Skip to Content

The Last of Us (1/19)

Hop on se lance dans une grande épopée avec The Last of Us Remastered, la version PS4 du GOTM ( Game Of The Millénaire )

Un nouvel épisode tous les Mercredis !

452 Commentaires

Portrait de flex-o

Bon ca y est, je me suis enfin mis a ce fameux The Last Of Us!
Et oui, je sais faire pire que Hooper niveau delai.

Que dire, que dire, pour l'instant je suspens mon jugement... mais...

Bon le debut du jeu je l'avais regardé avec Hooper donc je m'etais fait spoil toute l'intro et quelques sequences en plus.
Mais malgré tout, je m'attendais pas a ce que le jeu soit si mal calibré pour moi.
Je suis de tout coeur avec Hooper, j'ai bcp de mal a bien jouer moi aussi.

En fait je m'attendais a un jeu semi infiltration/semi TPS, mais dans les phase ou je suis (la fuite avec elie) j'ai l'impression qu'il faut quasi imperativement faire le jeu en maximum infiltration si tu veux passer les sequences, ou alors je suis extremement mauvais dans les phases de TPS, c'est bien possible, je m'embrouille avec toute les commandes et j'arrive pas a gerer les couvertures.
Du coup, je me suis retrouvé par miracle a reussir une sequence TPS mais ou j'avais utilisé toute les balles de flingues et tout mes medikits et le checkpoint qui me valide ma sequence quand meme, du coup, pour la phase suivante je me retrouve a poil.

Je crois que je vais tenter de me faire le jeu un full infiltration en me laissant tuer a chaque fois que je me fais reperer, c'est peut etre un meilleur moyen pour que je m'amuse le plus possible sur ce jeu.
A moins que les gunfight deviennent plus faciles accessibles avec le temps je verrais.

Et sinon le jeu me fait bcp penser a Manhunt dans ses phases d'infiltrations.


Portrait de kek

j'ai voulu découvrir le jeu en même temps que le Hooper...
j'ai regarder la scène où la petite fille meurt dans les bras de son père, que j'avais déjà envie de me pendre.


Portrait de callahaine

Bon allez, je me décide à regarder cette épopée que j'avais pas regardé à l'époque et je me souviens pourquoi...je persiste à dire que c'est criminel de jouer à ce jeu en vf!


Portrait de falheim

Citation:
je persiste à dire que c'est criminel de jouer à ce jeu en vf!

Hé allez, encore un pro-VO... La VF de The Last of Us est énormissime, excellente même. La voix de joël, de élie, le jeu d'acteur. Faut arrêter deux secondes.


Portrait de flex-o

j'ai un gros probleme avec la VF egalement.

Et pourtant, j'ai tres envie de la mettre cette VF c'est vrai que les acteurs voix fournissent un travail tout a fait honorable que j'aimerais vraiment decouvrir.

Seulement voila, la syncro labial est dans les chaussettes et je le dis sans mauvaise foi aucune, ca me casse toute l'immersion, pire je ne parviens parfois pas a piger ce qui s'est vraiment dit.
Tu sais un peu comme quand tu chope un sous titres de series mais qu'il est decalé de quelques secondes, je sais pas si tu connais, mais c'est juste insupportable, c'est destabilisant pour l'esprit.

Bah la, ca me fait ca, d'autant que les sous titres VF ne réecrivent pas exactement ce qui se dit, puis ils sont pas dans le meme temps egalement, c'est un gros brainfuck ce truc.
Du coup je vais me sentir obliger de passer a la VO meme si ca me derange parce que dans les phase d'actions, j'ai du mal a lire les lignes de dialogues qui s'affichent.


Portrait de StarLoose

ça fait du bien de voir des gens du même avis que moi putain


Portrait de WindMaster

Sa dois être flippant de se réveiller pendant la nuit , de regarder dehors et voir des explosions et des zombies


Portrait de margugus

Ca arrive souvent, les gens commencent à avoir l'habitude.


Portrait de Ploum

Un forum serait plus approprié pour autant de dialogues dans les commentaires. Ou alors installer un systeme de "quotes" dans les commentaires plutôt que de reduire leur taille.


