Skip to Content

Chronique N°61


Quand un film est projeté en salle, il ne cesse pas pour autant d'être créé. Le spectateur va s'approprier l'oeuvre et juger de sa valeur. François Forestier dans "Chronique de cinéma. C'est d'la daube" revient sur une bonne quinzaine d'années de cinéma américain, dézinguant tous les blockbusters sur son passage. Je reprends ses propos pour formuler le mien. Dans cette chronique je vous propose de faire la distinction entre votre émotion de spectateur et ce que le film est censé faire. Le critique médiatisé a aussi sa part de responsabilité quand il s'adresse à son public. C'est une chronique un peu plus conceptuelle que d'habitude, dites moi si ça vous intéresse d'en avoir d'avantage.

53 Commentaires

Portrait de Sets

Je te site "on a bien inventer la démocratie sans peuple" et ça s'appelle le régime Républicain de nos jours en France (ou dans d'autre pays). Ce mode politique existe malheureusement depuis la république Romaine. Et c'est tellement vrai ce que tu dis et en plus c'est d'actualité. Mais je t'apprend rien en te disant tous ça, je suppose.
Par contre, XD le cinéma sans les spectateurs belle ironie, ça m'a bien fait sourire. J'en suis sur qu'il y a quelque biznessman et actionnaire de gros majore du cinéma qui ont pensé ça du haut de leur tour de quatre vingt dix étages. :D
Bref vidéo résumer sympa à regarder.


Portrait de Dantesqueman

On est quel genre de spectateur si l'on va voir des "merdes" comme Star Wars 7 ou Blade Runner 2049 mais genre tout les 6 à 3 mois?


Portrait de Hellipsir

On s'en fout de quel genre de spectateur on est, y en a marre des étiquettes ( et par là-même des jugements souvent hâtifs ) qu'on colle aux uns et aux autres pour tout et n'importe quoi.
Par exemple, en ce qui me concerne, il y a des films de super-héros que j'ai aimé, mais j'ai aussi aimé "Under the Skin" donc dans quelle case me mettre, hein? Et bien oui, ô, surprise, il y a des gens qui aiment de tout et des genres très différents et ce n'est pas parce que je vais aimer un blockbuster un jour que je vais m'agenouiller devant tous les blockbusters qui sortent et que je ne vais pas apprécier des films plus confidentiels, certains diront élitistes ( bien que je n'aime pas ce mot parce que je ne fais partie d'aucune élite ) en opposition au cinéma populaire.

Je dirais que, pour le ciné ( un peu comme pour la bouffe, et d'autres choses encore ) le mieux est de voir ( ou de manger ) de tout avec modération, et si tu manges des rillettes bien grasses une fois par mois ce n'est pas bien grave ( à moins que tu détestes vraiment trop les rillettes à en vomir, en ce cas, ne te force pas à en manger ^^ ).

Le soucis n'est pas de voir un blockbuster de temps en temps, mais plutôt de ne voir que cela, à mon sens.
Bref, il faut varier les genres et les films, et n'écoute pas trop les avis des gens, va voir par toi-même pour te faire ta propre opinion ; ) .

N'aie pas honte d'aimer les blockbusters pétaradant, c'est pas une tare ( j'entends par là que ce n'est pas génétique donc pas irréversible ), par contre, pour élargir ton horizon, faire un petit effort de curiosité pour voir un film différent de temps à autre, c'est une bonne chose, et n'oublie pas cet adage : "le cerveau se nourrit de nouveautés et se meurt des habitudes".


Portrait de jfpom88

Consommateur, nerd (dans le très mauvais sens du terme), grosse merde, tout ce qui est star wars, zelda, super héros, je trouve tellement que ces gens font pitié à voir et surtout ils sont atroces à entendre. Je ne dis pas que je n'apprécie pas du tout ces licenses, mais ce sont de loin celles que je préfère le moins dans celles que j'aime.


