Skip to Content

Ori and the Will of the Wisps (15/15)

Fin du let's play Ori and the Will of the Wisps

17 Commentaires

Portrait de Gastlab

Allez je fais un tir groupé sur les trois let's play qui s'achèvent.
J'en ai déjà beaucoup dit sur ce jeu, donc je me contenterais de te dire merci pour cette épopée rafraichissante. On y retrouve ton expérience indéniable de la plateforme (je suis sérieux, si si), ton ingénuité face au mystère, et toujours ton talent inimitable pour nous transmettre ton ressenti.
Une vraie bonne épopée dans l'intimité inégalable du "off".
Manque bien sûr la touche du maitre, la synthèse raisonnée d'une review au scalpel (ça c'est cadeau tiens^^).

Mais c'était cool.


Portrait de Django

c'est quoi ce bug a 51" jusuq'a la fin quoi c'est triste

un jeu magnifique dans tout les sens du terme et triste, un coup de coeur clairement pour moi pour 2020(j'attends last of us 2 maintenant). L'histoire du méchant hibou me fait un peu penser à l'histoire du vilain petit canard d'un sens
Léger regret j'aurais bien aimé un gameplay avec le petit hibou en partenaire, faire un truc plus aerien, peut etre pour un 3ieme volet j'espère

Sinon j'ai fait tout le boss final au marteau ! Le dernier donjon été dur très dur oui

que ce soit un metroidvania ou pas ca ne m'a pas dérangé, j'ai apprécié le jeu pour ce qu'il est. Bon parenthèse pas vraiment utile au schmilblick mais la partie bas gauche et relié au centre bas, il te manque une partie de la map pas découverte(histoire des clochettes)
Pareil je suis pas fan des courses contre la montre, les arenes auraient pu être pas mal mais la récompense vaux le coup

Bon pour la quete du troc j'ai répondu à une vidéo précédente je ne le répéterai pas . Ahah t'arrivais au bout de la quête du troc pas de chance Fallais aller au désert voir le mineur
Très bonne épopée en tout cas et bonne décision de l'avoir fait en off


Portrait de Umbasa

Moi hélas l'optimisation catastrophique sur One de base ma énormément frustré dans mon expérience du jeu, sinon moi aussi j'ai eu le bug de chrono sur ma partie plus de 60H de jeu, LOUL.

Pour revenir sur ta définition des Metroidvania franchement suis pas d'accord je vois pas en quoi le fait que les zones ne sont pas connecté fait que c'est pas un Metroidvania.

T'as une maps, avec un taux de complétion, tu débloqué des capacités pour aller dans des lieux inaccessibles avant, tu as des upgrade de vie/énergie, pas mal de secrets, une maps qui ce dévoile au fil de ta progression un système de téléportation.

Enfin bref c'est un metroidvania. XD


Portrait de Castlemblem

Citation:
sinon moi aussi j'ai eu le bug de chrono sur ma partie plus de 60H de jeu, LOUL.

Ça ne serait pas le timer pour le temps passé sur le jeu... ouvert ? Donc même quand t'es juste dans les menus afk, le timer continue de tourner ?

Beaucoup de jeux sont comme ça : le temps in-game et sur le jeu n'est souvent pas le même. ;)


Portrait de Umbasa

Non je laisse jamais la console allumer dans les menus.


Portrait de Apolline

Une bien belle épopée comme je les aime! Merci Gros Ours c'était top, t'as pas trop râler, t'as bien joué, t'as pas été Ori pilant hohoho!

A 51min14 Ori est censé être allongé au sol mais l'angle du perso est à la vertical et pendant qu'il marche le jeu le recale au sol, je crois que c'est ça ^^'

edit: et je viens de voir que le point du "i" du titre c'était la feuille qui brille et ça c'est beau *O*


Portrait de Maldhôr

+ 1000 points pour Ori pilant. ^^


Portrait de Zlam

J'aimerais quand même rajouter un point négatif à propos de l'OST du jeu. Alors oui, les musiques sont magnifiques, mais il y a un point qui m'a rebuté pendant tout le long du jeu, et ce problème était déjà présent dans le premier titre. Dans certains passages émotionnels et dans certaines zones (ex: la dernière), même si les thèmes sont réussis, je trouve qu'il y a une surabondance de la mélodie du thème principal. En plus, il s'agit du même thème de Ori 1, ce qui décuple la frustration. Question originalité, ça se met là. On pourrait comparer son OST à celui de la dernière trilogie Star Wars, où là aussi le thème principal (culte) est très bon, mais est réutilisé trop souvent dans différentes approches (épique, triste, passe-partout, ...). À la longue, ça devient pompeux. On s'aperçoit des rouages et, à la fin, il n'y a plus d'émotion. En plus, 1/3 du ending est identique à celui du premier opus !!