Portrait de Clenor17

J'avais entendu beaucoup de bien sur ce jeu mais je ne m'en suis jamais intéressé. Le fait que Hooper y joue est très utile pour se faire une première impression. Le jeu à un univers qui semble bien travaillé mais je trouve le gameplay assez basique. Par exemple vers la fin de la vidéo les décors sont conçus comme des petites arènes ce qui enlève la surprise car on devine tout de suite qu'on va se retrancher à tels endroits et tirer sur les ennemis qui surgissent, cela aide trop le joueur pour anticiper à l'avance les combats. Trop de jeux font ce système et c'est bien dommage.


Portrait de jesaispas3

Je commente sur la 1ère vidéos mais j'en ai regardé plus.

Je trouve que le Hooper ne fait pas honneur à ce jeu. Il ne comprend rien au gameplay ou alors après 15 ans, alors que cela a été expliqué. Il critique des choses que l'on retrouve dans plein de jeux ou qui sont parfois logique quand on a comprit, justement, le gameplay.

Heureusement que je n'ai pas attendu cette épopée pour faire le jeu, sinon je ne l'aurai jamais fait... C'est dommage je trouve.

Peut-être cela vient du fait que depuis qu'il fait des live il ne réfléchit pu vraiment lorsqu'il joue et qu'il a prit l'habitude de demander dès qu'il bloque un peu sur un truc.

Erf/


Portrait de Squall

Je pense que ça y est, j'ai mis le doigt sur ce qui ne me plait pas dans ce jeu, ça tient à peu de chose, et c'est symptomatique de la plupart des jeux que je n'apprécie pas (d'ailleurs c'est pas spécialement un défaut)

Je trouve (attention, propos mesuré) que le gameplay se met au service de l'histoire, là où dans un jeu, pour moi, c'est l'histoire qui doit se mettre au service du gameplay. Voilà ce que je ressens : les développeur ont eu leur idée d'histoire, leur scénario, leurs BO, leurs acteurs, et une fois que tous ça a été fait, le gameplay a comblé ce qui manquait pour en faire un Jeux vidéo. Un gameplay unchartedo tomb raiderien qui fait fourre tout (aventure action infiltration survie...) et nous permet simplement de progresser dans des zones entrecoupé de fragments de cette histoire dont ils sont extrêmement fier (et avec raison, vu sa qualité).

Problème pour moi, je n'adhère pas. C'est aussi simple que ça. Mon sentiment quand je joue à Last of Us, c'est qu'on a plus bossé le scénario, l'ambiance, les dialogue et tout, que le jeu lui-même (ce que je fais avec la manette) et ça, ça me gonfle. C'est pas un défaut, c'est juste une appréciation particulière du média.

(Petit Edit : d'ailleurs c'est la raison pour laquelle, je pense, je n'apprécie pas DU TOUT Unravel ou Amnesia... Parce que ce sont des jeux qui m'ennuient...parce que J'AI L'IMPRESSION que je ne fais rien d'intéressent avec la manette... ou plutot rien de plus qu'un autre. Et c'est aussi pour ça que j'adore les jeux de combat par exemple. Au final, expliquer ses goût, ça tient parfois à peu de chose)


Portrait de Padawand8

Citation:
Je trouve (attention, propos mesuré) que le gameplay se met au service de l'histoire, là où dans un jeu, pour moi, c'est l'histoire qui doit se mettre au service du gameplay.
Interessant cette phrase^^
A titre personnel, je sais qu'il y a des genres de jeu pour lesquels j'y joue pour le gameplay, d'autre plus pour l'histoire...
Par exemple, un jeu de plateforme, c'est le gameplay qui prime ça va sans dire.
Pour ma part, dans TLOU, j'ai trouvé que le gameplay servait l'histoire, et que l'histoire servait le gameplay. Une sorte d'équilibre, d'alchimie qu'ils ont réussi à trouver dans ce jeu. Je pense que c'est ça que la majorité des gens dont je fais partie ont apprécié. Un jeu totalement unique, bien plus unique qu'un jeu "unchartedo Tomb raiderien", quoi qu'on en dise :p

Mais c'est sûr que ça dépend de la sensibilité de chacun, et de ce qu'on attend d'un jeu...
Ce qui est marrant c'est que je comprends les critiques envers TLOU... et je partage en partie ce qu'il critiquent... mais moi, j'ai adoré cette aventure. Tellement bien foutu globalement que voilà. (désolé de finir sur cette phrase de m*****) ^^


Portrait de Hellipsir

C'est intéressant ce que tu dis car oui, toute la question est là et c'est de savoir pourquoi on joue à un jeu vidéo, qu'est-ce qu'on recherche dans un jeu vidéo?
Tout le monde ne joue pas aux jeux vidéo pour les mêmes raisons et c'est ce qui fait en partie que même devant un jeu qu'on va supposer "bon" ( pour pas se prendre la tête avec la question de la subjectivité ^^ ), certains vont rester de marbre, voire s'enfuir en courant.