Portrait de Apolline

Je trouve ça dommage de ne faire qu'un réquisitoire sur les films que tu considères mauvais. Et montrer autant de films mauvais pour faire ton montage -qui reste très bon au demeurant- c'est paradoxal. Tu reprends la recette des blockbusters pour ta vidéo; en mettre plein la vue -autodérision je vois bien. C'est donc si dur d'agrémenter ton propos avec des extraits de films que tu considères comme bons? T'as peur que ça devienne ennuyeux?

De plus, je vois pas en quoi aimer des blockbusters et des séries populaires s'apparenteraient à être "débiles" -extrait Han Solo. Moi aussi je cherche des infos sur le prochain star wars et j'ai beaucoup aimé le 7, je suis donc une débile? Pour être cultiver il faut donc aller voir des films méconnus dont personne ne parlent? Je crois que ta logique serait plutôt: "plus ça marche, plus c'est con". Tu trouves ça con, mais ça veut pas dire que le film l'est.

Gravity, Star wars 7, Logan, La belle et la bête, Batman vs Superman, pour moi ce sont tous de bons films dans la mesure où j'ai passé du bon temps en les visionnant.

Bref je vais pas tergiverser mais saches quand même que j'aime bien tes vidéos, qu'elles sont bien faites mais que parfois je ne suis pas d'accord. Si je trouvais ça nul, je ne posterais pas.

edit: Rogue one, de la merde :v


Portrait de DoTT

Ne faire qu’un réquisitoire, bah je ne peux pas faire une chronique de 3h. En plus le texte ne pointe pas directement un film, mais fallait bien illustrer visuellement ^^
Je vois plus la chronique 61 comme un réquisitoire sur une attitude, des producteurs, mais aussi des spectateurs qui se laissent faire. La vidéo est une porte d’entrée, je suis tout à fait conscient de ne pas pouvoir aller en profondeur sur le sujet. Je ne pense pas que ma vidéo soit paradoxal ou en auto dérision, j’utilise les armes du blockbuster pour attirer le spectateur pour le mettre en garde sur son comportement. Je mets toutes les chances de mon côté.
Et puis cette question que tu soulignes me vient comme ça à la lecture de ton commentaire. Quand je fais ma chronique, je veux m’amuser au montage, me faire plaisir, parce que quand je fais mes vidéos sur le cinéma sur youtube, bah, je ne peux rien faire, je mets une pauvre photo et mon commentaire sur le film. Voilà. Pour passer ma frustration, je fais un gros montage sur les chroniques. En plus, c’est celle de la rentrée, alors fallait que j’envoie le paté !

Je n’ai pas agrémenté mon propos d’extraits de films que je considère comme bon puisque le propos dénonce de mauvais travers de films, ce serait là paradoxal

Si tu te contentes de te jeter et de payer pour un os rouillé que balance le studio, tant mieux pour toi, mais il y a bien mieux ailleurs (autre pays) et avant (autre décennie). Les débiles se contentent de ce qu’on lui agite devant eux (et surtout veulent le voir IMMEDIATEMENT). Si vous voulez rester comme ça, pas de soucis si ça vous plait, à un moment, ne venez pas vous plaindre tous.
Pour être cultiver, il ne faut pas voir toujours la même chose et se conforter dans son petit cercle. Je trouve qu’on a cette attitude très rapidement dans notre monde individualiste. Je l’ai expérimenté en allant voir un film portugais, je me suis rendu compte à quel pt le cinéma américain m’avait complètement enfermé dans un carcan de lectures, de mise en scènes et d’ambiances, et je me rend compte que le cinéma et même le cinéma dominant sur la planète n’est pas la dégénérescence hollywoodienne (celle la plus bruyante)

Si tu trouves ça nul, faut aussi poster pour me le dire et dire ce qui ne va pas, sinon tu pourrais retrouver les même problèmes dans les suivantes ^^ La vidéo est un peu coup de poings, mais d’habitude, je ne fais pas ça.

