Skip to Content

ABZÛ (2/4)

Seconde partie de l'épopée ABZU

176 Commentaires

Portrait de Phenixian

59:40 xD
Suis-je le seul qui ait de suite pensé à ça ?
https://www.youtube.com/watch?v=UG6W2MbVPBE


Portrait de sonicXtreme

Quand je vois ce jeu je suis obligé de penser à "Ecco the Dolphin" sur dreamcast, et regretter encore plus son atroce et inutile difficulté.

Quand je vois le perso je suis obligé de penser à celui de Project Rub XD

Quand je vois le triangle je suis obligé de penser à Oblivion. Moi aussi j'ai apprécié ce film, je ne savais même pas qu'il avait été critiqué.

Quand je vois les scènes où on fait revivre la nature, je suis obligé de penser à Okami. Mais je crois qu'Okami restera imbattable la dessus!

Bref, il me fait penser à beaucoup de choses ce jeu !


Portrait de Clenor17

Ce jeu onirique et poétique est tout simplement magnifique. Les phases avec le gigantesque banc de poissons et celle avec les baleines sont juste sublimes.


Portrait de Zac

Coucou Hooper. J'espère que tes soucis techniques vont vite être résolus.

Pour info :

35'58" : "[...]un liquide qui coule à l’intérieur de l'eau. wtf !". Un petit coup d’œil : http://www.huffingtonpost.fr/2013/08/25/riviere-sous-la-mer-cenote-angelita-mexique-plongee-sous-marine_n_3812364.html

Merci Hooper pour ce site.


Portrait de Sano

Moins fan de la phase avec les couleurs d'automne, ceci étant dit, l'opération séduction suit son cours ^^


Portrait de Indocind

Ce jeu est hors du commun, vraiment magnifique et j'aime bcp l'ambiance sonore !


Portrait de Garrayan

Toujours aussi magnifique cette épopée.

Gros coup de coeur pour la scène des baleines et des abysses. J'adore cet univers et ces créatures étranges qui y habitent.

Pour info : Le requi-lutin est en réalité bien plus horrible que ça : https://www.youtube.com/watch?v=4CC5VGyuOi8

Il vit entre 30 et 1.300 mètres de profondeur.


Portrait de Biloune

Merci pour l'épopée tres agreable pour un jeu qui l'est tout autant.
J'espere une sortie en boite. En attendant, l'OST CD du jeu sort le 21 octobre :)


Portrait de Squall

C'est bien, cette épopée va me donner l'occasion d'aborder un point dont je n'ai jamais parlé.

J'ai l'impression qu'au moins quelques personnes ici me prennent pour un espèce de libre penseur anti triple A populaire et pro jeu original, rétro et/ou au publique extrêmement restreins voire même élitiste parce que j'ai avoué avoir trouvé Last of Us mauvais, réellement, tout comme nombre de sagas très apprécié du genre Uncharted, et je pourrais même ajusté que je ne supporte pas god of war, que les GTA ne sont pour moi que des photocopies sur une machine de plus en plus perfectionné (comme les fifas en somme). Et c'est vrai que tous ces jeux ont en commun d'être très populaire. Mais en réalité, il y a aussi des jeux très populaire que j'ai adoré, et des ovnis onirique qui ne m'ont pas du tout parlé (je n'aime pas du tout Shadow of the colossus). Mais au final mon avis hein, qu'est ce qu'on s'en fou franchement, le votre suffit, et éclatez vous sur ces jeux qui vous font passer de bon moments, en l’occurrence, que je dise blanc ou noir ne devrait importer personne.

C'est avec cette intro un poil longuette que j'en arrive à ce que je voulais dire : en soit, que je trouve ce jeu abyssalement vide et sans interet, on s'en fou, c'est mon avis, et il compte pour que dalle, donc ce n'est pas pour essayer de convaincre qui que ce soit, ni pour recevoir un commentaire qui va m'expliquer ce qu'il y a de bon dans ce jeu que j'écris ces lignes (vous vous doutez bien que je suis au moins tombé sur un grand commentaire d'un défenseur du jeu)

Mais je voulais poser une question à haute voix, une question que je ne pouvais pas jeter comme ça sans une petite introduction sous peine de me prendre un coup de pelle : Est-ce que nous cherchons à voir dans ces jeux "en marge" une poésie particulière parce que nous les savons justement "en marge" ?

