Skip to Content

The Last of Us 2 (33/33)

Fin du let's play The Last of Us 2

124 Commentaires

Portrait de La Chouette

Hooper qui a passé 30 heures a défoncer et à troller le jeu,
Qui est passé à côté de 80% de ce que le jeu avait à proposer,
qui a dit ouvertement s'être emmerdé trop longtemps.

Mais à la fin
Nan mais le jeu est bien, c'est un monument de cette génération.

J'ai quand du même mal avec les épopées qui se passe comme ça.
A croire qu'il n'assume pas son expérience de jeu.

Sinon, mine de rien, quoi qu'on en dise, son avis final a au moins le mérite d'être plus nuancé.
Et rien que ça, ça lui donne plus de valeur que celui des journalopes qui ont encensé le jeu à outrance après avoir reçu leur press kit collector à 1 000 $ tout en avouant à demi mot qu'il ont gonflé leur note pour rester dans les bonnes grâces de Sony.


Portrait de qeaq

J'ai quand du même mal avec les épopées qui se passe comme ça.
A croire qu'il n'assume pas son expérience de jeu.

Je dois reconnaître que je suis moi aussi très surpris par cela, comme si il avait conscience de la médiocrité "visuelle" globale qu'était son épopée et qu'il essayait de l'expliquer par des raisons purement individuelle.
D'ailleurs pour ce qui concerne Ghost of Tsushima, je le trouve extrêmement calme et peu critique.

Il nous perturbe le GrosOurs !


Portrait de doki

C'est à croire qu'il a réenregistré cette dernière partie (il utilise ses armes, il joue mieux, il râle pas etc...) Rien à voir avec les 30 autres parties.


Portrait de doki

Il aura fallu qu'il attende la fin du jeu pour qu'il utilise vraiment ses armes.


Portrait de Gastlab

Je fais partie de ceux qui ont suivi cette épopée de A à Z. Parfois d'un œil las car je me suis ennuyé sur plusieurs épisodes, mais finalement j'étais toujours curieux de voir ce que proposerait le jeu dans la partie suivante. Je ne parle que des aspects visuels, scénaristiques et narratifs puisque je n'ai pas joué au jeu (et n'y jouerai surement jamais). Ces trois "carottes" ont suffi à maintenir mon intérêt pour l'épopée, en plus de la patte du gros ours bien sûr. (Bon là pour le coup je dois être l'un des rares à ne pas avoir souffert de la façon dont Hooper à réceptionné le jeu)

Un scénario plus subtil qu'il n'y parait, servi par une écriture et une mise en scène assez largement au-dessus de la moyenne. J'y ai parfois trouvé quelques lourdeurs ou quelques niaiseries mais globalement c'est du bon boulot, et pour moi le duo scénario/narration reste le point fort du jeu, avant même le visuel.

Concernant le systématisme abrutissant des phases de loot indigestes, je ne peux que te rejoindre Hooper. Je l'avais évoqué en début d'épopée, c'est précisément cet aspect qui m'avait gonflé au plus haut point dans le premier TLOU. Pour moi ça a été rédhibitoire et je vois bien que dans ce second volet, rien n'a changé à ce niveau. C'est peut-être même pire. Après, la plupart des joueurs semble s'en accommoder, tant mieux pour eux, je les envie. Pour moi c'est un vrai point noir, un tue-l'amour, une crotte de nez sur une toile de maitre. C'est ce qui m'a empêché d'aimer cette licence en tant que joueur, en plus d'un gameplay de combat auquel je n'ai pas totalement adhéré (je parle du premier).

Bref, je ne trouve pas que ce soit ta pire épopée, loin de là, Horizon et Mirror's Edge Catalyst (par exemple) ont été bien plus douloureux à suivre à mon humble goût.
Merci donc pour cette épopée Hooper, bonne synthèse en fin de vidéo même si tu manques clairement de recul pour pouvoir évoquer les quelques subtilités que recèle le titre (ce qui est bien normal).
Ça aurait sans doute mérité une véritable quoi ? Hm ?
Une véritable rev... Ok je la ferme.


