Skip to Content

The Last of Us 2 (20/X)

20ème partie du let's play The Last of Us 2

144 Commentaires

Portrait de Hellipsir

Citation:
un méga Triple A qui tente quelque chose, et au moins de faire une construction narrative un tant soit peu évoluée.
Je plussoie.


Portrait de Gableroxxor

Oui enfin même si j'apprécie l'intention et la prise de risque c'est pas très subtil subtil non plus.

Sous pretexte que on aime Ellie depuis 7 ans et qu'on haï Abby pour le meurtre de Joel ils inversent complètement les rapports au personnages. On insiste très lourdement sur le fait que Ellie fait que des saloperie pendant 15 heures et qu'elle est tres tres méchante. Elle tue tout le monde même les chien et les femmes enceintes.
Et Abby on insiste bien pour te montrer que elle très très très gentil et que elle a du coeur on la fait faire presque que des bonne action on deshumanise complètement tous qu'elle va tuer alors que pour Ellie au contraire le processus c'est de les humanisé.

Pour moi c'est trop. Je sent qu'on veut me forcer a aimé Abby. En fait le jeu est tres loin de la fameuse morale grise et l'anti manichéisme. Il inverse juste le manichéisme pour faire illusion. Sachant que quoi que fasse Ellie on finira par lui pardonner.

Le 1 était beaucoup plus fin dans sa manière de raconté Joel qui était établi des le début comme un enfoiré (a raison après la mort de Sarah) et le jeu n'a jamais essayé de nous duper dessus. Et c'est en 1 ans a travers de toute petite touche progressive qu'il retrouve son humanité perdu avec Sarah.


Portrait de KyloR

Abby aussi est présentée dés le début comme une connasse psychopathe. Ellie aussi en est une. Joel également. Chaque camp a son occasion d'être montré sous un meilleur jour.

Sauf que ça ne les empêche pas de protéger leur communauté et d'aimer d'autres gens. Abby pense être dans son bon droit. Ellie aussi. Joel aussi. Et je ne vois vraiment pas où on te force à aimer Abby.
C'est comme dire qu'on te force à aimer Ellie au début parce qu'elle fait une bataille de boules de neiges avec des gosses ou parce qu'elle joue de la guitare à sa bien-aimée... A la fin, je n'ai pas personnellement pardonner Abby : Ellie le fait, mais pas moi, ce qui ne m'empêche pas de l'apprécier et de la comprendre.

Le problème, c'est que les gens ont un regard biaisé parce qu'Ellie a eu un jeu pour elle toute seule avec Joel, alors on se persuade de l'aimer et on est convaincu que c'est une bonne personne... Sauf que non : c'en est une, mais déformée par sa quête de vengeance et le besoin de survie, comme Joel l'était par son amour pour Ellie... Abby débarque, ici. Et pourtant, elle a un parcours similaire.
Imaginez juste ça : que dans le premier, on ait exclusivement joué Abby et son père chirurgien, et qu'à la fin, ce dernier se fait buter par un random nommé Joel. Puis dans le 2, on rejoue Abby au début, puis au bout de 15h, on nous fait incarner les bad guys Joel et Ellie dans leur communauté à Jackson, carressant des chiens, buvant des bières et faisant la fête : la réaction des joueurs auraient été la même, et tout le monde auraient crié à la trahison et à l'écriture forcée. Sauf que... juste non, en fait.
L'exécution est très bonne pour ma part.

Donc oui, désolé si au contraire, je trouve ça plus subtil et intéressant que vous ne le dites, et de trouver Abby très bien écrite. Je suis convaincue que beaucoup de gens sont aveuglés par la "finesse" du 1er et pense de ce fait que le 2 est écrit avec le cul : sauf que c'est faux, il est juste beaucoup plus dur à digérer je pense.

The Last of us 1, c'est un ascenseur émotionnel qui joue avec talents avec les clichés du genre survival au niveau scénaristique. The Last of Us 2, c'est un tank qui te roule dessus et qui explose les clichés de ce même genre, dans le domaine vidéoludique en tout cas.

Mais cet avis n'engage que moi.


Portrait de Gableroxxor

Bah tu dit a tout dit.

On est juste resté bloqué sur la finesse du premier. Et comme tu le dit le 2 te fait l'effet d'un tank qui te roule dessus. Donc forcément c'est moins fin et moins subtil.