Je m'explique, prenons Uncharted 4. Enlevez tous les ennemis du jeu, toutes les cinématiques. OK. Ensuite, enlever le visage de Nathan Drak et remplaz le par un petit...tourbillon, orné d'un oeil unique. Enlever ensuite tout l'accompagnement musical et mettez plutôt de petites composition douce et harmonieuse au piano. Colorez enfin le ciel en rouge. J'en arrive à mon point central, les scènes où Nathan contemple l'horizon deviennent elles alors soudain poétique et porteuse de sens ? Après tous c'est le même jeu, on l'a juste rendu inhabituel visuellement avant de l'accompagnement de thème mélancolique et mystérieux.

Avant de répondre et de m'incendiez, réfléchissez y bien, imaginez la scène. Est ce que d'un coup on a pas ENVIE, parce que c'est étrange, car il y a manifestement eu une recherche derrière, parce que la musique nous laisse à croire qu'il y aurait plus à comprendre, ENVIE de croire que le jeu dégage quelque chose d'unique et de beau ? Et ma réponse c'est oui. Un esthétique étrange, peu habituel, bercé par un thème mélancolique, ça fait son effet. Regardez la plupart des jeux indé dans ce genre, comme Journey.

Attention, je dis pas que c'est un mal, mais du coup ça m'amène à une autre question.

Etant donné que ce systeme semble fonctionné, ne pourrait-on pas croire qu'arrivé à un certain stade, certain développeur de ce genre de jeu ne table justement pas tout sur une esthétique et une ambiance qui nous DONNERAIT envie d'essayer d'y voir plus qu'une simple nouvelle forme de marketing.

Attention, encore une fois me rentrez pas dedans, ça vaut pas le coup de m'expliquer que je suis un attardé de pas avoir la banane en regard les live d'Abzù, je trouve ça très mauvais, et j'ai pas envie de me justifier de trouver ça très mauvais, ça ne me parle pas du tout, et voilà, point, je comprends tout à fait qu'on puisse adoré.

Mais en regardant ce jeu, c'est la question qui m'est venu. Pourquoi on aime Limbo ? Pour son gameplay ? Sa Narration ? Ses graphismes ? Personnellement non... je l'ai aimé pour l'ambiance grinçante qu'il dégageait, cette atmosphère si particulière qui m'a donné envie d'y voir une interprétation, beaucoup plus que dans... voyons... que dans la majorité des jeux triples A. Mais alors quoi, est ce que nous nous forçons d'y voir quelque chose d'unique, et de beaucoup plus pardonné bug, gameplay approximatifs et répétitivité que dans un blockbuster on détruirait sans la moindre pitié ?

Ca me fait pensé à un commentaire, excellent, que j'avais vu sous un live de mirror's edge, alors que Hooper regardait les voitures en contrebas. ça donnait un truc genre : Ah si les voitures en bas se suivent comme ça, c'est pour représenter la routine humaine, inéluctable qui s'empare de notre société et... a non pardon, c'est un triple A, alors c'est juste mal fait.

Et j'avais trouvé ça très bien vu au final.

Imaginez, si Abzu était exactement le même, mais en plus beau (meilleur graphisme) avec une narration plus conventionnel (vous ajoutez des dialogue), vous rendez votre personnage plus humain, et vous multipliez par 10 sa durée de vie par des missions quelconque. Serait-il toujours aussi profond ? Ou une sombre merde comme Mirror's edge (je parle de l'avis général) ?

A l'inverse, si Mirror's edge avait été vendu à 20 euros, qu'il durait 2 heures, avec une heroine etrange non humaine, aucun dialogue, juste une succession de rencontre étrange et des indices métaphysique dans un monde dystpique un peu partout sous une musique mélancolique type réligieux, est-ce que ça le rendrait d'un seul coup plus envoutant ? Plus apte à être pensé, réfléchis, déconstruit pour en ressortir un message véritable ?

Au final, c'est pas tant une question sur le jeu video que sur nous même et notre façon de considéré une chose comme profonde en cédant à des artifices que dans d'autres cas nous bacherions sans hésitez.

Pourquoi est ce que je m'extasie devant la forêt d'Ethan Carter alors que les paysage d'Uncharted me laisse froid ? L'ambiance simplement ? Générée par une musique ou une absence de blabla ?

