Skip to Content

Kena Bridge of Spirits (12/12)

Fin du Let's Play Kena Bridge of Spirits

44 Commentaires

Portrait de doki

Ce Kena met pour moi une grosse tartane à Zelda BOTW.
Que ce soit les combats, la DA, le level-design, les boss, la musique, le scénario, Zelda se fait atomiser par ce jeu indé. Ne pas le reconnaître serait être de pur mauvaise foi.


Portrait de Thonyo_again

Tient, toujours pas résolu ce complexe ?


Portrait de Umbasa

Je pense surtout que tu compare deux jeux totalement différent. xD Et non le level Disign est largement supérieur dans Zelda faut pas déconné, dans Kena c'est un seul unique chemin très souvent avec peu de liberté.

Pour le scénario dans Kena c'est plutôt mauvais alors ok dans Zelda c'est encore pire mais en vrai les deux sont moisi.

Pour les boss, dans Zelda y'a pas de boss...... LOUL


Portrait de Ploum

Citation:
Pour les boss, dans Zelda y'a pas de boss...... LOUL

Pour les enigmes si dans Kena il n'y a pas d'enigmes balle au centre !


Portrait de doki

Citation:
Je pense surtout que tu compare deux jeux totalement différent

C'est comme Hooper qui compare la beauté d'un quintuple A comme Ghost Of Tsushima ou God Of War avec celle d'un jeu indé tel que ce Kena qui n'a pas du tout le même budget. Comme dirait Nabila "non mais allô quoi"


Portrait de Umbasa

Difficile de te donné tort pour le coup. xD C'étais assez "particulier" de sa part il faut le reconnaitre.


Portrait de MATsolid-snake44

Toshi n'est pas mon boss préféré. Non pas à cause de la difficulté du combat, en vrai, une fois que tu as compris que tu peux interrupt ses combos avec le dash, c'est plié ; mais à cause de ça justement : c'est son seul point faible! Pour le reste, rien ne marche... J'ai nettement préféré le boss final, bien qu'éprouvant, à cause de l'absence de checkpoint.

Sinon je n'ai pas grand chose à redire à ton bilan. Dans l'ensemble, je suis d'accord avec toi : les combats sont vraiment excellents, notamment les boss ; par contre, l'exploration et l'aspect RPG nécessiterait quelques ajustements. Visuellement, ce n'est pas une claque technique, mais je trouve ça honorable pour une production si modeste. La DA est enchanteresse, on en a rien à foutre qu'il y ait quelques textures dégueux dans les coins! Aussi, comparé ce jeu à des AAA, même PS4, n'a pas de sens à mes yeux.

Bref. Moi aussi j'ai été sous le charme de ce Kena, dont je n'attendais pas grand chose et qui m'a vachement surpris! Je suis impatient de voir le prochain projet d'Ember-Lab :-) Content aussi de voir que tu as fini par rentré dans le jeu. Mine de rien, ça rend l'épopée nettement plus plaisante à suivre quand tu kiffes le game et ça faisait longtemps que je ne t'avais pas vu d'aussi bonne humeur en jouant. Après des calvaire comme l'épopée TLOU2, ou les lives sur Halo Infinite, ça m'a fait du bien de suivre cette série de vidéos sur Kena^^


Portrait de Tomfangio

Salut, concernant la fin, et le "saut de tigrou" (d'où vient cette expression ?) avec le patch 1.08, çà doit être un bug effectivement.

J'ai acheté le jeu vendredi dernier en boîte, et fini hier. (version 1.13 : pas de bug du saut avant le final boss).

Mon avis :

Les +

Ambiance sonore très réussie, digne d'un AAA.
Je n'ai pas trouvé les graphismes datés, loin de là. (si on va par là : Deathloop est encore plus daté, malgré sa DA).
Combats bien calibrés, punitifs.

Les -

Je vais tailler sévère mais j'ai 3 points à souligner sur ce Kena.

1) Même en ayant fait pas mal d'annexe, 73% des rots, arbre de compétence rempli à fond + tous les lieux de méditation donc barre de vie aux max : j'ai l'impression d'avoir joué à un Boss Rush mode. Non pas que c'est déplaisant, car les combats gagnent en intérêt au fil du jeu.

2) Je ne sais pas si c'est mes 30 ans de JV etc...mais ce jeu me donne l'impression d'un cahier des charges de bout en bout.

