Skip to Content

The Last of Us 2 (33/33)

Fin du let's play The Last of Us 2

124 Commentaires

Portrait de MATsolid-snake44

Et ben punaise, ça aurait été compliqué cette épopée! Je ne vais pas m'attarder là-dessus, t'as été insupportable et à côté de tes pompes quasiment du début à la fin, mais t'était vanné et j'ai déjà écouté ton auto-critique sur le pourquoi du comment tu t'es ruiné l'expérience de jeu tout seul.

Pourquoi Ellie laisse finalement la vie sauve à Abby? Il faut savoir qu'à l'origine, c'est ce qui devait arriver, puis les scénaristes se sont ravisés. Je crois qu'ils voulaient finir sur une pointe positive, où le chagrin d'Ellie l'emporte sur sa haine et subjuguée par l'émotion, elle relâche finalement la pression, parce que ça ne ramènera pas Joël et que ça ne l'aidera pas à se sentir mieux non-plus. Je pense que le message derrière tout ça c'est qu'il faut à un moment que quelqu'un décide de lâcher prise pour briser le cycle de la vengeance. Il ne s'agit pas de pardonner bien sûr, mais plutôt de sortir de cette colère qui détruit tout et tout le monde. Perso j'ai apprécié ce choix. Je ne crois pas que j'aurais aimé qu'Ellie tue Abby et ND a bien fait d'imposer sa décision, ce n'est pas au joueur de choisir lui-même de la fin du scénario dans un jeu comme celui-là! Quant à Abby, je crois qu'elle épargne Ellie & Dina dans le théâtre à cause de Lev, tout simplement : elle ne se voit pas saigner Dina devant un gosse de 12 ans qui l'implore de ne pas le faire, ça ne me semble pas difficile à comprendre, bien qu'one ait le sentiment qu'elle change d'avis en 3 secondes. Là non-plus, ce n'est pas une question de pardon. Je pense juste que Lev révèle la meilleure part qui est en Abby, comme Ellie le faisait d'une certaine manière avec Joël.

Non, il n'y a aucune scène post-générique! Les mecs se sont fait chier à te pondre un épilogue de plusieurs heures, c'est pas la peine d'en rajouter je pense. C'est assez rare déjà qu'un studio soigne autant la fin de son jeu! L'image de l'écran titre post-générique nous dévoile qu'Abby & Lev sont parvenus à rejoindre l'île des Lucioles qu'ils recherchaient, on voit le fameux bâtiment avec le dôme dont parlait le gars de la radio.

Je suis plutôt d'accord avec ton bilan sinon, le jeu est un mastodonte, imparfait sur de nombreux points, mais exceptionnelle à sa façon. Techniquement et artistiquement parlant, il est ahurissant, il est d'une générosité incroyable, les scénaristes ont pris des risques et je trouve qu'il en ressort quelque chose de très fort. En tout cas, moi cette suite m'a remué! J'ai préféré aussi l'acte avec Abby. Le souci de celui d'Ellie c'est qu'il ne se suffit pas à lui-même, toutes les révélations ou presque et les passages hollywoodiens sont dans l'acte 2 avec Abby!

Je trouve aussi que le jeu a un souci de rythme et de structure, ce n'est pas assez organique, les phases de loot et de combat sont trop dissociées. C'est dommage, parce qu'au début les développeurs tenaient de bonnes idées avec les deux hubs ouverts et plutôt que de continuer en accentuant l'intérêt de la chose, ils n'ont jamais repris cette idée ensuite, alors que si pour l'acte réservée à Ellie par exemple, on pouvait choisir dans une sorte de semi-open world, d'aller d'abord tuer telle Wolf, en se servant de la carte, en croisant des ennemis en chemin, avec des péripéties différentes en fonctions du chemin choisi, dans des environnements dotés d'un meilleur level design, on aurait eu un jeu avec un gameplay bien plus intéressant!