Je dit pas que le 2 est écrit avec le cul il est même tres bien écri je reproche juste ce bourrinag. Abby on te la montre soit comme la pire des psycho quand elle tue Joel soit comme la meilleur des sainte dans la partie 2. Et a partir de la tu doit faire le tri et te dire aucun elle est ni psycho ni sainte c'est une personnage normal qui est dans son bon droit et qui défend son camp. Sauf que c'est pourri. Comme je le dit on te force a la hair au début (pas trop dur) et ensuite on te force a l'aimé par ce que tu l'a joue et elle fait que des bonne chose. Le jeu ne connait pas la demi mesure. la finesse. La zone grise.

Contrairement au premier. Dans le premier on te force pas a aimé Joel. Justemet c'est un perso gris. On voit son drame déclencheur et on voit ce qu'il est devenu "une ordure" (c'est pas moi qui le dit c'est Tess) Le perso qui représente l'amour c'est Ellie. Et justement on ne te force pas a l'aimée puisque tu ne l'a joue pas. C'est Joel qui doit l'aimée et toi a travers tu l'aime par ce que tu incarne Joel. C'est beaucoup plus fin que de te faire jouer Abby pour que tu l'aime. Et aussi Ellie on l'aime par ce que elle représente l'innocence et la pureté dans une monde complètement pourri. Dans le il ne reste plus que des pourriture tu n'a plus aucune attache emotionnel envers les perso par ce que ils se comportent tous comme les pire des brutes sans raison autre que la vengeance. Alors que dans le 1 l'enjeu c'est protéger Ellie.

Après ça reste un bon scénario mais tellement en dessous du 1. Je dirais tellement différent dans le style est l'intention qu'on peut même pas les comparer. Mais voila je préfère mille fois la finesse et la poésie du 1 que le bourrinage et la violence du 2.


Portrait de KyloR

Mmmmh... Pas très bonne ta démonstration. "Sauf que c'est pourri" n'est pas un argument. Ça sort un peu de ton cul, ça... ^^

Tu ne démontres aucunement qu'on te force à l'aimer. On ne te force pas à aimer Ellie parce que tu ne la joue pas ? Ah bon ? On joue Ellie pendant au moins deux heures durant l'hiver dans le 1, lorsque Joel est blessé. Ellie part même (on le voit dans le DLC) chercher des provisions et médicaments, en dézinguant au passage 50 personnes dans un centre commercial abandonnée parce qu'elle veut protéger Joel (tiens, ça me rappelle quelqu'un !)...
J'en déduis donc par ce passage qu'on te force à l'aimer... N'importe quoi. ^^

Mais si tu es si persuadé que le scénar' du 2 ne tourne qu'autour de la vengeance, je ne vais pas essayer de te persuader du contraire. Quant au reste, le monde de TLOU EST violent, brutal et sans concession : ce n'est pas parce que le premier racontait une histoire d'amour filiale par procuration que ça le rend moins "bourrin" et violent.
Dans le 1, on dézingue un hôpital entier pour sauver une petite fille et on sacrifie l'avenir de l'humanité : mais on le fait par amour, donc j'imagine que c'est plus poétique, fin et beau... lol. Le second est encore plus sombre : mais désolé, ça ne le rend pas moins poétique et subtil.
Le 1er est une relation symbiotique, le second un face à face avec la zone grise se situant entre les deux, et dans laquelle se trouve le joueur lui-même.


Portrait de Gableroxxor

Je t'adore par ce que a chacune de tes réponse du me donne les arguments. C'est pour ça que j'ai pas a les sortir.

Donc je te cite "Dans le 1, on dézingue un hôpital entier pour sauver une petite fille et on sacrifie l'avenir de l'humanité"
pour sauver une petite fille...
pour sauver une petite fille ?
POUR SAUVER UNE PETITE FILLE

Tu la voit la nuance avec le 2 ?

Dans le 2 aussi on dézingue un hopital. Ils ont juste enlevé le "pour sauver une petite fille"

Tu comprend le concept. En fait le 1 était subtil par ce que malgrès son monde ultra violent et bourrin et désesperer il te t'entrecoupait ça avec des petits instant de légèreté qui fesait sa poésie. Toute cette légèreté tournait autour d'Ellie. De son ame d'enfant malgrès le fait d'avoir du grandir trop vite pour survivre. Ses petite blagues. Ses instant d'emerveillement pour rien. Ses esprit enfantin qui recherchait encore le jeu. C'était ça la poésie du 1 (et je ne parle même pas des girafe.