Tout ça m'intrigue, et plutôt qu'un débat : moi j'aime, moi j'aime pas, qui tourne rapidement dans le vide, je me suis dit que cette réflexion, que je m'étais faite tout seul, était un apport plus interessent au site.

Après bon hein, si vous trouvez que je dis n'importe quoi, pas la peine de me faire un commentaire d'insulte ^^ contentez vous d'un : "abruti", ou de m'ignorez, ça ira ^^

Ah, et j'adore beaucoup de jeux Indé, tout comme beaucoup de tripl A, il y a pas du tout de parti pris dans ce commentaire, quant à Abzù lui même, je le prends pour exemple, mais je l'ai pas en ligne de mire, il ne me parle pas, et c'est tout, ça s'arrête là. Mais j'avais envie de coucher cette réflexion sur le "papier", et Absû représentait bien ce que je voulais dire


Portrait de CrashPéramèle

Mais mec, y a des jeux indépendants complètement pas oniriques ou poétiques!...
Donc pourquoi veux-tu qu'on y voit forcément une ambiance en marge alors que c'est pas ce qu'ils nous offrent forcément tous?!
Je comprends pas cet amalgame AAA vs Indés, on est carrément dans le cliché facile non?!
Pour le reste cela tient de ces vastes notions que sont le ressenti et la sensibilité du tout à chacun.
Abzû aurait pu être un triple A, un double Z, un indé, un jeu fait par un seul mec, un kickstarter que pour moi ça aurait été exactement la même expérience épique.
Le jeu m'a attiré de facto sans avoir jamais vu un quelconque trailer tout simplement parce qu'il traite de ma passion (les animaux) de mes combats (militant Sea Shepherd, anti-parcs marins) et même de mes hobbys (snorkeler patenté, plongeur débutant..). Ça + ma sensibilité surement plus aïgue ou exacerbée que la tienne du coup, qui font qu'un Journey m'a littéralement transporté jusqu'à la robe blanche (originalité conceptuel, fluidité, experience multi magique, narration silencieuse, codes cassés, DA unique, bande-son ambitieuse avec replay value énorme..) et que je recherche ce genre d'ambiance plutôt que le plus classique et plus pré-mâché/déjà vu. Là où tu vois du vide dans Abzû je pense que je vois et me ressens tout à coup tout petit face à cette immensité océanique chose que j'expérimente IRL, ça fait alors totalement echo en moi de par mon parcours d'humain avec mes goûts et expériences propres, tout simplement. Je pense que j'ai un proche qui ressent ça sur Gran Turismo 5, le frisson passion qui tend à l'epicness! iI se mange les réelles 24 heures du Mans sur sa play avec quelques petites pauses, siège baquet, volant, il vit le jeu il est en transe, dans la performance mais pas que car complètement impliqué dans son expérience hardcore global sur ce... jeu de course AAA!, Il doit y trouver sa poésie et son onirisme à lui, j'en suis certain. Et pourquoi pas au fond?!
J'ai fait Abzû avec mon fils, au calme, les soirs de vacances en août après nos virées plage secrète/masque tuba, on y a appris des noms de nouveaux poissons, remonté le temps et l'histoire sous l'eau (propice à une petite initiation sur la civilisation sumérienne, quand au dinosaure, c'est déjà THE specialist!), on a cherché toutes les ammonites et espèces cachées, on s'est émerveillé de chaque nouvelle zone, on a pris masse de print screen en mode photo whores, on a eu peur, de la peine, puis du soulagement pour ce grand blanc, on s'est finalement réjoui du happy ending, de la belle image que donnait enfin une oeuvre (d'art)?! au si important requin mal-aimé de tous (excepté dans quelques rares documentaires...) puis de ce bel hommage global à l'océan mal connu de tous, qui a vraiment besoin de ce genre de soutien/message/biais voir de bien plus vu le temps qu' on a encore passé à en sortir des sacs plastiques, cannettes ou vieilles tongues dégueulasses cet été...
Ce que tu trouves sans intérêt, voilà comment nous on l'a vécu!
Qui a raison, qui a tort? Personne en fait!
Une histoire de goût, de contexte, de sensibilité, de passion, de bien trop de choses...


Portrait de Tele3000

Abruti !

Non, j'rigole.