Perso, j'ai réfléchi à pourquoi je jouais aujourd'hui, et c'est pour 3 raisons :
- pour le gameplay ( s'amuser avec la manette, quoi )
- pour le voyage ( s'évader, dans le temps et/ou l'espace, éventuellement grâce à une bonne histoire )
- pour l'art que le jeu me donne à voir ( car oui, pour moi dans un jeu il y a de l'art ). D'ailleurs, je dois dire que j'ai toujours rêvé, en regardant un tableau, de pouvoir un jour rentrer à l'intérieur et visiter son univers; le jeu vidéo me permet de faire ça, en quelque sorte.

Toi, tu fais partie des radicaux ( mot que je n'utilise pas ici de façon négative ) du gameplay, ce qui n'est ni à saluer particulièrement ni à critiquer non plus, c'est simplement ton "profil" de joueur.


Portrait de Squall

Alors pas tout à fait (je nuance un peu) je fais aussi partis de la catégorie de joueur voyageur : j'adore les jeux qui me font vivre une aventure libre (Les trois premiers Resident Evil, Les souls, Zelda 1 et 2, metroid, Nombre de final fantasy...)

Le côté artistique... mmmh... non je dois pas l'avoir ça, parce que Shadow of the colossus m'a ennuyé (monde vide sans musique, bosse très simple qui ne m'attaque pas...)

Et je dois être aussi plus sévère avec les histoires pour une raison ou une autre... Mais j'adore quand meme l'histoire de Metal Gear, complexe et unique au jeu vidéo. Celle Final Fantasy VIII bien sûr, et d'autres encore : des histoires IMPOSSIBLES à retranscrirE au cinéma, résolument unique.

Je ne crois pas être SI radical que ça. Peut etre un peu...mais pas totalement. Manque de bol pour The Last of Us, il a du cumuler tout ce que je détestais. Tout comme Hunger Game premier du nom a cumulé, presque malgré lui, tout ce que je détestais dans le cinéma de maintenant.

Du coup je peux même pas juger objectivement, je n'aime simplement pas du tout, ça ne me parle pas une seconde.


Portrait de Hellipsir

J'ai pas du tout aimé "Hunger Game" non plus. Je crois qu'on est beaucoup plus d'accord sur le ciné que sur les jeux ^^.


Portrait de Safedreams

Pour la même histoire qu'hunger games, j'ai beaucoup aimé le film Battle Royale. D'ou la non importance de l'originalité des histoires en général mais l'importance du traitement du sujet.


Portrait de Nights

Citation:
D'ou la non importance de l'originalité des histoires en général mais l'importance du traitement du sujet.

Partiellement d'accord mais avec une nuance tout de même.
Le traitement d'une histoire est évidemment très important : j'ai détesté Pocahontas et Avatar mais j'ai adoré Le Nouveau Monde de Malick (oui ce mec est mon dieu j'avoue...) qui traitent tous pourtant de la même histoire mais le traitement dans Le Nouveau Monde est à des années lumières des deux autres.

En revanche, l'originalité d'une histoire est pour moi (cinéphile légèrement blasé) une composante extrêmement importante. Un film dans lequel rien ne me surprend ne pourra pas être aussi bon qu'une histoire originale avec le même niveau de traitement.
Pour exemple, Her est un scénario original et extrêmement bien traité ce qui forme un tout excellent alors que Le Nouveau Monde (et pourtant Dieu sait que j'aime ce film) lui restera inférieur sur bien des points malgré le traitement génial de Malick.


Portrait de Safedreams

On a déjà eu ce débat sur l'orginalité. Pour moi (aussi blasé), il n y a plus trop de thèmes vraiment "originaux" qui me surprendront. La plupart des grands thèmes qui tourmentent l'âme humaine ont déjà été abordés. C'est mon avis. Après, il y a toujours un histoire originale par an ou de temps en temps mais c'est très rare.