Le 2 ECRASE toute forme de légèreté ou de poésie en te noyant dans un récit pétrie de haine et de violence et de RIEN d'autre. Il faut un flashback ou la quasi du jeu pour avoir une petite séquence qui tranche (Ellie et Dina dans leur maison) Sinon le jeu est complètement monodimensionnel.

Encore une fois c'est pas mauvais mais trèèèèèès loin du 1.

Et tout ton argument sur on joue aussi Ellie est complètement pété c'est de la mauvaise foi et cherche la petite bête. Dans le 1 on incarne très clairement le personnage de Joel. Ellie le passage Ellie n'est clairement qu'une petite digression (même dans le recit puisque le chapitre hiver nous éloigne de l'objectif principal) Le jeu débute et fini sur Joel (avec Sarah ou Ellie dans les bras) c'est clairement lui le perso incarner dire le contraire et de la mauvaise fois. Et le DLC est un DLC donc une annexe.

Et encore une fois quand je dit qu'on me force a aimé Abby c'est pas seulement le fait de la jouer mais le fait de bien me insister sur comment elle est gentil avec sa bande d'ami gentil qui ne font pas de chose méchante contrairement a Ellie qui tue tout le monde


Portrait de KyloR

Pas du tout mais alors pas DU TOUT d'accord...

Moi, je ne l'ai pas du tout ressenti de cette manière, et je ne me suis JAMAIS senti forcé de ressentir quoi que ce soit dans la narration. Penser que NG essaie de te montrer Abby et ses potes que comme une "bande de gentils" est une grossière erreur d'appréciation à mon avis.
Chacun des camps fait ce qu'il pense être juste, un point c'est tout : Fireflies VS Joel et Ellie, puis Ellie et sa bande VS les Wolfs et Abby. Et les moments de légèreté et de poésie sont toujours là, via les flashbacks, notamment celui du musée : si le récit était monodimensionnel, ils ne se seraient à mon avis même pas fait chier à les inclure, mais l'ont fait parce qu'ils savaient que ça faisait aussi parti de l'univers.

Mais bon, on commence à tourner à rond, donc restons-en là. On ne sera pas d'accord, voilà tout. ^^


Portrait de Gableroxxor

j'ai cité le musée j'ai dit un flashback. C'est le seul. Les autres flashback sont du scénario noire et triste. Le musée ça faite une bonne séquence apres 7 heure de jeu et beaucoup plus loin on a Ellie et Abby dans leur maison. C'est beaucoup moins que le 1 qui en parsemait partout pour nous faire souffler. Ici c'est pas le cas le jeu reste très sombre tres poisseux très triste sans pause. Une plongée en enfer.

Apres je suis d'accord pour qu'on arrête car clairement on a une différence dans notre manière de ressentir le jeu donc ça sert a rien de se facher on a pas ressenti la même chose.


Portrait de Agecanonix

Encore une fois, tout à fait d’accord avec ton analyse Gableroxxor.


Portrait de Hellipsir

Citation:
il est juste beaucoup plus dur à digérer
N'hésitez pas à utiliser :
Spoiler


Portrait de doki

Je suis tout à fait d'accord avec toi KyloR.


Portrait de Hellipsir

Citation:
c'est pas très subtil subtil non plus...Abby on insiste bien pour te montrer que elle très très très gentil et que elle a du coeur on la fait faire presque que des bonne action

Euuuh, Abby commence par massacrer Joel, tout de même.
Ensuite, le jeu montre, en effet, qu'elle entame un processus psychologique qui va dans le sens de la réparation, mais ça ne se fait pas aussi brutalement que tu le suggères et, surtout, elle est notamment aidée par sa rencontre avec les deux jeunes séraphites qui lui font prendre conscience de certaines choses, ça ne vient pas d'elle-même comme par magie.
D'ailleurs, si Lev ne l'avait pas arrêtée, elle aurait certainement égorgée Dina et même peut-être ensuite fini Ellie dans la foulée, donc tout cela est clairement nuancé dans le jeu, c'est plus subtil que tu le dis.
Pareil pour Ellie, certes, elle commet beaucoup d'actes moralement répréhensibles, mue qu'elle est par sa douleur, mais elle n'a pas fait une rencontre comme Abby qui aurait pu l'aider à y voir plus clair.
En outre, n'oublions pas qu'à la fin, elle ne tue pas Abby, et c'est une décision qu'elle prend d'elle-même, sans qu'un Lev vienne arrêter son geste. Donc, encore une fois, je crois que tout cela est suffisamment nuancé dans le jeu, même si lorsqu'on regarde les choses à la va-vite sans y réfléchir un peu ce n'est pas l'impression que ça donne.