Je ne vais rien rajouter sur la difficulté, on est pas d'accord. Concernant le loot, j'ai essayé un second run où je ne me forçait pas à ramasser les items, en difficulté survivant, j'allais uniquement dans les lieux de passage et visiter ceux qui m'avaient été révélés par un indice papier, les autres je les snobais volontairement si il n'était pas sur ma route, histoire d'éviter l'overdose de loot, et bien ça ne pose aucun souci pour finir le jeu! Je ne suis même pas certain que développer les armes et les arbres de compétences soit nécessaire... Note qu'il est possible d'utiliser le mode écoute pour repérer les items dans l'espace, au lieu de coller ton nez sur tous les pans du décors, ça aide pas mal aussi! Tu ne souhaites pas régler les options dans les paramètres, j'entends bien, n'empêche que certaines rendent le jeu plus agréable.


Portrait de Rockman

C'est la seule partie de l'épopée que je vais regarder juste pour connaitre l'avis du Hooper sur le jeu.


Portrait de ugo

Je post jamais de commentaire mais je voulais quand même te donner mon avis sur cette épopée.

Dans l'ensemble, très bonne épopée sur un jeu d'exception, tu es juste passé selon moi à côté de certaines choses importantes, je pense à la scène du sniper (qui était Tommy). Sinon, on est tellement habitué à ta lootitude aigu et à ton envie de fouiller chaque pièce, au final ça ne me dérange pas plus que ça. Je préfère quelqu'un qui fouille partout pour contempler le travail titanesque fourni par les développeurs plutôt qu'un mec qui rush juste pour des phases de gun-fight. Tu étais peut-être un peu trop dans l'excès à certains moments et c'est surtout à cause de ça si tu trouves que le jeu à un problème de rythme.

Pour la prochaine épopée sur un jeu survival-horror, tu devrais vraiment essayé de jouer avec un casque, ça te changerait la vie. Parfois, tu te plaignais de ne pas entendre un ennemi arriver alors que tu l'aurais très bien entendu en portant un casque et l'immersion est 10 fois plus présente.

Bonne soirée à tous.


Portrait de Excaliburne

J'ai trouvé que la dernière phase où Ellie repart jusu'en Californie pour tuer Abby rallonge le jeu pour pas grand chose malheureusement. Je trouve assez gros quand même qu'elle aille jusqu'en Californie, tue toute une armée pour au final changer d'avis, pour moi à ce stade tu t'es résolu à faire couler le sang point final. L'écran titre montre il me semble la base des Lucioles que Abby cherchait, ça peut pas être le même endroit, avant de finir le jeu le bateau est attaché à un poteau qui n'est pas présent après la fin.
Je vais pas me répéter sur les points forts et les points faibles du jeu, pour moi tu résumes assez bien tout ça.

Sur l'épopée elle même, au fond je trouve que c'est comme si tu te mettais volontairement des bâtons dans les roues, j'ai l'impression que t'avais envie de prendre parfois tes guns et tout défourailler mais tu te dis non on est pas censé jouer de cette manière. En vérité, je pense que c'est des conneries cette histoire de respect du jeu, si les développeurs te laissent le choix d'y aller en mode bourrin et que t'as envie de le faire, faut y aller et pas se poser plus de questions que ça. Sinon, à quoi bon se faire chier à looter pendant des heures si ce que tu fabriques par le loot n'est pas utilisé, c'est tout simplement une perte de temps. Pour ma part, j'aurais l'impression de pas respecter le jeu si je ne visitais pas chaque recoin car les dev se sont fait chier à créer tout ça donc j'ai envie de vraiment tout explorer, après la limite c'est selon chaque joueur. Au final, ce qui m'a peut être le plus énervé dans cette épopée, c'est lorsque tu commences à démonter le jeu parce que tu meurs à la chaîne, c'est vraiment flagrant xD
Pas vraiment d'accord sur la mention "pire épopée ever", pour moi ça reste toujours Horizon qui était vraiment pour le coup chiant comme la pluie à regarder, là il y avait des passages chiants mais ça restait acceptable.
Si jamais il y a un 3e opus (ce qui est fort possible), j'espère que tu auras d'ici là réussi à t'affranchir de ta lootite aigue parce qu'on sent vraiment que ça te fait chier de pas pouvoir t'empêcher d'aller fouiller partout.