Portrait de Uncle-Fester

Je comptais y aller de mon petit commentaire aussi, mais tu as dit exactement ce que je voulais dire. On a visiblement un ressenti très similaire, que ce soit au sujet du jeu ou au sujet de l'épopée en elle-même (oui, Horizon et MEC étaient bien plus pénibles !).
Bon, à une différence près, je pense quand-même me faire le jeu un de ces jours... peut-être... A force, j'ai quand-même un petit faible pour le jeu, malgré tous ses défauts. J'étais tellement persuadé de ne jamais vouloir le faire (suite à mon expérience sur le premier), que je me suis tout spoilé en épopée. Et finalement, le scénario, bien meilleur que je ne le pensais (malgré un rythme assez pété), a fait naitre l'envie de vivre cette aventure. A voir quand-même si le soufflet ne retombe pas dans les prochains jours :p.


Portrait de Gastlab

Ah bah écoute, si l'épopée du Hooper a pu donner à une personne l'envie de faire le jeu, c'est qu'elle n'aura pas été vaine ! Voilà qui réconfortera peut-être un peu notre gros ours ;)


Portrait de Uncle-Fester

Alors... pour être tout à fait honnête, j'ai surtout eu envie de m'y frotter en suivant le let's play de Seed, qui était bien plus enthousiaste, et qui a un peu beaucoup moins pété le rythme du jeu :p.


Portrait de Kanakou92

Bon bref Abby c'est une Joel 2.0, c'est pas pour rien qu'on retrouve les mêmes take down de Joel (étranglement/surin), la toute première scène où l'on voit les baskets en toile a Santa Barbara (c'est le signature move de Ellie), le jeu nous fait croire qu'on joue Ellie après la dispute entre Dina et Ellie a la ferme et en faite non, c'est Lev !

Ellie tue Abby, elle tue Joel et par miroir Lev, elle se tue aussi.. C'est pas pour rien qu'elle dit sur la fin, "pars avec lui".

J'en suis a mon troisième run en survivant et mon avis reste le même, je le kiffe toujours autant, bon par contre les flash back d'Ellie a part le musée, c'est chiant en vrai de vrai, ceux de Abby et ses rêves sont beaucoup plus agréables.

AH AH AAH il y a littéralement DEUX boutons au combat final et arrive a perdre AH AH AH.. Bon Hooper la prochaine fois sur PS5 met en Très facile, l'aide a la visée et met le loot automatique.


Portrait de Unclekaz

Salut Hoop.

Concernant la partie loot, je la trouve pas amusante (sauf certaines fois où tu dois réfléchir pour accéder à un endroit et que tu es récompensé) mais elle fait partie du côté survie du jeu. Dans un monde, un jeu comme ça il est normal de loot toutes les 2 sec pour craft, pour avoir des balles etc etc ...

Donc c'est pas que j'aime ça, mais je trouve ça normal en fait dans ce genre de jeu.

Concernant l'infiltration, j'ai pas regardé les 15 premières heures, ni les 10 d'après d'ailleurs (oui je ne fais pas parti des courageux qui ont regardé cette épopée horrible en entier) la récompense de l'infiltration en général c'est quoi ? C'est pas du loot en plus, c'est le fait, de un, d'avoir réussi à passer tout sans se faire voir, c'est une fierté, un challenge qui rend le jeu plus réaliste d'ailleurs. Et de deux, bah l'infiltration c'est fait pour économiser des balles pour des passages tendus, donc la récompense c'est aussi ça.

Après comme toi je déplore le manque de passages originales. Dans le premier y'avait beaucoup plus de passages assez unique, variés, là clairement c'est trop souvent la même chose !