Je vois la qualité et le travail derrière l'OST, mais quand l'émotion ne vient à cause d'une réutilisation excessive d'un thème, ça m'énerve car c'est proche du perfect.


Portrait de Agecanonix

Entièrement d’accord, mot pour mot ! Je failli le rajouter sur mon précédent message mais il était déjà bien long. L’OST est excellente mais pauvre en diversité, on dirait le même thème, voire le même morceau tout le long. Je ne me rappelle que d’une mélodie au final, celle de l’intro, réutilisée partout.


Portrait de Agecanonix

Épopée finie.
C’est vrai, la DA est magnifique, mais plusieurs choses m’ont ennuyé :

- les ennemis c’est toujours les mêmes, y’a pas une grande variété du bestiaire.
- les combats, aucun suspens, on se fait jamais deglinguer par un ennemi ou presque. Donc pas d’adrénaline à ce niveau là.
- la map avec le temps d’affichage insupportable et visuellement pas très belle.
- quasiment pas de boss ! Y’en a que deux je crois, l’araignée et l’autre que j’ai oublié. Je ne compte pas l’oiseau boss de fin, c’est comme dans Castelvania, quand tu parles des boss tu comptes pas Dracula.
- les explosions dans les combats m’ont vraiment tout le temps dérangé, on n’y voit rien, c’est le bordel.

Et même si visuellement c’est une claque, bizarrement, alors que je suis hyper client de ce type de DA, l’émotion n’était pas toujours là. Et en terme de réalisme, des jeux de lumière et de poésie, je suis désolé mais je suis beaucoup plus sous le charme d’un jeu comme Unravel qui peut être comparé dans son gameplay basique a Ori 2 (scrolling de gauche à droite, plateformes...). Pour moi Ori 2 passe derrière Unravel en terme de DA et d’ambiance, même pour ce qui est des moments sous l’eau, même si effectivement la pelotte ne va jamais sous l’eau vraiment. Et encore, les niveaux sous l’eau sont les plus réussis dans Ori, Hooper a raison de le souligner.

Je crois que le problème d’Ori vient de la saturation des couleurs, pour faire merveilleux, coucher de soleil, pénombre, tout est saturé pour faire poétique, mais justement, quand tout attire l’œil, paradoxalement il se lasse. Regardez les forêts dans Unravel, elles ont des arrières plans ternes et la saturation des couleurs n’est que sur quelques petites zones, et c’est cet équilibre qui fonctionne. Bon, j’ai l’air un peu dur comme ça, attention, Ori 2 est magnifique. Mais voilà pourquoi, au bout d’un moment, la DA me laissait assez indifférent. Après Unravel est foireux sur tout le reste, je ne parle que sur sa DA en comparaison avec Ori.

Dans un registre poétique semblable, j’aurais pu prendre la comparaison aussi avec The Last Guardian, dans ce dernier les couleurs sont magnifiques car il y a un très bon équilibre entre terne et saturé. Et l’usage du blanc donne ce cachet de pureté propre à Fumito Ueda. Et quand dans la scène finale arrive un coucher de soleil de fou, avec couleurs saturées, on est éblouis, mais parce que c’est quasi la première fois et ça met en valeur le côté tragique et épique de la scène : Trico est en train de crever bouffé par ses congénères ! Mais si tout le long on avait eu des couleurs très vives, on se serait lassé et la scène visuelle finale n’aurait pas du tout été une claque.

En résumé, les couleurs d’Ori sont belles mais tout le temps saturées partout, et ça casse un peu l’émotion au bout d’un moment. Pour moi en tout cas.
L’image de vignette choisie par Hooper est un bon exemple : le bleu saturé est le même partout, sur la chouette, sur la pierre, dans les airs. Trop d’extraordinaire tue l’extraordinaire !

(Putain, je me rend compte que j’ai attaqué le jeu sous son seul angle réputé inattaquable, aïe aïe aïe !).


Portrait de White Silent

Et je suis d'accord avec toi sur les points que tu as cité et les jeux pris pour comparaison, notamment l'exemple de la scène finale de The Last Guardian qui contraste avec le reste des environnements.