Quand tu débutes dans un media, tu trouves tout original car tu découvres. Plus tu remontes dans le passé et plus tu te rends comptes que les films contemporains qu'on porte haut n'ont fait que réinterpréter une histoire déjà abordée, vieille comme le monde. C'est le cas en littérature, en cinéma, en bd, en musique, en jeux video. Le fond est souvent le même mais pas nécessairement la forme.

squall parle de Darksoul comme sa reference ? King's field, DemonSoul, DarkSoul 1, 2, 3, Bloodborne... Quelle originalité, qu'il vante tant, en terme de gameplay? C'est limite critiquable aussi. Et histoire, zéro. Moi aussi, je peux dire que ça me fait chier ce die and retry sans histoire qui existe depuis des lustres. C'est des jeux pas originaux mais fait pour une niche de masochistes. Certains en font partie, d'autres pas. C'est pas grave.

D'ailleurs, dans TLOU l'exigence est décuplée en mode "survie" ou le manque de stuff se fait sentir fortement, la dureté des PNJ devient hard, l'ambiance plus pesante, le gameplay et le skill deviennent beaucoup plus importants, c'est le moins qu'on puisse dire... Ce jeu, avec un parti pris total, radical, aurait pu imposer d'emblée une difficulté plus forte façon Darksoul pour en faire un die and retry exigent qui aurait pu faire ressentir du respect et ressortir un certain prestige a beaucoup de joueurs du profil de Squall. Mais comme la série des Darksouls, des Métroid etc. tout ces jeux exigents, ils sont souvent des jeux de "niche" qui ne sont pas très grand public. Le succès critique et public de TLOU, c'est qu'il se situe sans doute dans un entre deux. il se situe entre un jeux hardcore de niche pour gamer exigents et un jeu hyper grand public pop corn purement casual. (Rapport au fait qu'il y a une histoire et des dialogues mieux foutus que nos nanards habituels).

Ce sont les films que je préfère. Ceux qui font le pont entre l'exigence des cinéphiles (sans pour autant les contentés au max) et le coté ludique et divertissant du grand public (sans pour autant tous les contentés). J'aime pas les films trop cinéphiles, trop artistiques, trop radicaux, abstraits. Je n'aime pas le contraire non plus. En matiere de jeux videos, je trouve qu'il y a tres peu de jeux entre deux. On a les casual d'un coté et les hard core de l'autre.

Donc y a rien d'original dans l'histoire et le gameplay de TLOU mais le traitement fait la différence pour beaucoup de ceux qui l'ont aimé.


Portrait de Nights

On est d'accord sur quasiment tout, en particulier sur Dark Souls (que j'adore tout de même).

Citation:
Ce jeu, avec un parti pris total, radical, aurait pu imposer d'emblée une difficulté plus forte façon Darksoul pour en faire un die and retry exigent qui aurait pu faire ressentir du respect et ressortir un certain prestige

Oui justement est-ce que ça n'aurait pas été un choix encore + courageux de la part de Naughty Dog ? Du coup, moi j'aurai eu probablement + de plaisir et + de respect pour les dévs qui ont fait un choix courageux et inhabituel pour les AAA.

Tu le dis toi-même, il manque à ce jeu un parti pris total et radical et c'est là que Dark Souls lui est supérieur. Le fait de faire une histoire (un bien grand mot...) cryptique, des lieux/boss complètement cachés sans quasiment aucun indice, j'ai beau le regretter car sans soluce personne ne le trouvera mais je salue la volonté première des dévs (From Software) de ne rien donner. C'est ce sentiment que rien ne sera gratuit "tu le veux ? alors viens le chercher" qui force un immense respect pour les dévs.

Dans TLOU à plusieurs reprises il manque le coche, le fait qu'on n'ait aucune mort significative (ne me dites pas que Tess en est une), que la partie viol ait été volontairement adoucie à tel point que certains se posent encore la question etc. Là ce jeu aurait fait date parce que ce sont des thèmes difficiles à traiter.

Citation:
Donc y a rien d'original dans l'histoire et le gameplay de TLOU

On est bien d'accord

Citation:
il y a une histoire et des dialogues mieux foutus que nos nanards habituels

Le problème est là pour moi, oui c'est mieux foutu que la plupart des histoires de jv ou même de films/séries et alors ? ça n'en fait pas une bonne histoire pour autant.

Citation:
le traitement fait la différence pour beaucoup de ceux qui l'ont aimé

Je comprends pourquoi les gens ont aimé mais je trouve que c'est globalement insuffisant pour mes critères et mes exigences héritées du ciné.