Skip to Content

Déclaration d'amour, potentiellement interdit aux mineurs.

Dernière contribution

54 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de RobertTransi
Hors ligne
A rejoint: 27 janvier 2013
Contributions: 24
Re: Déclaration d'amour, potentiellement interdit aux mineurs.

Prochaine chronique demain avant la vidéo du Hooper Mouahahaha la concurrence de ouf.

Hey j'ai l'impression que tous le monde en a rien à foutre.

Mais pas moi... comme quoi être schizophrène ... ça n'a pas que des mauvais cotés.

Portrait de RobertTransi
Hors ligne
A rejoint: 27 janvier 2013
Contributions: 24
Re: Déclaration d'amour, potentiellement interdit aux mineurs.

La fois où j'ai fondu…

Une journée d’été caniculaire, une journée longue et chaude (un peu comme ma […] BREF !!).

Une journée où, quand tu es étudiant et que tu n’as pas trouvé un Job - de merde, sous-payé à vendre des chipolatas fripées, et ce, malgré une collection, pokedexienne, de diplômes dont l’évaluation de l’éducation nationale, utopiste, est inversement proportionnelle à celle du monde du travail – ça te donne tout simplement envie de te foutre une balle, te suicider dans un climatiseur ou, le cas échéant, de level-up jusqu’au niveau 50 d’un MMO RPG Free-to-play dont la publicité intempestive est tellement moche qu’elle te fait regretter celle des sites pornos (virus ? à vrai dire je n’ai jamais eu le courage de vérifier mais j’aime bien celui des « filles chaudes de ma région » ).


Alors, n’ayant rien trouvé à faire, je me suis dit que j’allais faire ce que je n’ai jamais eu le temps de faire.


Et c’est étrange parce qu’en dressant ma liste je me suis rendu compte que pour parfois la frontière entre « Putain je n’ai pas envie » et «Bordel mais je n’ai pas le temps »…. Bah, non d’un blowjob (ou non d’une pipe…au choix) cette frontière-là, ressemble d’avantage aux frontières du proche orient qu’à celle mexico-étasunienne de l’administration Bush (pour comprendre cette analogie il faut un minimum de culture géopolitique… que je n’ai pas, malheureusement).


Après quelques heures de réflexion, je me suis dit que j’allais peut-être essayer de faire réparer mon dos – oui, je dis «réparer » parce que je me prends parfois pour un T-1000, quand je fantasme sur C-18 de DBZ, jalousant alors un nain karatéka avec une déficience nasale, carence qui apparemment parait normal à tous les geeks de la planète…


Bref mon dos, mon dos me fait souffrir depuis pas mal de temps, une douleur due notamment au banc antédiluvien de la fac, sans dossier, chose qui avec le temps te voute la colonne vertébral.

N’ayant pas envie de ressembler à Eric Zemmour – hideux à l’intérieur et ça se voit à l’extérieur, comme les yaourts au bifidus actif – Je décide donc de me prendre en main et après un rendez-vous chez le médecin généraliste, je google-earthise et mappyse (deux néologismes qui, par le succès de mes chroniques, entreront dans le Robert d’ici peu) et je prends donc un rendez-vous chez un radiologue pour 14H, proche de chez moi, mais pas assez pour que j’y aille à pied.


C’est parti !!!


13h15

Je prends donc ma voiture – qui pour le coup est plus proche du crématorium que tu véhicule terrestre à moteur.

Mais j’arrive à proximité des lieux sans trop de difficulté avec une marge d’avance conséquente.

Je ne sais pas le lieu exact, mais je connais assez bien le quartier et je me dis que l’application « plan » de mon iPhone fera le reste. Je me gare, soyons honnête, un peu comme je peux mais chacun sait que les bonnes places dans le centre-ville des métropoles sont comme les filles avec du QI et des gros boobs, c’est-à-dire qu’elles sont trop rares pour ne pas être déjà prises par un chanceux, donc tu te rabats tristement sur ce qui leur ressemble le plus en rêvant d’une autre vie.


13h23 [Cette chronique est écrite comme la vie Jack Bauer… sauf qu’il y a pas de méchant reubeu en turban, enfin si… y a moi, mais je suis perdu, en jean et puis je n’ai pas de projet pour l’occident].


J’atteins enfin la Rue Robert, seulement voilà, j’ai rendez-vous au 373 … et je ne suis qu’au 20.

Dans un premier temps je me dit « Bordel Robert, retourne dans ta caisse » puis je me dis « Nan c’est trop la merde pour se garer vas-y à pinces ». Tiraillé, je décide de choisir la deuxième solution, je m’avance dans la rue, les bâtiments défilent… lentement… très lentement.

