Skip to Content

The Last of Us 2 (30/X)

30ème partie de l'épopée The Last of Us 2

161 Commentaires

Portrait de Umbasa

Attends Subway viens de poster la partie 31 de l'épopée The Last of Us 2. XD


Portrait de Pjd300000

Pourtant dans le flashback sur l'adolescence d'Abby elle a dit à son père "si j'étais elle je voudrais que tu m'opères" et elle adhérait au combat des Lucioles et leur vœu de sauver l'humanité donc même si aujourd'hui elle s'en fout d'Ellie qui soit immunisée et ne veut tuer Joël que pour le meurtre de son père et avoir précipité la disparition des Lucioles déjà au déclin dans le premier TLOU savoir le combat des Lucioles perdu a dû également lui faire quelque chose par le passé


Portrait de Yets_

Abby leur sauve aussi la peau dans cette scène. Après je comprends que, en tant que fanboy de base, ton cerveau subit un biais cognitif et ne retiens que ce qui t'arranges.
La scène: Abby se fait choper, Yara se fait choper ce qui sauve indirectement Abby, Abby sauve Yara en agrippant la dernière scar par les pieds puis Lev sauve Abby en la détachant... C'était une alliance contre un ennemi commun. Chaque partie œuvrait pour sauver sa peau et a indirectement sauvé celle de l'autre. Ils sont quittes, elle leur doit rien...

En vous remerciannnnnnnnt


Portrait de doki

Sauf que l'acte où Abby tue la scar entre ses cuisses c'est aussi pour se sauver elle-même car si la scar tuait Yara, c'était sûr qu'Abby y passait ensuite.
Abby estime donc n'avoir pas fait grand chose pour les remercier si ce n'est juste porter Yara et l'a mettre à l'abri dans une caravane. Et même si après ça elle dit qu'elle fait toutes ces choses pour elle, elle voit en réalité en Lev une sorte de renaissance pour elle, comme un ophidien ayant changé de peau après avoir mué.


Portrait de MATsolid-snake44

Citation:
Ils sont quittes, elle leur doit rien...

Donc toi t'aurais abandonné deux gosses dans la forêt, dont l'une avec un bras en miette..? En mode, "Désolé gamine, la vie est vache, mais on ne se connaît pas! C'est marche ou crève et chacun pour soi!". Si un jour le monde s'effondre et que j'ai besoin d'aide, j'espère tomber sur quelqu'un d'autre que toi...^^


Portrait de Safedreams

Moi je suis de la Team SHANE dans Walking Dead, je tire sur mon "pote'" pour qu'il se fasse bouffer par des zombies et gagner du temps pour m'échapper^^


Portrait de doki

Je suis d'accord pour dire qu'en cas d'apocalypse, si quelqu'un a besoin d'aide, il ne pourra pas compter sur quelqu'un comme Yets qui semble être trop individualiste.


Portrait de Yets_

Citation:
Si un jour le monde s'effondre et que j'ai besoin d'aide, j'espère tomber sur quelqu'un d'autre que toi...^^

Mais... c'est l'apocalypse. Le monde de TLOU qui est impitoyable et force les gens à l'être. En plus, ils sont en guerre... Comment savoir comment j'aurais réagi ? Comment savoir comment toi tu aurais réagi ? C'est impossible à déterminer, on ne peut pas se projeter dans un monde aussi éloigné du notre et clamer qu'on aurait agi comme un bon samaritain. En tout cas moi je n'ai pas la prétention de dire que j'aurais bien agis... La nature humaine en temps de crise c'est "chacun pour sa peau". On en a eu le rappel avec le covid et la réquisition des masques entre pays amis...

Je dis dans un autre message que je les considère comme quitte. Ils sont du clan d'en face. Certes c'est des enfants mais dans un monde pareil, des enfants peuvent aussi être des tueurs. Abby les conduit en lieu sûr et bye bye, elle était dans l'urgence de retrouver Owen. Ca me paraît pas déconnant.


Portrait de MATsolid-snake44

Citation:
La nature humaine en temps de crise c'est "chacun pour sa peau".

Ce n'est pas parce que le monde part en couille que t'es obligé de te laisser couler au fond des toilettes avec toute la merde! Heureusement que par les temps difficiles, il y a aussi des gens qui continuent d'observer une certaine morale. Même si les conditions de vie peuvent t'amener à remettre en cause les notions de bien et de mal, tu restes capable de raisonner et d'éprouver de l'empathie. Moi si je te croisais au milieu d'une forêt avec un bras cassé, même si j'étais moi-même dans la merde, je serais quand même tenté de t'aider, ça me paraît même évident, ce n'est pas juste une question de contexte ; je sais que je ne pourrais pas te laisser crever là comme une merde, parce que cette idée me déplaît fortement.

Citation:
Ils sont du clan d'en face. Certes c'est des enfants mais dans un monde pareil, des enfants peuvent aussi être des tueurs.

Visiblement, ils ne sont plus en phase avec les leurs et ils ne sont absolument pas menaçants.


Portrait de Yets_

Tu es vraiment quelqu'un de bon, peut être trop bon pour une apocalypse de ce genre. Ca reste facile à dire maintenant. Moi aussi je t'aiderais, mais si je ne suis pas moi-même dans la merde et si tu n'es pas du camp d'en face. Sinon cela demande quand même réflexion. Bon j'avoue, même si tu n'as pas l'air dangereux, je te demanderais quand même ton pseudo sur Hooper.fr, histoire de pas sauver Doki par inadvertance...


Portrait de MATsolid-snake44

Citation:
Bon j'avoue, même si tu n'as pas l'air dangereux, je te demanderais quand même ton pseudo sur Hooper.fr, histoire de pas sauver Doki par inadvertance...