Tu dis aussi que l'infiltration c'est chiant, que le gameplay infiltration n'est pas fun. Mais alors là je te rejoins pas du tout, perso j'ai joué max infiltration tout du long et j'ai adoré ! Les sensations sont justes folles ! Tu as tellement de possibilités c'est fou !

Te rapprocher pour tuer un mec en le prenant ou le tuer de loin avec l'arc ? L'arc ou le flingue silencieux ? Combien il me reste de coup avec le silencieux ? T'allonger dans l'herbes, les prendre par surprises, t'allonger sous une voiture, t'allonger dans la flotte (sisi c'est possible de s'allonger dans un petit volume d'eau), se faire voir, plonger dans la flotte, les contourner, ils t'ont perdu, tu retourne en fufu !

Prendre un mec, viser son pote au silencieux (que tu tues tout pile quand il te voit, jouissif !!!!!!) et tuer celui que tu tiens en otage !

Y'a TELLEMENT de possibilités et c'est tellement jouissif que ce que tu dis est clairement faux, objectivement c'est faux. Alors toi tu n'as pas aimé parce que ça n'a pas marché pour toi, parce que t'as joué comme un gros marcassin des îles, mais tu ne peux pas objectivement dire que c'est de la merde (je grossis le truc) parce que tu n'as quasi jamais réussi à passer un passage en fufu parce que tu joues mal !

Bref. Moi j'ai adoré le jeu tout en étant déçu, mon analyse et phrase finale :

Bon jeu, mauvais TLOU.

Et oui clairement on aura un 3 fin de vie PS5. On contrôlera Abby et Ellie à tour de rôle jusqu'à ce qu'elle se rejoigne pour trouver les lucioles. J'espère qu'il sera meilleur que ce opus.


Portrait de Gableroxxor

Comme prévu après avoir dit de la merde pendant toute l'épopée Hooper fini sur une conclusion juste et pertinente.

Je sais que c'est plus trop d'actualité mais Hooper reste excellent dans ses review et médiocres dans ses letsplay


Portrait de Unclekaz

Et encore y'a quelques faux sabot dans son avis final mais oui globalement son avis est bon. Dommage pour lui et pour nous qu'il joue aussi mal, et qu'il rage autant, et qu'il soit autant de mauvaise foi etc etc ... C'est malheureux tout ça XD


Portrait de Gableroxxor

Quand même ça reste globalement un des meilleurs avis du net.

Mention spéciale sur la fulgurance du review bombing. J’ai pas entendu beaucoup de monde faire comme Hooper et se mettre à la place de l’industrie. Par ce que oui ce review bombing a fait passer toute la communauté gamer pour des con. Et confirmation qu’on est très con. C’est désespérant j’ai même vue des mec commenter du genre « ok le review bombing c’est pas bien mais quand même là ils méritent ils ont tuer Joël » On ne mérite pas des jeux comme the last of us 2. On mérite de la merde générique feignante et datée fait en mode automatique par ce que c’est ça qu’on veut réellement. Tout le monde l’a vue a travers le shitstorm the last of us 2 et oui l’es éditeur développeur doivent nous voir comme une belle bande de con ce que nous somme.


Portrait de Kanakou92

Après les gamers aiment bien voir des personnages immortels snake, lara croft, master chief.. (protagonistes avec une histoire enjeux réels etc..) dès qu'on les bouleverse, ils sont perdus, et ça ouin ouin pour rien. J'avoue qu'on s'est bien fait passer pour des cons sur les reviews, peut-être que les gens auraient voulu voir partir Joel en mode Rambo pas en "golf with your friends" (pardon jojo).


Portrait de oOToyteoOo

La fin de Tomb Raider 4, l'une des fins qui restera à jamais dans mon coeur tellement j'ai été dévasté en 99 !

Je n'avais que 8 ans, vous n'aviez pas le droit :(


Portrait de Gableroxxor

C’est bien plus grave que ça. Pour rappel le gros du shitstorm se passe avant la sortie et un tout petit peu pendant la sortie la première semaine disons. Après ça s’est calmer les gens on jouer et surtout aimer ce qu’il est ressortit c’est que c’était un truc de fou même un déçu de la première heure reconnaîtra ses qualité manifeste au jeu.