Au bout de 20 minutes je me rends compte que je ne suis qu’au 100 et que mon rendez vous est dans un quart d’heure.

Alors je fais quoi ? Je reprends ma voiture ? Non !! Je suis trop loin, puis le temps que j’y retourne, je vais être en retard. Ok, alors je décide d’accélérer le pas, puis merde, je cours. Il fait chaud mais je cours, le temps passe, mon sweet est tellement humide qu’il rendrait jaloux les femmes de beaufs au camping avec le concour du T-shirt mouillé, ca défile trop lentement, je doute, m’arrête… il est 14h. Je suis en retard. J’appelle le centre de radio et on confirme l’adresse ainsi que le chemin, qui est quand même à 3 Km de là ou je suis, pas grave, je raccroche et poursuit mon chemin en courant.


14h20 : Enfin arrivé devant.

Pas le temps de reprendre mon souffle, je rentre en suffocant, de la transpiration coule dans mes yeux, en touchant la poignée je m’aperçois que j’ai l’air d’Aquaman - même si c’est un super héros un peu oublié de l’univers DC, mais ce serait cool un crossover entre Ariel et Aquaman non ? … non en fait – Bref j’arrive au … à l’accueil, me présente.

_ Salut, moi c’est Robert je vous ait appelé pour prendre Rendez-vous aujourd’hui à 14 … désolé pour le retard.

_ Bonjour, votre nom s’il vous plait.

_ Transi, T.R.A.N.S.I et mon prénom Robert… comme badinter (même si elle aurait peut-être préféré que je fasse référence à secret story plutôt qu’à un ancien garde des sceau, qu’elle doit surement confondre avec Robespierre…) [ Bob, c’est un stéréotype espèce de connard prétentieux].


Elle check sa liste….


_ Il n’y a pas de Robert Transi Monsieur.

_ …

_ Vous etes sûr que c’est bien ici que vous avez pris rendez-vous ?

_ Oui

_ Je suis désolé monsieur je ne vous vois pas, vous n’y êtes pas il faut reprendre rendez-vous et revenir.


Ce que j’aurai voulu lui dire : « Espèce de grosse salope avec ton brushing de merde tu crois que j’ai que ça à faire que de venir m'emmerder un jour de plus dans ton centre, tu peux aller te faire enculer avec mon dos je retourne jouer à la gameboy, en plus j’ai un Caninos qui vient de passer au niveau 15 !


Ce que je lui ai répondu : Euh, je peux reprendre rendez-vous pour quand ?

_ Demain 8h

_ Ok, demain alors.


Bon d’accord j’ai pas réagi violemment, mais quand j’ai dit « à demain » j'ai quand même jeté un regard un peu méchant, genre celui de Wolverine … en tout cas selon moi, c’était celui de Wolverine (tu sais le gars, dans l’empire contre-attaque).


Je suis sortie de là… ma voiture se trouvait à 45 min de là ou je me trouvais – Fuck – j’ai pris le bus.

Zorette Polyglotte
CrazySexyCool
STORM TRHOOPER
My Baby Blue
Portrait de Bluetenhonig
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 1190
Re: Déclaration d'amour, potentiellement interdit aux mineurs.

Citation:
Hooper merci d’exister, tu as une nécessité dans ma vie depuis pas mal d’année maintenant, en effet 5 ans … 5 ans que je passe 1h en moyenne, par semaine ta compagnie… ça fait 10 fois plus de temps qu’avec mes gosses, mais toi au moins tu as le mérite d’avoir toujours des couches propres (et je t’en remercie) de pas chialer sous prétexte que je n’ai pas forcément envie de mater Guili un vendredi, seul moment de la semaine ou je peux ouvrir une H devant Splashh (oui je fais une rimes pauvre pour un programme hautement culturel).

5 ans que je t’écoute, sans pour autant te connaitre, que je te regarde sans jamais te voir, 5 ans que tu m’emmènes avec toi affronter des hordes de paterne débiles – ou consanguin ce qui expliquerait en plus leurs ressemblances - dans des beat’them all old school. Ou que je t’accompagne dans des marathons vidéo-ludique, périodiquement, souvent dans des châteaux transylvaniens, parfois dans l’enveloppe corporelle d’un steak haché édenté voire même torse nue dans un caleçon à petit cœurs, maigre bout de chiffon qui recouvre pourtant 16-Bits, chose qui me donnerai un avantage certain dans une industrie cinématographique occulte Hongroise.

Juste énorme. Tu es doué, tu devrais faire une chronique dans un magazine/journal sur ton quotidien. J'adore ton humour.