Portrait de Gableroxxor

Tu cite le pour Abby la scène du potentiel égorgement de Dina et pour Ellie la fin. Bah les 2 dernière heures de jeux quoi...

Mais avant ça il y a 20 a 25 heure de jeu ou c'est tres monodimensionnel et justement la subtilité du jeu apparait avec le temps et meme trop lentementa mon gout voir surtout a la toute fin.

Alors comme tu le dit quand on voit le jeu dans sa globalité c'est plus subtil qu'il n'y parait et je suis d'accord mais ça reste un défaut. Par ce tu navigue a l'aveugle dans un scénario frustrant et très long a venir a tel point qu'il en semble parfois débile justement par ce que les subtililté et les nuances tardent a venir et les réel enjeux ne sont dévoilé que a la fin.

Encore une fois je compare au 1 qui était juste parfait. La fin était un gigantesque twist qui donnait tout son sens au jeu et te fesait revoir l'intégralité de ton aventure sous un autre angle comme pour le 2. Mais jamais en plein milieu du jeu tu te retrouvais a te dire "mais c'est débile c'est bourrin il se passe rien c'est monodimensionelle j'en ai marre"

Passé la mort de Joel jusqu'a celle de Nora c'est vraiment la purge la narration et le rythme et il te faut la fin pour te dire que en fait c'est pas si nulle que ça. Mais ça a bien été nulle et chiant pendant 6 - 7 heures (15 pour hooper t'imagine...)


Portrait de Hellipsir

Hum...Tu n’as pas adhéré à la démarche de ND dans ce 2ème opus, c’est clair.
Je reconnais que le 2 est peut-être plus difficilement aimable, mais perso moi je souscris totalement à ce que propose le studio dans cette Part ll., même si le jeu n’est pas parfait mais le 1 ne l’était pas non plus.


Portrait de Pjd300000

En tout cas on est aujourd’hui très loin des « spoils » des leaks qui ont été fait par les campagnes anti-LGBT et de toutes les rumeurs fausses sur la trame du scénario, selon laquelle même Ellie serait devenue trans… même si le personnage d’Abby me donne envie de fuir quand je la vois même dans ces flashbacks calmes je crois que je vais apprécier son histoire et progressivement mieux accepter la fin


Portrait de Pjd300000

D’où la raison pourquoi je compare ce jeu aux Walking Deads , chaque clan humain fait des saloperies de son côté, (le Père d’Abby a même parlé d’atrocités) et chaque personne tente d’agir pour le bien de sa communauté à n’importe quel prix dans un monde effondré.
C’est bien des épopées en off, on a le temps d’analyser chaque passage de la narration et d’en débattre plus aisément


Portrait de Umbasa

Ouais enfin tu peux trouver le bordel pas ouf et aussi trouver que Abby c'est le meilleur perso du jeu hein ?

C'est mon cas par exemple.


Portrait de doki

Hé oui Hooper, tu vois que c'est pas utile de l'ouvrir spontanément avec de la vieille ironie mal placée comme tu l'a fais quand tu tues Alice, car en avançant un peu dans le jeu on comprend de quelle chienne il s'agit et pourquoi y a eu ce triste QTE.

Sinon moi aussi je suis resté au moins plusieurs bonnes minutes rien qu'à m'amuser avec le chien dans la cage. Par contre, avoir jeté la balle par-dessus le mur c'est pas très gentil de ta part Hooper :-(

En tout cas, c'est cool de tu retrouves enfin de l'intérêt au jeu. Mieux vaut tard que jamais.