Ce qui veut dire que le shitstorm the last of us 2 vient essentiellement de gens qui n’ont pas jouer au jeu et qui lui voulait du mal. En témoigne les leak. Ça a été un déferlement de haine de fake News et connerie sans inturption.

Je veux dire qui avec un cerveau fonctionnel et âpre avoir fait (et je dit pas regarder un lets play) les 30 heure de jeu pourrait dire un truc du genre « ça dégouline de propagande LGBT » ou encore «  c’est un jeu anti mal blanc hetero c’est pour symboliser ça qu’ils ont tuer Joël » par ce que c’est le gros du shitstorm et dès review bombing. Donc des gens qui savent pas ce qu’est le jeu qui on tout fait pour le détruire ça a commencer un mois avant sa sortie dès l’apparition des leaks.

Je le répète ça va faire énormément de mal à l’image qu’a l’industrie de la communauté et ça va avoir des répercussions. Ubisoft qui est le studio consensuel par excellence cartonne toujours par son côté désespérément calibré pour plaire à tout le monde et on ce servira à rien de leur reprocher un manque de prise de risque et de volonté d’être à la mode. Il vaut mieux nos critique pour le manque de prise de risque plutôt que des menace de mort pour avoir osé prendre des risque


Portrait de Gastlab

Je réponds à ton message mais je ne m'adresse pas vraiment à toi gableroxxor, je l'utilise plus comme un tremplin à réflexion. Tu m'en excuseras j'espère, disons que j'extrapole un poil.
Dire que ce jeu se résume uniquement à une propagande féministe/LGBT est évidemment une réduction minable issue de cortex cérébraux sous-développés. Le diagnostique saute aux yeux. Pas de doute là-dessus. Surtout quand les porteurs de tels raccourcis usent de menaces ou d'intimidations pour exprimer le bug qui bouche leurs trois synapses orphelines.
Dans le même temps, combattre ces outrances en niant le fait que le jeu joue la carte du féminisme de façon assez peu fine, ne me parait pas être une action constructive. Ce serait rentrer dans le jeu du plus con.
Bien sûr TLOU2 utilise ce prisme, et il le fait assez mal. Donc il clive au lieu de fédérer. C'est le lot de la médiocrité.
Clairement le jeu veut mettre en avant des protagonistes féminines, et grand bien lui fasse. Il a bien raison de tenter. On sort du modèle Lara Croft, Bayonetta ou je ne sais quelle autre explosion de braguette. Fort bien. Mais à force de vouloir éviter certains clichés, le jeu tombe dans une autre caricature qui ne me parait pas plus représentative.
La place des femmes dans nos sociétés a besoin d'une révision en profondeur, ça c'est clair. La propagande n'est pas un terme intrinsèquement négatif, c'est simplement le fait d'appuyer une idée pour la faire accepter au plus grand nombre. Si cette idée est juste, la propagande est bénéfique et nécessaire. Encore faut-il qu'elle soit faite avec talent. Là-dessus je reproche au jeu d'être caricatural et donc réducteur. J'ai déjà évoqué cette pensée un poil trop nuancée dans un commentaire précédent, et je me suis fait traité de crétin par je ne sais plus quel amoindri du bulbe. Sur le plan de la propagande (qui dans ma bouche est un terme neutre dépendant de l'idée défendue) je trouve que le jeu remplit un rôle ambigüe (ou du moins maladroit pour être gentil). Pourquoi Dina est-elle aussi mal décrite, aussi peu développée ? Comment passe-t'elle de la teub à la touffe (je bourrine exprès détendez-vous) ? Comprendre son attachement à Ellie est ultra important pour peser le poids de la décision d'Ellie de repartir au risque de la perdre. Mais non. Tout le monde s'en fout de Dina, et par la même occasion tout le monde s'en fout de Maria d'ailleurs. Pourtant toutes deux sont des femmes fortes et importantes, mais le jeu (qui dure 35 putain d'heures) décide de ne rien développer autour d'elles. De même, ce choix de rendre les hommes au mieux insipides (Jesse, Owen) ou au pire nocifs (Tommy) est un choix caricatural qui ouvre grand les portes de la contestation pour les mous du rachis. Joel bénéficie d'un traitement de faveur au travers des flashbacks, mais sa mort a fait bugger les esprits faibles.
Bref, si le jeu prend le parti de mettre les femmes en avant, il ne le fait pas assez intelligemment pour rallier les plus cons d'entre nous. Dommage mais logique. Une chose est sûre, le combat des femmes pour accéder à la place qui leur revient ne passera pas par TLOU2. Ooooh non. Et franchement c'est pas étonnant.
Il faudra être plus talentueux pour fédérer les plus cons. C'est ainsi.
J'estime que la narration et le scénario sont des points forts de TLOU2, mais l'utilisation et le traitement des personnages sont aussi caricaturaux que dans un GTA. (Je sais c'est dur)