Je vais mettre un spoiler :

Spoiler

3) Ce dernier point va être encore plus subjectif que les 2 autres, je serais intéressé d'avoir les avis de ceux ayant fini le jeu.

Il y a selon moi des influences dans ce Kena. Donc j'ai l'impression d'avoir joué à un "melting pot", de certains jeux.

Kameo : pour le contexte : sorti day one sur 360. Ici, c'est le début de vie de la ps5. On joue également une nana. Dans un monde enchanteur.

Zelda : pour le côté action/exploration.

Star Fox Adventures : pour le Hub/taille de la map

Les Souls : pour les combats (je n'ai jamais joué aux God of War, pas tapé SVP)

BOTW : Les rots me font penser aux korogus : sauf que pour les 1ers : 2-3 façons de les obtenir. Pour les noix Korogus : presque 10 façons de les obtenir.

Okami : le fait d'enlever la malédiction des lieux (via la chenille) ou les maisons à délivrer du malin (via les couriers) dans Kena : pour moi c'est du Okami, où tu refleuris des petites/moyennes et grandes zones.

The Last Guardian :

Spoiler

Alors le jeu est bon, mais pas exceptionnel, et encore moins "le BOTW de la ps5" (un site très connu de JV le nomme comme çà, c'est du "putaclic").

Je m'interroge sur la capacité de la presse à "oublier" que certains jeux ont existé. Ou à surnoter les jeux.

Comment dire ?

On est en 2021.
Kena se fait poutrer par tous les Zelda ou presque, Okami évidemment, et pas que. Et je parle de jeux qui ont 15-20 ans voire plus. (sauf les combats, mais le game design, la façon d’appréhender le jeu : là-dessus, c'est du "daté". Mais du indé : donc on doit être indulgent ?)

La preuve l'autre jour où j'ai regardé Hooper sur son live OOT : sa conclusion est que OOT, 23 ans après : c'est son GOTY (évidemment si on inclu les jeux retro, dur dur de rivaliser). (Pour moi, cette année, c'est Returnal puis Metroid Dread)

Après, la comparaison n'est peut-être pas judicieuse : un jeu indé (1er jeu en plus : belle performance des dév) face à l'un des meilleurs jeux de tous les temps.

Mais c'est un jeu à faire : belle proposition, superbes cinématiques, combats intenses (mais inférieurs aux Souls ou à un certain Returnal). Trop court aussi (12-15h en fouillant : 8h si on ne traîne pas, voire encore moins).


Portrait de Ploum

Le saut de Tigrou vient de la série Winnie l ourson.


Portrait de Tomfangio

Merci ! (j'étais gosse quand çà passait à la télé, mais j'avais la peluche Winnie L'ourson !)
Tigrou, çà me fait plus penser à Tigror dans Secret of Mana. (là çà me parle plus lol). Mais çà n'a rien à voir.


Portrait de oXoniuM

J'ai beaucoup apprécié ce jeu. Je trouve qu'il y a des choses qui ne vont pas, et globalement je suis plutôt d'accord avec ce que dit Hooper.

Le gameplay est bon mais assez "flou". Un God of War ou un Dark Souls c'est utlra précis, c'est carré. Alors que souvent dans ce Kena je me suis fait la réflexion que ça pouvait être mieux branlé que ça.
Techniquement le jeu est étonnamment daté, ce qui est surprenant car c'est à ce niveau que le jeu devait tout casser.
Et je suis d'accord avec Hooper sur le fait que les choses à faire en annexe sont pas très intéressantes. De ce côté là, le jeu est très répétitif et pas intéressant. C'est toujours les mêmes mécaniques, les mêmes énigmes.

A part cela, si je devais qualifier le jeu je dirais "enchanteur". L'ambiance, l'OST, la DA, les combats, c'est du tout bon ! J'ai vraiment été surpris sur les boss récalcitrants, je ne m'attendais pas du tout à ça. Je pensais que le jeu serait totalement casualisé pour plaire à tout le monde et on se retrouve avec des boss d'une difficulté qui n'a rien à envier à un Dark Souls loul.
Et de plus, j'ai trouvé le jeu étonnement long. Pour un "indé", je pensais que la durée de vie serait plus courte.

Le jeu a (je pense) connu un assez grand succès pour faire une suite. Donc j'attends impatiemment la suite.

J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette épopée.