Edit : Rogue One, film inachevé, malade, inutile et oubliable, c’est bien pour cela qu’ils ont rajouté des scènes avec Dark Vader pour donner un peu plus de souvenirs aux gens qui l’auront vu.


Portrait de jfpom88

1 blockbuster par an, c'est déjà trop pour moi. Besoin!!! Il a vraiment dit besoin! C'est une blague. Tout comme ce que vous appellé triple A, moi j'en ai rien à foutre.


Portrait de DoTT

c'est bien ça

Tu te doutes bien que je n'allais pas passer la moitié de la chronique à commentaire des statistiques de spectateurs et de joueurs avec les différentes variantes et exceptions. Si tu veux une chroniques de 3h sur le cinéma dans le live, fais ta demande à Mistercool sur twitter.


Portrait de Pingouinthe13th

Et moi j'en ai rien à foutre que le film soit AAA ou indépendant ou ZZZ, je me fous de son budget, je me fous de sa nationalité, ce qui m'intéresse, c'est que le film soit bon, ce qui, en d'autres termes, signifie qu'il me plaise : une histoire sympa, des personnages charismatiques, une mise en scène agréable (je demande pas l'originalité à chaque fois) et qu'il ne mette pas en valeurs les conneries de ce monde, mais plutôt les valeurs positives de ce monde. Pour voir les conneries, je sors de chez moi ou j'allume les infos à la télé.


Portrait de DoTT

D'accord avec toi pingouinthe13th
La misère du monde, j'ouvre la fenêtre, je la voit (en plus je réside à Paris, c'est d'autant plus marquant).
Après j'en regarde quand même pas mal des films dramatiques avec de la détresse pour ne pas avoir un trop gros déséquilibre dans les sujets que je regarde.


Portrait de derwich

Je profite de cette petite rubrique cinématographique ma foi très intéressante pour très fortement encourager (parce que c'est terrible !) notre Ourson à se rendre dans une salle de torture incessamment sous les gros pneus pour aller voir Blade Runner 2049, si ce n'est déjà fait (loul) ou prévu. Les critiques sont déjà dithyrambiques (certaines osent le "meilleur que l'original" !) et je pense que le Hoopy pourrai y trouver son compte parce que cette oeuvre à l'air, au vu des trailers, de rester fidèle à l'ambiance du chef d'oeuvre de Scott. Au cinéma, même si on est incompatible avec la salle... Ce genre de grand spectacle doit violemment valoir le coup !
Pourquoi pas un bon gros débrif dans un prochain live ? Voilà qui serai ronronnant :p


Portrait de Hellipsir

Perso, je suis comme Hooper, j'ai beaucoup de mal à aller au ciné depuis un certain temps : non pas que mes 1,90 m'handicape ^^ ou que je vive loin de toute salle obscure, bien au contraire, mais les gens sont tellement pénibles/cons et les smartphones n'ont fait qu'empirer le truc.
Même pour ce film que je suis très curieuse de découvrir, je n'irai pas et j'attendrai la sortie dvd, même si slalomer entre les spoils ne sera pas chose aisée d'ici là ^^'.
Certes, on pourrait m'objecter que le grand écran donne une expérience unique que le petit écran ne permet pas ( quoique j'ai une télé d'une taille assez honorable ) et ce n'est pas faux, mais je préfère largement une expérience sans nuisances à 360° autour de moi sur un écran modeste qu'une expérience grand écran gâchée par d'insupportables couineurs.
Maintenant, y a peut-être des endroits féériques où les spectateurs sont respectueux de leurs voisins de fauteuil, éteignent leur portable dès que le film commence et font silence, mais pas dans mon coin de France, bien malheureusement.


Portrait de DoTT

faut aller aux séances du matin !!