Un commentaire que je trouve plutôt intéressant, et même plus que le commentaire lui-même, je trouve ça très bien de voir quelqu'un qui essaie de se poser des questions pour ensuite apporter sa réflexion aux autres.
Après, je pense avoir compris ce que tu voulais dire, mais je ne vois pas trop ce que tu trouves de gênant là-dedans, tu dis qu'on cède à des artifices prédéfinis pour catégoriser un jeu quelconque en tant que jeu onirique et poétique, mais j'ai envie de te dire : « Quel médium ne le fait pas ? ».
Je vais prendre la musique comme exemple ; une musique orchestrale avec des chœurs ? Une musique épique évidemment !, une petite musique au piano ? Une musique triste !, une musique atonale ? Une musique à ambiance !
Et là, tu vas peut-être me dire que ce ne sont pas des artifices mais des critères, je te répondrais que c'est pareil ou, au pire, qu'on ne peut faire la différence entre les deux que très difficilement, et que cette différence ne sera de toute façon certainement pas remarquée par les hoi polloi, pourquoi ?
Ce que tu as cité comme des artifices en disant de façon plus ou moins explicite que ceux-ci peuvent se retrouver dans une production faite sans forcément grande réflexion derrière, eh bien, moi, je les vois comme des critères, toi, tu veux qu'un jeu onirique et poétique soit profond avec un fond travaillé, mais la majorité des gens n'ont pas besoin de ça, ils ne voient jamais cette partie parce qu'il fait explorer au-delà du jeu lui-même pour la trouver.
Si tu veux expliquer entièrement Journey, tu es OBLIGÉ de te renseigner en dehors du jeu, de chercher des informations sur pourquoi un désert, pourquoi des écharpes volantes, pourquoi ceci et cela, tout ça n'est jamais indiqué dans le jeu.
Du coup, vu que rien n'est réellement dans le jeu, tu peux faire un jeu incompréhensible qui semble caché quelque chose de plus profond, comme si le jeu était une sorte de vitre à travers laquelle on pourrait voir une histoire codée et cachée, ou tu peux aussi faire un jeu sans qu'il n'y ai rien derrière cette fameuse vitre, peu importe, la majorité des gens ne regardent pas au travers, elle ne voit que la vitre elle-même.

Après, tu parles également d'éléments de gameplay qui viendraient rendre le jeu plus conventionnel, le faisant ainsi « perdre » son statut de OVNI vidéoludique, là encore, l'explication est simple, si le joueur comprend son environnement, qu'il peut s'identifier ou visualiser son personnage par l'intermédiaire de traits caractéristiques ou même d'action simple, il ne peut plus être perdu, se perdre dans un jeu tel que Journey ou ABZÙ, c'est totalement le but recherché par les développeurs, ils veulent te pousser à apprendre et découvrir des nouvelles choses, alors que quand tu joues au dernier Call of Duty, les développeurs veulent que tu retombes sur tes petites pattounettes pour que tu ne sois jamais perdu ni jamais dépaysé.
Après les deux méthodes tiennent la route, tout dépend de la réceptivité des gens qui dépend de leur caractère et de leur humeur, des gens aimeront visiter quelque chose d'étonnant sans forcément comprendre tout ce qu'ils voient, juste en contemplant et essayant de comprendre un maximum, tandis que d'autres préféreront se blottir dans un gameplay déjà connu et maîtrisé avec un environnement compréhensible instantanément.

Là, je me permet de donner mon avis, j'ai toujours trouvé les jeux vidéo de type onirique et féerique qui te transportent dans leur univers en ayant un gameplay plutôt simpliste complètement inintéressant et extrêmement stupide parce que défiant même la notion de jeu vidéo, un jeu vidéo où tu ne joues pas (alors oui, il existe des jeux oniriques avec un gameplay comme Shadow of The Colossus et des jeux triples A à la limite du film tel que Heavy Rain), après même dans les goûts des gens, aussi prévisibles et finis que sont les êtres humains (d'où la facilité avec laquelle les gens jouent avec tes émotions au travers des média comme tu l'as décrit pour les jeux contemplatif), il y a des exceptions, j'ai arrêté Flower au bout de 30 minutes tellement j'ai trouvé ce supplice atroce, mais j'ai refait cinq fois Heavy Rain parce que ce jeu m'a transporté, et ça m'a toujours fait de la peine de voir des gens descendre ce « jeu » que moi-même qui l'ai adoré, je considère beaucoup plus comme une expérience à mi-chemin entre le film et le jeu, plutôt que comme un vrai jeux vidéo.