Haha, énorme! Elle est bien bonne celle-là! xD


Portrait de Hellipsir

Sauf que Lev et Yara auraient très bien pu la laisser s'étouffer pendue comme elle l'était ( après tout, pourquoi lui faire confiance ? Ils ne la connaissent pas, elle pourrait très bien se retourner contre eux une fois libérée... ) donc au final, si, ils lui sauvent bien la vie ^^.


Portrait de Liebert

Abby n'a pas de "bande". Les wolfs ne sont pas ses amis, ses amis, ce sont les lucioles de Salt Lake (dont on connaît le sort). Elle n'a pas d'attache véritable avec les wolfs, d'autant plus qu'il est précisé plusieurs fois dans le jeu qu'il y a beaucoup de nouvelles têtes. Abby est sur une voie de rédemption (vis-à-vis de Joel et de ses exactions en tant que wolf), son choix d'aider les scars est cathartique. Elle est donc en opposition dorénavant avec les Wolfs qui continuent leur guerre sans fin et tentent d'entacher son "salut" en tuant Lev et Yara.

Après oui, tu peux si tu veux résumer par "elle les a rencontré il y a une heure et elle veut les sauver lol". Libre à toi.


Portrait de Yets_

Citation:
Abby n'a pas de "bande". Les wolfs ne sont pas ses amis, ses amis, ce sont les lucioles de Salt Lake (dont on connaît le sort). Elle n'a pas d'attache véritable avec les wolfs, d'autant plus qu'il est précisé plusieurs fois dans le jeu qu'il y a beaucoup de nouvelles têtes.

Mais... comment tu peux dire ça ? Ca m'a paru tellement gros que je me suis allé me remater la séquence de son réveil dans le camp puis son retour après l'embuscade pour réécouter les dialogues. Tout le monde la connaît, la salue, elle répond chaleureusement à chaque fois. Elle prend des nouvelles de pleins de personne et inversement, s'inquiète pour ceux qui sont blessés... C'est sa bande, ce sont ses amis.


Portrait de Hellipsir

Les wolfs sont l'équivalent pour Abby de ce qu'on appellerait, en des temps moins troublés, des collègues de travail.
Ils bossent dans la même boîte. Ils se saluent et prennent des nouvelles par courtoisie, comme personnellement, je le fais avec mes collègues à mon taf.
Mais sont-ce pour autant ses amis ?
Je ne crois pas. Abby et ses potes ont rallié les Wolfs poussés par les circonstances. La "bande" d'Abby, avec qui elle a de vrais liens qui viennent du coeur (là où elle avait sa famille, son père, elle a grandi avec Owen et Mèl), sont bien les ex-lucioles.


Portrait de MATsolid-snake44

Citation:
C'est sa bande, ce sont ses amis.

C'est sa bande, mais ses seuls vrais amis ce sont les ex-lucioles, les autres ce sont plus des connaissances. On voit bien à différents moments du scénario qu'Abby comme Owen n'ont jamais vraiment été des Wolfs. Ils les ont rejoint par nécessité, mais n'ont pas de vrai sentiment d'appartenance au fond d'eux à ce groupe. La preuve, c'est qu'ils sont prêts à les quitter pour n'importe quel motif.


Portrait de MATsolid-snake44

Citation:
Abby va donc trahir sa bande, ses amis qu'elle connait depuis plusieurs années pour deux gamins qu'elle connait depuis 3 jours et à qui elle ne doit absolument rien. Okayyy... Pffff

Elle leur doit juste la vie, mais à part ça... Et puis toi, tu laisserais tes potes buter froidement une ado et un gosse de 12 ans, sous prétexte que tu ne les connais pas? Okayyy...


Portrait de Arquion

Citation:
Abby va donc trahir sa bande, ses amis qu'elle connait depuis plusieurs années pour deux gamins qu'elle connait depuis 3 jours et à qui elle ne doit absolument rien. Okayyy... Pffff

Sa bande/amis (je parle des Wolfs) qui était prêt à tuer Owen sans même savoir les faits qui s'étaient passés ??

Savoir que comme elle l'a dit, elle serait morte pendu s'il ne l'avait pas décroché, elle se rend compte que l'idéologie de Isaac n'est pas forcément différente des autres groupes qu'ils tuaient...

Isaac qui était à deux doigts de lui mettre une balle à cause de 2 gamins...

Je vois pas ce qu'il y a de "Pas logique" ??


Portrait de Gableroxxor

Moi aussi je trouve le coup de tout consacré sa vie a un inconnu et abandonné tout ce qu'elle avait en 3 jour très forcé.

En fait mon souçis avec la narration c'est que c'est déséquilibrer.

Avec Ellie il se passe tellement rien que on se fait chier.

Avec Abby il se passe tellement trop de chose de que j'y crois pas vraiment


Portrait de Willdo

Pareil ! Avec Ellie il ne se passe quasiment rien, et avec Abby ce qui se passe n'est pas très crédible ni très intéressant...

Comme je l'avais écrit dans une partie précédente, je trouve qu'ils auraient dû faire un Last of Us 2 centré sur Abby quand elle était avec les Lucioles, dans un scénario qui se serait passé en parallèle de celui du premier. Ça aurait permis de mieux construire le personnage. Tout autour d'elle donne un peu l'impression que ça sort de nulle part : son introduction dans l'histoire, la motivation de sa vengeance, son cas de conscience avec Yara et Lev... C'est dommage, parce que finalement j'aime bien le perso, mais j'ai plus l'impression de l'aimer parce qu'on t'y force un peu, pas parce qu'elle a auparavant eu un développement sur 15 heures qui t'apprends à la connaître et à l'apprécier, comme Ellie par exemple.