Portrait de Hellipsir

C'est un bon conseil sauf que le matin je ne suis pas, comment dire, psychologiquement très réceptive au fait de me mettre dans l'ambiance d'un film et à l'immersion cinématographique, c'est malheureux mais j'en ai déjà fait l'expérience, le matin j'ai beaucoup plus de mal à "rentrer" dans un film qu'en fin d'après-midi ou le soir.


Portrait de derwich

J'avoue que pour aller au cinéma dans ces conditions, ça ne doit pas être très simple :/
On peut en effet disserter sur le spectacle ciné/télé mais le plus chaud va être d'éviter les spoils en effet !
Avec Internet, le moindre site, critique ou même trailer en dit déjà pas mal.
Perso, c'est vrai que je préfère le cinéma, même si je prends direct un Blu Ray pour un film qui m'a plu. J'ai que très rarement été confronté à des abrutis qui n'en avaient rien a faire du film, parlaient et utilisaient leurs fuck*ing portables, mais c'est arrivé quelques fois quand même et c'est parfaitement vrai que c'est très pénible (dernièrement, pour le dernier la planète des singes, une partie de l'expérience gâchée !).
Mais là, pour ce genres d'occasions, je pense que le cinéma (si est tranquille !) peut apporter une vision du film au plastique, graphique et photographique assez unique et étudiée à être projetée en salles, au niveau ambiance aussi :p
En tout cas, si tous les ahuris se tenaient plus loin des salles de ciné et qu'elles étaient pour la plus part mieux agencées pour tout le monde, chacun pourrai profiter de ce genre d'expériences.
Visiblement, une (petite ?) révolution des salles a lieu avec l'insertion de nouvelles salles spéciales, plus confortables et qui renforcent encore plus le spectacle, les ICE (Immersive Cinema Experience) que j'ai pu tester pour le Dunkirk de Nolan. Tout est vraiment hallucinant avec un siège que tu bouges comme tu veux, un écran presque panoramique avec des panneaux lumineux autours qui s'illuminent en fonction de l'ambiance de la scène, un son de psychopathe (trop ?) et beaucoup de place pour les bras, les jambes et la tête, une logique de siège individuelle est de base prise en compte avec de l'espace entre les personnes ! Par contre comme c'est des trucs encore un peu expérimentaux, c'est assez cher et il y a peu de cinéma équipés en France (il y en a un vers Toulouse !) et peu de films proposés. Mais pour Dunkirk, ça a rajouté une dimension plus que phénoménale, on était DANS la guerre, je n'avais jamais ressenti ça avant, cinéma dynamique façon Futuroscope compris. Malheureusement, on risque de perdre cet aspect à la télé. Comme bon nombre de blockbusters, ces films sont formatés pour une séance cinématographique.


Portrait de Hellipsir

Le dernier film durant lequel j'ai été vraiment tranquille au ciné c'était "Sunshine" de Danny Boyle ( un vrai bonheur ), il y a 10 ans, et j'ai constaté globalement une dégradation progressive des comportements en salle, en tout cas dans ma zone.
Bien sûr, ça dépend aussi quel public attire le film, il y a des films qui sont plus propices à l'agitation et à des comportements extravertis que d'autres ( ainsi, je ne reprocherais pas au public de la salle de SW7 de vibrer dans un collectif enthousiasme, c'est le genre de film un peu fait pour ça aussi ).
Par contre, il arrive que certains se fourvoient dans leur appréciation du film qu'ils choisissent d'aller voir, s'attendant parfois à un film avec de l'action pour s'éclater ou d'horreur pure et tombant sur un thriller psychologique au final, résultat ils s'ennuient et font chier la salle.
Puis, il y a ceux qui font chier dans tous les cas et quoiqu'il arrive ( une espèce en voie d'augmentation ); et parfois aussi, il s'agit de personnes auxquelles on ne s'attendait pas : j'étais allée voir "I, Robot" et dans la rangée devant moi j'ai eu droit à un groupe de femmes quarantenaires qui n'ont quasi pas arrêté de s'extasier à voix haute sur le physique de Will Smith durant tout le film, on aurait dit qu'elles étaient venues là comme à un show de gogo dancer ^^'.