Par exemple, pour ABZÙ, je trouve ça très mauvais également, mais non pas mauvais par rapport à la DA, au gameplay ou à l'histoire, non, ce que je trouve mauvais c'est l'absence d'intérêt et d'amusement que tu peux en tirer (vous pouvez me huer parce que je ne juge de ça qu'en regardant les vidéos du Hooper donc sans avoir fait le jeu moi-même), c'est déjà tellement pénible à regarder, pour ne pas dire que je m'endors au bout de 5 minutes, que je ne vois pas comment je pourrais éprouvé la moindre once d'envie d'y jouer, je regarde tout de même pour voir un ce que le jeu propose (vu que je ne le ferais jamais) et également parce que le Hooper y donne un peu d'intérêt, son enthousiasme pour le jeu m'influence, en fait, si je disais ce que je pensais réellement, je dirais que ce n'est pas un jeu et que ça n'a aucun intérêt, mais quand je vois à quel point le Hooper a l'air d'apprécier le jeu, ça adouci mon jugement, qui passe du « Quelle sombre merde ! » à « C'est un jeu de niche qui ne me correspond pas. ».

Nous ne recherchons pas tous la même chose dans les média, et cela peut même facilement changer d'un medium à l'autre et d'une humeur à l'autre, en fait, autant dans le jeu vidéo, tout ce qui est un peu perché et philosophique me saoule très vite si il n'y a « que ça » et pas de réellement « fun » rapidement (en général, hein, c'est pas toujours le cas), autant au niveau musical par exemple, dés que c'est un peu hipster bobo avec un verre de vin rouge dans une main et un fume cigarette dans l'autre main en parlant d'un air hautain à propos des masses, eh beh, souvent ça me plaît, à tel point que ça m'est arrivé d'avoir honte et de m'obliger à aimer autre chose, et ce, dans les deux sens (quelque chose de trop populaire dont j'avais honte et quelque chose de trop hipster dont j'avais honte), c'est triste de changer ses goûts comme ça, mais face à la méchanceté des gens, on fait comme on peut pour se protéger.
Enfin, parce que je m'égare là, du coup, je n'ai absolument pas les mêmes attentes en matière d'ambiance et d'approche en fonction des média et dans le jeu vidéo, en général, je veux de l'amusement facile et que je ne dois pas réclamer ou chercher.
Je n'ai pas parlé cinéma une seule fois dans mon commentaire, c'est tout simplement parce que aussi étonnant que cela puisse paraître vu ce que j'ai pu dire par rapport à Heavy Rain, eh bien, je hais les films en général, je les trouve ennuyeux à mourir et ce pour tous les genres ou presque, j'ai vu des films hipsters (merci les potos cinéphiles élitistes d'un forum rempli de ça (mais je les aimais bien quand même)) comme des films hollywoodiens ultra popcorn, rien ne me satisfait, regarder un film seul est une immonde torture, j'en regarde parfois bien que rarement avec des proches, auquel cas je jacasse sans arrêt pour oublier que je m'ennuie et au final passer un bon moment, non pas grâce au film visionné, mais bien grâce à une conversation souvent bon enfant avec les gens qui m'accompagnent dans ce périple cinématographique.

Chacun sa vision d'un medium, Hooper a l'air plutôt ouvert à beaucoup de chose, il arrive a apprécier des jeux au gameplay riche comme des jeux contemplatif ou encore des jeux-films, une grande qualité, peut-être est-ce ton cas également ? Il n'empêche que ce n'est pas le cas pour la majorité des gens, mise à part de très récurrentes exceptions, les gens ont des goûts très finis dans les arts (souvent, je dirais que la passion joue aussi) en général, et ça, les créateurs l'ont bien compris, donc même si certains très rares créateurs vont oser faire ce qu'ils désirent sans jamais penser à leur audience (pas forcément une qualité, mais prouve une totale dévotion pour l'art dans lequel ils opèrent ou bien un total manque de perspicacité), la plupart vont se concentrer sur leur public, sur l'entente moyenne que la majorité des gens ont pour un genre ou un autre dans un médium ou un autre, après certains vont à l'extrême, et nous propose des choses extrêmement édulcorés et revues bon nombre de fois parce que ça plait toujours à beaucoup.