Portrait de oOToyteoOo

J'ai été vraiment déçu de ce jeu, et sachant que le premier est dans mes jeux préférés, c'est dire l'attente que j'avais !

J'ai trouvé les personnages globalement inintéressants, notamment Jesse et Dina, la première partie possède un rythme trop laborieux, le jeu a une difficulté globalement aléatoire, une musique anecdotique, ou encore une alchimie entre les protagonistes qui n'a pas du tout était au rendez-vous pour moi. Sans oublier, les facilités scénaristiques bien plus nombreuses que dans le 1er.

Cependant, et même si c'est certainement l'une de mes plus grosses déceptions de la génération, je trouve que ça reste un bon jeu au vu de sa démesure.

Le nombre d'environnements, la D.A, le gameplay des combats, l'une des meilleures IA de cette génération, la crédibilité des visages et certains choix audacieux, ces points me font dire que je ne peux pas détester ce titre.

Sinon je suis d'accord, hors les flashbacks avec Joel, j'ai préféré le développement d'Abby dans la seconde partie plutôt qu'Ellie qui n'a simplement comme objectif sa vengeance personnelle, en plus d'avoir un niveau d'écriture bien en deçà avec ses ami(e)s.

La fin est par contre excellente niveau métaphorique, notamment les doigts coupés et la guitare qui est laissée par Ellie comme pour symboliser son deuil auprès de Joel.

Néanmoins, et malgré une vraie qualité intrinsèque, le premier reste personnellement à des années lumières dans mon coeur...

C'était véridique pour moi, l'un est le jeu de l'amour, l'autre de la haine !

PS : Par contre, RDR2 n'est absolument pas archaïque niveau gameplay, c'est justement extrêmement travaillé et très réaliste. Après, aimer ou non, c'est personnel ! Et niveau exploration, RDR2 bénéficie de beaucoup de surprises dans ce domaine, comme un OVNI, un train fantôme et plein d'autres...

Absolument pas d'accord avec toi sur ces dires. Je t'aime bien quand même <3


Portrait de qeaq

Cette suite a voulu être beaucoup trop ambitieuse au vue de son résultat final.
Le premier épisode est finalement plus humble dans sa proposition globale, mais beaucoup plus maîtrisé à tout les niveaux.


Portrait de Gableroxxor

Complètement d'accord. Après on peut pas vraiment en vouloir a naughty dog d'être ambitieux et de prendre des risques. Mais j'ai peur que dans la marasme de stupidité qui a suivi la sorti du jeu (pour rappel la presse a crié au retour du Messi et du côté des joueur on a eu le review bombing) donc 2 opposé stupide que inutile la critique globalement interressant qui serait de saluer la tentative mais pointé les raté ne va pas ressortir. Ou alors vraiment avec le temps.