Et pour en revenir à Unravel, je me demande si le Hooper ne l'a tout simplement pas rayé de sa mémoire quant il parle de décors magnifiques. Alors certes ce n'est pas le même registre, l'un se veut réaliste, l'autre fantaisiste mais quand même, il ne le cite à aucun moment, c'est triste.
Moi je l'aime bien Unravel, il ne révolutionne rien en matière de gameplay et il n'y a pas de combat mais c'est un jeu reposant, agréable pour les yeux et pour les oreilles.


Portrait de Agecanonix

Oui, Unravel a un gameplay foireux et répétitif, mais la DA, woaw, arriver à allier le réalisme et la poésie, la beauté, c’est tellement rare dans le jeu vidéo. Et même si Ori est ambiance fantastique, faut pas s’y tromper, le rendu est réaliste. Le réalisme se définit en terme d’ombres, de lumières et de qualité de textures, pas par le thème abordé. Bon, après Ori 2 est magnifique je le répète encore, mais oui, à trop vouloir faire fantastique par des effets de lumière et de couleurs on casse le rêve au bout d’un moment.


Portrait de White Silent

Citation:
Et même si Ori est ambiance fantastique, faut pas s’y tromper, le rendu est réaliste.

Je ne suis pas du même avis que toi étant donné que Ori se rapproche plus de l'anime là où Unravel est clairement photoréaliste.
Par contre on est d'accord, quant on remplis trop le verre, il déborde, et Ori bave dans tout les sens... mais c'est très beau ^^


Portrait de Agecanonix

Tu as raison, Unravel est photoréaliste et Ori se rapproche plus de l’anim.
Mais même dans l’anim il y a différentes sorte, cartoon, semi réaliste, réaliste, photoréaliste. Et Ori, dans le décor en tout cas, avec ses textures et ses jeux de lumière oscille à mon sens entre réalisme et photoréalisme, c’est pour ça que je le compare à Unravel. D’ailleurs les choses sont parfois plus compliquées à l’intérieur d’un même jeu car dans Unravel le décor est photoréaliste mais le personnage pelote de laine à tête de lune aplatie est plus dans le registre naïf. Et on pourrait dire la même chose pour Ori entre le perso et le décor.


Portrait de 100T hammer

Bon. Moi j'ai eu plus de plaisir à suivre le let's play qu'à jouer au jeu. ^^'
Ça ne m'a pas empêcher d'apprécier les décors et les musiques, mais vraiment j'ai un soucis (plusieurs en fait) avec ce jeu.
J'ai pas réussi à me faire à la maniabilité, à la lisibilité générale.
Et l'histoire étant la même que celle du 1 et traité de la même façon, je ne peux pas dire que j'ai été transporté.

Du coup pour bien faire il faudrait que je relance Ori 1, car j'en ai un bien meilleur souvenir que celui-ci.
Est-ce justifié ? Je verrai quand je le referai.


Portrait de Fame

Le jeu transpire le soin et le travail d'orfèvre (malgré les bugs et les freezes).

C'est frustrant d'avoir tenté une over-complexification du système de jeu avec les charmes, le cartographe, les armes à équiper, la monnaie, le hub, les quêtes annexes...alors que ça ne sert pas le jeu (et y'a clairement du pompage d'Hollow Knight même si le créateur s'en défend). L'exécution est ultra brouillonne.

Pour ce qui est des combats je suis partagé aussi. Je dirais pas qu'ils ont eu tort de changer par rapport à Ori 1 parce que ça reste fun de basher des mobs, mais on est très loin d'une intégration parfaite. Fondamentalement ça reste un jeu de plateforme auquel on a greffé des combats ça se ressent. Mais c'est aussi la faute des joueurs qui veulent impérativement leurs combats de boss si ça ressemble de près ou de loin à un metroidvania.

Ils auraient pu épurer un peu tout ça et rajouter quelques trucs annexes un peu intéressants. Perso j'étais sur et certain qu'on recroiserait le loup du début en boss annexe en voyant qu'il y avait pas d'objectif principal en dessous de sa zone en bas à gauche de la map (mais c'était juste pour le truc des fleurs au final). Et je suis quasi certain qu'ils le foutront en DLC donc c'est un peu dommage.

Ca reste un très bon jeu mais surtout quand il met l'emphase sur des séquences similaires au premier en mode x10, comme les course poursuites magistrales.

L'OST est goldée aussi. Ca va surement être mon OST de l'année.


Portrait de Lieuns300

Super Epopée Hooper encore une fois ! Oui c'est vraie que c'est dommage pour les crash mais il reste quand même un excellent jeu qui fait honneur au premier.