Portrait de qeaq

Quel enfer cet épopée !
Bravo à toi en tout cas Hooper pour être allez au bout de ta logique, de ne pas avoir tronqué ton let's play alors que tu savais très bien que cela n'allait pas du tout être plaisant à regarder.
Pour ce qui est du jeu maintenant... Je serai toujours surpris de constater qu'en 2020, il puisse y avoir autant de joueur parfaitement satisfait d'un jeu aussi archaïque, qu'un simple film interactif suffit à contenter des millions de joueurs.
Alors certes, la technique est au top. Les animations faciales géniales. Mais parle-t-on une minute du gameplay ? Du gamedesign ? De la durée inutilement longue ?
Comme le premier épisode au final, je pense que les jeux vidéos dans leurs ensemble sont tellement mal écrit, qu'il suffit d'un scénario un minimum bien écrit pour que les joueurs trouvent cela sublime. Mais même là, je trouve que ce jeu est bourré de faiblesse d'écriture. Le choix final d'Ellie ne fait aucun sens (peut-on croire vraiment qu'elle puisse aller au bout de sa vie après avoir tué des dizaines de personnes pour finalement reculer au dernier moment ?). Les personnages secondaires ne servent à rien ! Il n'y a aucune évolution entre les personnages !
Si on peut gratifier Neil Druckmann d'une chose, c'est bien son ambition. Le jeu est bourré de notes d'intentions et très clairement, on ne pourra pas reprocher à ce jeu d'être une suite facile.
Druckmann à voulu faire son Kojima, il a voulu faire son MGS2, sauf que malheureusement pour lui, ce premier n'a ni le niveau, et je ne pense pas qu'il ait compris en quoi MGS2 était une chef d'oeuvre.


Portrait de Packnouss1

C'est tout à fait ça. Tu as mis le doigt sur ce qui fait que le jeu vidéo n'est pas encore aussi mature que le cinéma.

Là où on devrait avoir des joueurs (et des professionnels) qui débattent sur le game design et le gameplay, on a des crépages de chignons sur le scénario qui semble contenter la plupart des gens car c'est un peu mieux écrit que la majeure partie des jeux. A ce niveau, je me surprend d'ailleurs toujours a trouver l'écriture d'un firewatch plus touchant et humain que n'importe quel scénario de AAA...

Pour ma part, en plus de sa jeunesse, je pense qu'a cause de la nature du medium (des "jeux"), il n'existe pas vraiment encore de personnes qui s'intéresse à fond au game design, au gameplay, au level design et qui écrivent et théorisent dessus comme c'est le cas pour le cinéma qui a connu beaucoup de courant, de penseurs et de théoriciens. Il y a bien quelques passionnés qui font des choses intéressantes, notamment sur youtube (je pense à Game Maker's Toolkit qui est pour moi le plus intéressant), mais malheureusement, même au sein des critiques pro ça pète pas bien loin.

Pour en revenir à ce TLOU 2, il est clair que l'intention était de prendre à contre-pied les attentes des joueurs à la manière d'un Kojima. C'est louable mais le reste ne suit pas.

D'ailleurs, peut-être une petite référence à la fin :p ?

Spoiler


Portrait de qeaq

C'est une bonne remarque en effet de ce qu'il en est de la critique.
Clairement la critique presse n'est pas au niveau de ce que peut être la critique Cinéma. Et encore, cette dernière a considérablement regréssé ses dernières années.
Mais il n'y a pas de réflexions globales, de théories sur le média qu'est le jv.


Portrait de Darkjack2

On est très très loin d'un MGS 2, lequel a un gameplay excellent et une ambition métaphysique que TLOU 2 n'a pas. Je t'accorde ce point.

PS : Ne pas faire attention à mon avatar !


Portrait de les 7 memores

Pourquoi Ellie n'a pas tué Abby ? Justement parce qu'au moment où Ellie aurait pu tuer Abby ce souvenir avec Joel lui revient en tête.

Pourquoi Joel n'a pas sacrifié Ellie ? Parce que la vie est plus importante que la mort. Joel n'est pas un assassin, et même si la mort d'Ellie aurait pu sauver l'humanité, il a refusé de la sacrifier.
Ellie réalise alors que si même le sort de l'humanité ne justifie pas de tuer quelqu'un, à plus forte raison une soif de vengeance (qui condamnerait à coup sûr Lev qui n'y est pour rien dans leurs histoires).