Portrait de Sephto

Bon, bah je comprends plus Hooper haha ^^

J'attendais ce moment et je pensais, en voyant son avis sur le jeu jusque là, qu'il allait s'imaginer qu'il allait devoir rejouer Abby pendant longtemps, qu'il allait voir être obligé de se retaper 10h de jeu avec un personnage que l'on deteste, refaire continuellement les mêmes phase de loot / phase d'action et donc encore plus hurler sur le jeu. Mais non, il trouve l'idée géniale

Perso, dès que j'avais compris que j'allais devoir jouer Abby un certain temps (quand j'ai vu qu'elle avait des améliorations d'arme et un arbre de compétences, j'ai compris que c'était pas une phase de 2h), j'ai été abattu.
Je voyais déja le jeu s'étirer en longueur sur la fin de la partie d'Ellie et arriver là, ça a été le couperet et j'ai commencé à vraiment perdre patience avec le jeu (et jusqu'à la fin avec un énorme "WHAT ? C'est tout !"

Bref, encore plus curieux de voir la suite car jamais j'aurais imaginé Hooper être curieux par la suite. Après il s'imagine peut être une partie plus courte, plus rythmé et très différente de ce qu'il avait fait jusque là... et c'est possible que le gros ours "C'est bien" ne soit que comme son méa culpa, très éphemère


Portrait de Agecanonix

J’ai bien aimé cette partie car il se passe enfin quelque chose. Le changement de point de vue c’est bien pensé. Malheureusement pour moi ça ne change rien au final, voir Ellie ou Abby looter pendant des heures avec un combat toutes les demi heure, c’est pas passionnant, déjà que je déteste les histoires de zombies, la seule chose qui me fait tenir c’est l’intrigue finale, et même ça, un abruti a lâché le pot aux roses dans un commentaire sur YouTube sous une vidéo du Hooper.
C’est la première fois je crois depuis 10 ans que je passe une épopée en mode accéléré, et c’est pas la faute du gros ours, moi aussi si on me propose d’explorer, j’explore à fond dans l’espoir de trouver des ressources.

Les décors sont bien, l’idée du stade géant aménagé en refuge c’est bien vu, au passage je me rend compte qu’on a zappé la grande roue, dommage, ça aurait été bien épique. Non, ça manque juste de mobs plus souvent, de pas dire aussi quand une attaque est finie, ça fait totalement retomber la pression alors que normalement dans un monde post-apo c’est le principe même, tu te sens jamais en sécurité. Et ça manque aussi de scénario étoffé, ok, là ça rebondit mais si le prochain cliffhanger c’est à la fin pour voir le choix de Abby, pardon ou pas,,,bon, c’était plié en 3 vidéos. Au passage, Dina et son histoire homo puis enceinte ça vient vraiment comme un cheveux sur la soupe, on s’en fout royalement. Je sens qu’elle va y passer et je m’en fout, c’est dire la profondeur du personnage...

En fait la différence fondamentale entre le jeu 1 et le 2 c’est la richesse et l’évolution de la psychologie des personnages. Dans le 1, Ellie et Joël doivent s’apprivoiser et ça passe par plein d’étapes riches. Dans le 2 y’a aucune évolution, le but pour Ellie et Abby c’est la vengeance tout le long, donc zéro évolution donc empathie zéro avec les personnages, et s’ils décident de pas se venger à la fin ça changera rien puisque ça sera la fin donc trop tard.

A la réflexion je me dis qu’un scénario efficace basé sur la vengeance mais intégrant un affrontement psychologique entre personnages comme dans l’episode 1 aurait été par exemple de faire tuer le frère de Joël par les Scars. Puis de voir Joël partir en quête de vengeance pour son frère et de voir Ellie l’accompagner et tenter tout le long du voyage de s’opposer à lui car elle s’oppose à la vengeance.
Ou mieux, la personne qui aurait tué le frère de Joël aurait été Dina qui se serait enfuie ensuite chez les Scars. Joël part à sa poursuite pour la tuer. Et Ellie qui est amoureuse de Dina se retrouve tiraillée à choisir entre son amour pour Joël ou son amour pour Dina. Choix impossible. Et surtout tension tout le long de l’aventure entre elle et Joël avec trame narrative plus riche en développements : Ellie s’oppose à Joël, Ellie s’enfuie, se fait capturer, etc...

Bref, le thème de la vengeance ok, mais avec un rebondissement tout les 20 épisodes, non. Et le fait que Hooper joue en missionnaire ou pas ne change rien à l’affaire, le scénar est plat de chez plat, y’avais mille fois mieux à faire !
J’attends quand même la suite mais sans trop d’illusions.