Portrait de Padawand8

Ton commentaire est vraiment intéressant, je pense m'être fait déjà ce genre de réflexion. Pour répondre, de manière incomplète et un peu succinte par manque de temps ou d'idées, je pense qu'il y a certains jeux qui amènent à nous faire réfléchir, à faire exercer notre imagination également, comme les jeux de Playdead avec "Limbo" ou "Inside", 2 jeux que je trouve pour ma part excellents (j'avais une petite frustration sur Inside, mais au final j'ai revu mon opinion. :p)

Alors t'auras des gens qui ne verront rien d'autre que de la "branlette intellectuelle", alors que non, je pense que ces jeux, par leur esthétique, par les infos qu'ils dévoilent/ ne dévoilent pas, par leur musique, bref, par tout ce qu'ils sont, font passer quelque chose. Après on peut y être imperméable ou pas, mais je ne pense pas que c'est juste une question de " on veut y voir ceci ou celà ". Non, je dirais "on peut y voir ceci ou celà" après ça ne veut pas dire non plus que les développeurs auront forcément pensé à tout ce que les gens auront pu interpréter. (ça me fait penser aux réflexions qu'on se faisait aux cours de français, quand la prof. disait "L'auteur a voulu dire ceci, celà" en interprétant une phrase de 5 mots... et qu'on se disait, "mais jamais l'auteur a pu penser à tout celà" :p)

Si beaucoup ont vu dans "Inside" l'image d'une société totalitaire, l'idée de "contrôle" des humains, ce n'est à mon sens pas parce qu'on a voulu y voir celà, mais parce que les développeurs l'ont fait passer à travers l'oeuvre qu'ils ont fait.

Mais concernant l'opposition triple A / indé (et attention je ne parle que de tendance générale (qui a tendance à s'accentuer à mon sens), et donc je ne fais pas de généralité) : je dirais que le triple A est pensé pour plaire à un maximum de monde. Donc--> on applique ce qui marche, chez à peu près tout le monde. Car c'est le moins risqué. Car investir dans un truc qui a 90% de chances de se casser la gueule, hein...
Et on peut même voir des jeux triple A masqué en indé, beaucoup de marketing et publicité sur ces jeux, tout en les faisant passer pour indé (parce que l'esthétique est originale, ou autre...), car... on sait que ça marche, aussi, le côté "indé", c'est un marché à conquérir. ^^ Je pense bien sûr, notamment, à "Unravel", pour lequel Hooper avait posé la question à juste titre au début de son let's play : "C'est un jeu indé ou pas?"

Cependant, pour résumer, je ne pense pas que quand on cherche quelque chose dans un jeu original, c'est juste parce que "c'est original, donc il faut y trouver quelque chose". Non. Je pense juste qu'on y voit ce que l'oeuvre est capable de nous apporter. Des fois on peut passer à côté, et d'autres fois on peut voir des choses qui sont en réalité complètement à côté de la plaque. :p

Voilà, j'aimerais être un peu plus complet et précis dans ma réponse mais il parait qu'il y a un match sur TF1. :p


Portrait de Hellipsir

Tiens, prends ça : coups de pelle à répétitiooooooon!!! ^^

Non mais, les jeux à "ambiance" ( on va appeler ça comme ça ) ou l'ambiance dans les jeux, vaste question. En plus, autant on peut juger d'une façon qui s'approche de l'objectivité les qualités techniques, autant l'ambiance, mais il n'y a rien de plus subjectif.
Pourquoi est-on ému par une chose et pas par une autre? Ca dépend de beaucoup de paramètres personnels et extérieurs à soi.
Pareil pour un individu : certains trouveront que tel acteur a du charisme et pas d'autres.
Pourquoi certains voient-ils un message véhiculé dans un jeu ou un film et pas d'autres? Mais, parce qu'il y a une multitude de réalités : la notre, celles des autres et la Réalité, la "vraie", qui nous est inaccessible car nous ne pouvons appréhender les choses en dehors du prisme ( plus ou moins déformant ) de notre conscience.

Par contre, concernant ta démonstration sur Uncharted, je suis assez perplexe : si tu fais toutes les modif' ( hypothétiques ) dont tu parles, ben, pour moi, désolé, mais ce n'est plus le même jeu, il ne peut donc pas entraîner le même ressenti ni provoquer les mêmes réactions.