En fait, Ellie pensait trouver une sorte de rédemption en tuant Abby, mais le but même de sa course poursuite est au final d'avoir sauvé Abby et Lev des Crotales, et c'est ça, la véritable rédemption qu'elle finit par trouver.
Alors qu'elle pensait que son existence n'avait plus aucun sens du fait même qu'elle n'a pas été sacrifiée, elle réalise au contraire le sens de son existence en permettant à Abby et Lev de vivre.
Prenant conscience de la valeur de la vie, elle comprend enfin ce que Joel a voulu lui faire comprendre ce soir-là, et ce faisant, le comprenant, elle lui pardonne enfin.

« Celui qui sauve une vie, sauve l'humanité tout entière ».


Portrait de Gableroxxor

Concernant la fin ça me semble évident.

La dernière cinématique dévoile l'ultime conversation entre Joel et Ellie. Elle a enfin décidé non pas de pardonné a Joel mais "d'essayer" de le faire. Elle aurait peut etre jamais pu. Mais elle le saura jamais. Abby l'en a empecher.

Ainsi toute la colère et la haine de Ellie ne sont pas diriger contre Abby dans une optique de vengeance pour Joel (c'est ce qu'elle pensait et tout le monde aussi) Elle sont en réalité diriger contre elle même. Ellie s'en veut de pas avoir réussi a pardonné a Joel. Elle pointe Abby comme responsable mais evidemment qu'elle ne l'est pas. Certe elle a tuer Joel mais ce n'est pas de sa faute si Ellie n'a jamais pu lui pardonné.

Cette vendetta a laquel Ellie s'est menée pendant tout les jeu n'est donc pas une quette de vengeance mais de rédemption vis a vis de Joel. Elle essai de se racheter auprès de lui. C'est aussi stupide qu'inutile. Il est mort et il est trop tard pour lui pardonné.

De mon point de vue si Abby avait tué Joel la veille de cette conversation ou même quelque jours après cette histoire ne se serait pas dérouler. Ellie aurait simplement accepter la mort de Joel (surtout qu'elle n'est pas injustifié) Par c'est ça l'histoire du jeu. Ellie n'a pas accepter la mort de Joel.

A la fin elle accepte enfin de laisser partir Joel symboliser a travers ce plan ou elle laisse la guitare qui représente Joel a ses yeux derrière elle.


Portrait de Darkjack2

Un jeu colossal.

J'ai adoré le changement de perspectives entre les personnages antoganistes : passer d'Ellie à Abby à travers un manège de souvenirs donnent de l'épaisseur à chacune d'elles et sert aussi et surtout le message du jeu : la loi du Talion (la réciprocité négative ou "Tu es semblable à moi, mais attention à mon courroux) est une impasse. Le pardon est central à la fin. Et c'est ce qui offre à l'aventure une belle fin, et ce malgré l'aspect détestable des actions d'Ellie comme menacer Lev ou abandonner Dina. De ce que j'ai compris, Ellie a vu dans Abby son passé. Tout d'abord, le souvenir d'un Joël payant le prix de son amour égoïsme, lequel réussit cependant à émouvoir Ellie car il est prêt à se sacrifier par amour pour elle. Mais aussi d'une adulte prête à se sacrifier pour un enfant, Lev, symbole de l'avenir. Un écho à la fin de The Last of Us 1.

Si le scénario est bien conçu, quoique simple et souffrant d'un problème de rythme au niveau du gameplay, son message est intéressant. Ce que j'ai adoré c'est qu'on nous montre les choses sans le besoin de nous le formuler - on fait confiance à l'intelligence du joueur (enfin!). Les expression du corps des personnages nous décrivent toute la logique de la vengeance et son impasse. Et l'évolution morphologique défend à merveille cette position. L'exemple le plus frappant à ce sujet est Abby : d'abord un corps féminin lambda, ensuite une transformation physique quasi "monstrueuse" (au sens de disproportionné et brouillant les frontières), puis enfin un retour abîmé à la normale. Sa transformation illustre son histoire, et on comprend pourquoi elle est devenue ce qu'elle est. C'est super.