Portrait de benuuts

Hello,

Bon j'avais décroché à la deuxième vidéo et j'ai juste repris pour le final car je trouvais peu d'intérêt au jeu mais ce que tu dis en conclusion me donne envie d'aller voir les autres vidéos... On verra si j'ai le temps xD


Portrait de Gastlab

Salut Gros Ours.

Je mets un commentaire pour te remercier d'avoir proposé cette épopée, ça m'intéressait de savoir ce que proposerait ce Kena.
En revanche je n'ai pas grand chose à dire de plus en tant que simple spectateur. Le seul aspect qui m'a intéressé c'est les combats de boss, et encore j'ai eu du mal à partager ton enthousiasme sans les avoir joué moi-même. Mais je constate sans mal que c'est (à mes yeux) l'élément marquant du titre. Le challenge semble être réel et pour de bonnes raisons (patterns variés, points faibles à découvrir). Je te crois volontiers quand tu dis que le gameplay est bon, donc ces confrontations ont toutes les raisons d'être de vrais bons moments de jeu vidéo.
J'avoue que tout le reste du jeu me laisse froid (les cinématiques sont impressionnantes mais ce n'est surement pas là-dessus que je jugerais un jeu). Si Kena avait été un boss-rush, je ne l'aurais pas vécu différemment (en tant que spectateur, j'insiste).
Au niveau des oreilles je ne crierais pas au génie, mais les musiques sont sans doute à ranger dans les points positifs, ce qui n'est pas rien.

En suivant des let's play, il m'est arrivé quelques fois de regretter de ne pas avoir moi-même joué au jeu pour telle ou telle raison. Ce fut le cas pour Tormented Souls, ce ne fut pas le cas pour Kena.

Kenavo...


Portrait de Django

et ben sacré jeu, un plaisir d'avoir tout suivis, reste plus qu'a attendre que la ps5 sorte et le jeu.

Par contre je sais pas si même en easy j'y arriverai par ce que la c'est vraiment trop chaud je trouve, par ce que si c'était le seul niveau de difficulté bien que j'ai envie de le faire mais ca m'aurait rebuté surtout a la fin

merci pour cette épopée ronronne

tiens elle existe vraiement la peluche


Portrait de Volcano

Il est mignon :)


Portrait de Apolline

C'était beau cette épopée! T'as tout dis mon bon Hooper! Ayant fait ce Kena, si un 2 il y a, je serai au rendez-vous aussi :)


Portrait de Pingouinthe13th

D'accord sur les chapeaux inutiles et les peluchons qui ne servent pas d'avantage. Peut-être auraient-ils dû s'inspirer de Kirby Mass Attack ou des Pikmin. La chenille aurait pu être remplacée par une simple compétence à débloquer à partir d'un certain nombre de peluchons avec divers paliers pour que l'exploration dépende du nombre de peluchons. L'aller-retour de la chenille est une mauvaise idée. La forme de la chenille est une bonne idée. Que les peluchons s'assemblent pour former la technique employée, c'est bien. Pour la suite, ils doivent se concentrer sur les peluchons pour résoudre les énigmes, pas sur les potagers!

Par contre, pas d'accord sur les premières heures de jeu qui te font rentrer tranquillement dans cet univers, pas à pas, sans te déverser des tonnes d'informations à digérer en même temps. La progression du jeu est excellente, partant d'un univers et d'un gameplay simplistes pour aboutir à quelque chose de plus complexe et torturé. Le gameplay suit ainsi l'histoire en parfaite harmonie. Au début, un bâton, un bouton, dans un monde féerique avec un petit souci de pollution. A la fin un gameplay aux possibilités multiples dans un monde sombre aux limites de l'apocalypse.

Sauf que comme tu le dis Ici, tu as lancé le jeu en ne t'attendant à rien d'extraordinaire malgré le 18 obtenu. Même si tu ne le reconnais pas, tu lances presque toujours les jeux avec un a priori et si tu sais changer d'avis confronté à la réalité du jeu, tes premières heures de jeu s'en ressentent. Au lieu de t'immerger et de jouer, tu fais le testeur, tu approches ton nez des textures au lieu de profiter de la beauté de cette forêt. Tu cherches les limites du jeu ("je peux pas grimper partout! Pourquoi je glisse là?") et c'est seulement après le premier combat à la Dark Souls, après l'arc, que tu remets en question tes préjugés et que tu commences à te laisser porter par le jeu. Si tu l'avais fait dès le départ, tu aurais apprécié le début et cette montée en puissance progressive. (Déjà parce que t'aurais atteint l'arc au moins 2h plus tôt...)

