: Philosophie

"Epanouissez-vous dans votre vie professionnelle en suivant la voie du Bouddha", c'est un peu en résumé ce qu'on peut trouver en effet en Occident s'agissant de l'intérêt porté au bouddhisme.
C'est méconnaître que pour le Bouddha l'égo est justement ce qu'il faut annihiler par la cessation des klesha (souillures), menant alors à la fin des souffrances (Dukkha), fruits de l'ignorance (avidya). L'autre malentendu réside dans la notion de réincarnation. Aux yeux de beaucoup, la réincarnation c'est cool. Chouette! On a le droit à plusieurs vies! Sauf que là aussi, c'est tout l'inverse qui est visé par Gautama, puisque, d'une part, le Soi (atman) n'existe pas, donc ce n'est pas l'individu en tant qu'individu qui se réincarne, mais en plus, le but de l'éveil est précisément de sortir du samsara, et non d'y trouver une source de satisfaction.
L'interprétation du bouddhisme en tant que voie pour "s'épanouir et devenir zen" est assez proche de celle que l'on se fait du yoga, ne retenant de ce dernier que la discipline yogique corporelle du hatha-yoga, ce qui surprend assez les indiens qui ont une conception bien plus profonde et élargie du "yoga".

Edité par les 7 memores le 19/06/2017 - 01:40

ID Super Mario Maker 2 (L7Memores) : 4RK-SHV-NJF
Toutes mes créations sur Mario Maker 2

Portrait de Yess
Hors ligne
A rejoint: 14 février 2014
Contributions: 2249
Re: Philosophie

le pourquoi de la virginité Mariale - Extrait d'un texte que je tape, tape, tape (c'est ma façon d'aimer)^^ :

Spoiler

Portrait de Alexis88
Hors ligne
A rejoint: 11 octobre 2015
Contributions: 2028
Re: Philosophie

Assez intéressant Yes, j'ai pas tout lu je t'avoue, mais moi j'ai une relation avec la Déité qui évolue. Plus ça va plus je pense qu'il y a quelque chose. J'ai une petite statuette de la Vierge qu'il m'arrive de prier... Je crois en la Vierge et une force, mais pas forcément celle qui est cadrée dans le christianisme... Voilà...

(si je me sens aussi proche de la Vierge c'est qu'elle serait née un 8 septembre)

Rachel Alucard