Concernant ABZU, je ne connaissais pas du tout, je n'en avais pas entendu parlé, je ne connaissais pas les créateurs avant de voir la vidéo ici ( je me suis renseigné après ) donc je dirais que ce qu'il m'a inspiré a été assez naturel et spontané, mon esprit n'ayant été "pollué" par aucune info ou spoil avant le visionnage; j'en conclus donc que je n'ai été "manipulée" par aucun marketing qui aurait voulu orienter mon ressenti dans telle ou telle direction. J'ai trouvé ça très agréable à regarder, déstressant et reposant, voilà tout ( avec un message écolo derrière que je perçois, mais d'autres peuvent très bien ne pas voir la même chose ). Maintenant, le message écolo oui, tu peux dire c'est facile, ils ont fait ça parce que c'est à la mode, dans l'air du temps, ça va faire vendre, bien sûr, on peut le dire et le penser.


Portrait de Tele3000

Citation:
Par contre, concernant ta démonstration sur Uncharted, je suis assez perplexe : si tu fais toutes les modif' ( hypothétiques ) dont tu parles, ben, pour moi, désolé, mais ce n'est plus le même jeu, il ne peut donc pas entraîner le même ressenti ni provoquer les mêmes réactions.

Non, au début, j'ai cru aussi comprendre l'exemple avec Uncharted comme ça, mais je crois que ce qu'il voulait dire ; c'est qu'il faut peu de choses pour passer d'un triple A à un jeu contemplatif, c'est comme ça que je l'ai compris après coup.


Portrait de Hellipsir

Ouais, peut-être. Mais c'est pas très clair, à mon sens. Il va peut-être nous donner des éclaircissements dans une éventuelle réponse...^^


Portrait de Squall

Oui bien sûr, c'est un exemple écrit sur le coup qui avec moi fonctionne, mais faut y voir une représentation très concrète de ce que j'essaie d'expliquer, pas une preuve objective. Jamais facile de rester totalement claire sur toute une reflexion ^^

En plus j'ai essayé de nuancé : est ce qu'on aurait pas ENVIE de se DIRE qu'il y AURAIT quelque chose de PLUS à comprendre si le jeu était aussi esthétiquement et narrativement inhabituel. En gros c'est une question quoi.


Portrait de Hellipsir

Merci pour cet éclaircissement bienvenu ^^.

Je vois mieux ce que tu veux dire : donner une apparence "spéciale" ou de mystère à quelque chose qui ferait qu'on chercherait forcément à y voir un sens caché, à chercher derrière les apparences une signification autre, presque comme un réflexe.
Peut-être, c'est possible mais de toute manière selon certaines oeuvres tu verras un sens caché ou pas du tout et ce malgré tous les efforts qui auront pu être déployés pour te conduire dans cette direction, ça dépend des personnes, encore une fois, selon moi.
Je vais prendre 2 exemples cinématographiques qui me semblent parlant : "Under the skin" et "Valhalla rising", 2 films un peu "O.V.NI.". Concernant le 1er, il m'a parlé, j'ai pu en faire une interprétation ( au delà de ce que je voyais ), par contre, pour le second, rien n'est venu, je n'ai rien pu interpréter ni voir "au delà" du premier degré. Y-a-t-il un sens caché à "Valhalla rising"? Je ne sais pas et franchement, quand je suis imperméable à une oeuvre, je laisse couler, je ne me triture par le cerveau durant des heures.
Qu'une oeuvre te "pousse" par l'aspect sibyllin de son esthétique ou de sa narration à te dire que forcément il va falloir y voir autre chose que ce qui est montré, possible, mais si rien ne te vient, rien ne te vient, j'ai envie de dire ^^, je ne pense pas que cela puisse être forcé. Chacun verra ou ne verra pas.
Et je terminerai en disant que tout le monde ne réagit pas de la même manière devant le mystère ou l'étrangeté : certains voudront percer le voile des apparences, d'autres se contenteront d'admirer de leur beauté immédiatement accessible.


Portrait de FoxMcCloud

cool :)


Portrait de Barbaboule

Magnifique le banc de poissons!


Portrait de biffteck

Super Vidéo, et super épopée aussi.
Par contre normalement c'est pas aussi beau un requin-lutin des abysses

Spoiler