En ce qui concerne Ellie et Joël, plusieurs choses à dire. Les flashbacks font partie des meilleures passages que nous offre l'aventure. A côté de cela, je les ai trouvé détestables à mesure que l'aventure avançait. Joël est psychorigide et Ellie, une psychopathe paumée. Difficile de s'attacher à eux, en définitive. Il n'y a vraiment qu'à la fin que j'ai ressenti quelque chose pour Ellie : une profonde tristesse "Tout ce désir de vengeance, pour ça ? Pour jouer de la gratte avec deux twix ?"

Ce qui pose la question de comment comprendre la fin. Diverses interprétations sont possibles car la compréhension ne se limite pas à ce que l'on voit, mais à également ce que l'on sent. Pour ma part, la fin est entre le positif et le négatif. Je la trouve à vrai dire amère. "Positive" en ce qu'elle conclut sur le pardon d'Ellie envers Joël, et donc à elle-même. elle peut enfin tourner la page. "Négative" en ce qu'elle montre une Ellie seule, incapable de jouer une harmonie musicale. Ce qui peut symboliser son incapacité à vivre en harmonie avec les autres, comme elle le disait à Dina "Je ne suis pas comme vous". Sauf que cette fois ce complexe, voire incapacité, transparaît sur son corps. Un stigmate dont on ignore si celui-ci empêchera ou poussera Ellie, un jour, à être vraiment heureuse auprès des autres.

On peut voir dans la guitare laissée derrière elle un pas en avant vers la vie ou bien un renoncement à toute vie commune : le pardon ou/et la désaffiliation. Une désaffilation vis-à-vis de Joël, lequel avait transmis l'instrument et l'art musical. En délaissant cela, on peut voir un échec de transmission : Joël a échoué. Et Ellie est de toute manière maintenant amputer dans la pratique de cet art. Comme si elle était trop monstrueuse pour la civilisation, condamnée à errer en périphérie. Seule. C'était d'ailleurs un des messages des travaux d'Héraclès chez les Grecques : lorsqu'on arrête de jouer de la musique pour se battre, on s'éloigne de la culture et la figure du déviant s'installe. Bien sûr, c'est symbolique mais intéressant.

Comme tous les colosses, le jeu a des pieds d'argile. Le loot devient insupportable, passé la dizaine d'heures de jeu. Maintenir un bouton pour ouvrir une porte bloquée est ennuyeux au possible, passé la vingtaine d'heures de jeu. L'IA alterne entre le convaincant et la myopie. D'ici quelques années voire quelques mois, ces défauts seront une vraie lacune de gameplay (pour moi, ils sont le sont déjà). Mais ils sont pardonnables à la vue des qualités indéniables de ce jeu. Autrement, j'ai trouvé le gameplay global solide. C'est plaisant. Alors oui, ça fait TLOU 1.5. Mais ça fonctionne. C'est le principal.

The Last of Us 2 est, sans être parfait, un grand jeu. Vive Abby !


Portrait de Safedreams

Faut voir le live du DG car lui il avait envie de voir crever Abby et se faisait mourrir en boucle dans le théatre pour ne pas tuer Ellie^^ Y a des gens qui n ont pas aimé Abby et l’ont trouvé antipathique jusqu’a la fin...


Portrait de qeaq

J'ai très largement partagé l'avis de DG, ainsi que son ressentit global pendant le jeu.
Cette expérience fut vraiment pour moi très désagréable, et j'ai bien du me forcer pour finir ce jeu en espérant jusqu'au bout qu'il se passe quelque chose.


Portrait de lostyle

Déjà Hooper : bravo à toi pour avoir pratiquement posté une vidéo tous les jours afin de pas étendre sur la durée cette aventure.

J'avais peur que ton avis soit trop objectif (et de mauvaise foi) mais non tu donnes ton opinion de manière calme sans montrer ton "mauvais côté" MEME SI rapprocher le scénario d'Ellie à AB productions :p...

Mon avis c'est que c'est un jeu qui m'a marqué donc unique en soit pour mon expérience gamer comme SMG l'aura été pour moi sur les jeux de plateforme ou Journey et Inside dans le genre jeu indé à faire d'une traite.