Tu te ruines trop souvent les jeux en faisant le testeur tout le temps. Ce jeu est sympatoche au début mais tu en fais une daube par tes critiques de texture et ta recherche de limites. (Cette recherche de limites explique pourquoi tu es bugman dans tous les jeux, à en trouver que personne d'autre n'a.) Alors forcément sur la globalité du jeu, tu vois un déséquilibre entre le début et la fin alors que c'est ta vision du jeu qui a changé, pas le jeu.

Ce jeu aurait pu être génial mais il est gâché par l'exploration sans récompense et cette chenille mal conçue, pas parce que les combats du début sont simplistes ni parce que "ce n'est pas une claque technique" (expression à bannir, un jeu est beau ou moche et depuis la 3d PS2 ou la 2D NES , ce n'est pas une question technique. C'est la Direction Artistique qui décide. Castlevania NES est beau. Zelda Wind Waker est beau. Pour l'évolution technique, c'est par franchise que c'est utile, une suite devant être plus belle que son prédécesseur. Donc si la DA est la même, c'est la technique qui fera la différence forcément.)


Portrait de Mirilith

Citation:
expression à bannir, un jeu est beau ou moche et depuis la 3d PS2 ou la 2D NES , ce n'est pas une question technique. C'est la Direction Artistique qui décide.

Ça me paraît vachement péremptoire comme affirmation. En quoi est-ce que le visuel d'un jeu vidéo ne serait pas la résultante d'une fusion entre sa DA et sa technique ? L'un ne va pas sans l'autre.

Pour le reste, tout à fait d'accord avec toi. Comme toi, je trouve qu'Hooper accorde beaucoup (mais genre BEAUCOUP) trop d'importance aux tests, et en particulier au sacro saint test de JVC (et je parle même pas des jeux qui ont le malheur d'être nommés GOTY ...). Et oui ça pourrit trop souvent ses débuts de jeu. Il a beau dénigrer les testeurs pro-fe-ssio-nnels à longueur de live, à chaque fois qu'il commence un jeu qui a fait un tant soit peu parler de lui, Hooper va systématiquement se placer contre l'avis des testeurs pros, ce qui n'est pas plus malin que de se placer systématiquement pour. Si on est tous d'accord pour pointer du doigt les problème systémiques de la presse spécialisée (tests rushés, connivence avec les éditeurs, pubs pour les jeux qu'ils testent ...), c'est quand même très incohérent de construire toute sa perception d'un jeu (du moins dans un premier temps) en opposition à cette presse, prétendument sans valeur. Qu'on s'oppose ou qu'on suive quelqu'un, on place ce quelqu'un en modèle : on se définit par rapport à lui. Or là on devrait tous être capable de se dire "Ouais, JVC, a pensé ça de tel jeu ... ok, next" et de s'en battre les brugnons au fond. Les développeurs sont pas responsables du test de JVC après tout ^^

Ah, et dernier truc : depuis quand on exige une claque graphique quand on lance un jeu indé ? En fait j'ai l'impression qu'Hooper a pris la chose du mauvais côté. Au lieu de se dire "Putain, c'est le jeu indé le plus ambitieux visuellement de tous les temps, c'est hallucinant", j'ai l'impression qu'il a pris ça comme un genre de sous-AAA, à comparer avec d'autres AAA. La fin de l'épopée est complètement lunaire sur ce point. "God of War est plus beau" ? On est vraiment en train de comparer Kena, jeu indépendant développé par une équipe de 15 personnes, à God of War ? Pas du tout pigé l'approche du Gros Ours sur ce point

PS : ça fait plaisir de te revoir par ici Pingouin !


Portrait de Volcano

Je suis largement d'accord avec hooper sur l'aspect graphique.
Ce jeux est beau mais ses loin d'être une claque.
Et franchement je commence a être soulé de l'excuse "mais c'est un jeux indé le tout premier du studio" et alors ??

Ori and the blind forest (même si j'ai pas aimer le jeu) c'est une grosse claque visuel et pourtant c'est un jeu indé fait par un petit studio, de même pour hollow knight, cuphead...

Alors oui c'est le tout premier jeu d'un studio indé donc faut pas être non plus trop exigeant, mais faut pas oublier non plus qu'on n'a eu bien avant des jeu indé bien plus beau que ce kena qui a l'air plutôt, mais bon je vais pas acheter la PS5 juste pour un jeu après...