J'ai aimé le scénario et les gros risques pris.
C'est un jeu unique de par sa réalisation je trouve : qu'on voit presque nul part chez les AAA.
Concrètement, des jeux AAA aussi "bien" réalisés : il n'y a que Rockstar et Santa Monica qui font ça (d'ou ce qui me fait dire que Sony sont les rois des jeux AAA solo face aux exclus bien moins réalisées chez Microsoft).

Après, ouai il a des défauts de gameplay (répétitivité) mais rien que pour ce qu'il a montré : c'est incroyable et unique.

J'attendrai le prochain ND avec impatience !

Par contre : Hooper faut mieux suivre les cinématiques quand même parce que la mort d'Isaac non compris + le sexe de Lev par exemple...


Portrait de manu9564

Aie dur pour Hooper de donner un avis sur le scénario quand on ne le comprend qu'à moitié. Pour Hooper et ceux qui veulent, comme moi, comprendre la profondeur du scénario et des personnages. Merci a l'auteur de ces commentaires sur la vidéo YouTube. Bonne lecture :

Spoiler


Portrait de Willdo

Mon grain de sel sur la décision d'Ellie à la fin : le dernier flashback montre qu'elle n'avait toujours pas pardonné Joel pour ce qu'il a fait à la fin du premier épisode. Mais le ton de la scène laisse entrevoir la possibilité que les deux se rabibochent un jour.

Je pense que si Ellie est aussi furax (comme si le fait de voir son père de substitution se faire défoncer sous ses yeux ne suffisait pas), c'est parce qu'elle s'en veut de n'avoir jamais eu la force de pardonner Joel avant sa mort. Et comme c'est Abby qui la prive de ça, bien évidemment elle devient l'incarnation de toute cette colère. On peut penser qu'Ellie se rend compte à la fin que toute cette rage est le résultat de cette frustration, et en épargnant finalement Abby, elle pardonne Joel par la même occasion.

Ça se tient si on dissocie les cinématiques des vagues d'ennemis qu'on trucide pendant le jeu bien entendu ^^


Portrait de HUNK

Oui, c'est ce que j'ai compris aussi, en laissant finalement Abby en vie, Ellie met fin au cercle vicieux de la vengeance pendant qu'elle le peut encore, elle a le déclic après un flashback de Joel où elle le voit vivant et non mort pour la première fois en 1 an, c'est une quête sur le pardon. Elle abandonne la guitare parce qu'elle ne peut plus en jouer.


Portrait de Safedreams

Comment on s’amuse a looter dans ce jeu?

Ben quand le jeu me donne des balles sur différentes armes, je les utilise, et je joue pas les gros radinos compulsifs comme d’autres suivez mon regard. C’est quand même pas nouveau que Hooper est un gros radin qui fait des provisions pour l’hiver en vue de son hibernation ^^, c est sa manière d’être. C’est pas le 1er jeu où il est full stuff du début à la fin et il se rend pas compte qu il y a un problème avec lui et pas le jeu.... Et du coup je meurs pas en boucle et du coup je rale pas injustement contre le jeu. Si bien que j’ai plus rien en stuff après chaque phases de gunfights et inévitablement je prends du plaisir a looter « comme si ma vie en dépendait » car c’est le cas, comme toi (Hooper) a la fin du jeu « dans l’hacienda » quand tu recherchais inexorablement ce medikit et que tu semblais pour une fois imergé dans le jeu! Tu trouvais pas chiant le loot là, tu gueulais plutôt parce qu il n y avait justement pas assez... de loot!

C’est clairement ta façon d’être et donc de jouer qui t’empêche de prendre du plaisir a ce jeu car tu un « économe » pour être sympa et du coup tu préfère un RE qui te donne du loot a foison que tu critiques légèrement mais’on voit clairement que tu prends plus de plaisir car tu as « évacué » ce problème personnel pour toi.

PS: et c’était déja le même problème avec toi dans le 1er The last of us. Mais faut croire qu il lit pas ces putains de commentaires!^^


Portrait de Chav

The Last of Us 3 contera la recherche de la six-cordes perdue, quand elle s'apercevra en lisant un vieux Rock'n Folk que le "guitar hero" originel avait la même combinaison de doigts...


Portrait de Antonius

Si Ellie était un garçon, elle n'aurait même pas à aller jusque là. Il y a un autre moyen qu'utiliser ses deux mains :