Portrait de derwich

Absolument d'accord ! Le cinéma étant étudié pour livrer des séance de groupe et pas un kiffe en solo derrière un ordi du coup il faut donc, ça tombe sous le bon sens mais malheureusement pas pour tous, aussi respecter les gens. Je partage encore une fois absolument ton point de vue, il faut se renseigner un minimum sur les films que l'on va voir au cinéma. C'est impensable de ne pas avoir conscience, même si c'est très peu, du genre de film que l'on va aller voir et encore plus que cela, il ne faut pas se restreindre à une certaine catégorie de films parce que "j'aime pas la science fiction" ou "je matte que des blockbusters parce que je suis trop un ouf !". Il y a énormément d'excellentes choses dans tous les genres cinématographiques et dans les diverses nationalités d'origine du métrage avec en prime différentes conceptions et histoires du cinéma (les cinéma Russe, Japonais, Coréen du Sud, Suédois et Italien, sont, évidemment, entre autres, dotés d'une très grande quantité et variétés de trouvailles et de certains chef d’œuvres).
En effet, quand on se rapproche de films à grand publique, il y a plus de chance de tomber sur des kikoos mais tout comme tu le rappelles, il n'y a pas qu'une "catégorie" sociale qui réagit de manière abusée dans les cinémas :p
La vache, si le dernier film tranquille au ciné que tu as vu est Sunshine (musique d’anthologie), ça doit vraiment pas être simple de voir des films au cinéma du coup :(
Mais il y a du bon en ce monde Monsieur

Spoiler
et il faut se battre pour cela :)


Portrait de DoTT

J’y vais le matin parce que c’est moins cher (et je n’ai pas d’abonnement) et on n’a pas toute une faune de gens bruyant, il y a des familles, mais c’est déjà plus vivable. On est allé voir « IT » un soir, mon pote l’a regretté, c’était pas très immersif avec tous les commentaires des gens en salles.
Les ahuris doivent apprendre la discipline
Je ne connais pas du tout les salles ICE, ça a l’air cool, c’est combien pour une place ?
Tu dis comme bon nombre de blockbusters, c’est destiné à une expérience en salle, bah ça, j’en ai de moins en moins la conviction puisque de plus en plus de réalisateurs de séries/films dénués de propositions fortes, font des films et ça se voit malheureusement, et du coup à part le son, il n’y a pas vraiment de plus value


Portrait de derwich

Tout à fait, il y a une dégradation considérable de ce que l'on considère comme étant les blockbusters Américains, surtout au niveau de la narration (nanardesque et bas de plafond cf Batman V Superman), du rythme qu'il faut obligatoirement pousser à son paroxysme pour tenir le spectateur éveillé parce que (ironie su sort), les réalisateurs se rendent comptent qu'il n'est pas justifié au regard du scénario (Les Iron Man, Avengers, Amazing Spiderman et autres archétypes de certains médiocres Marvels). Les effets spéciaux, de plus en plus numérisés en post production indiquent aussi cette logique de "facilité" actuelle plutôt que de créer un maximum de décors, figurants... (genre, bah, Transformers :p).
Ce genre se désagrège pour les réalisateurs et producteurs ayant, pour le coup une simple volonté de profits (quand on voit qu'on prépare 15 suites, ça donne le ton, n'est-ce pas Fast and Débilous ?). Mais il est très caricatural de retenir ce genre de films en se limitant à ces derniers "faciles". On a aussi, cachés sous la masse, de très bons blockbuster à voir en salles, déjà au vu de leur esthétique propre qui renverse le courant actuel (Mad Max Fury Road, Blade Runner 2049) et avec un scénario qui justifie la longueur et le rythme (le phénoménal Batman The Dark Knight de Nolan). Les musiques et la plastique de ces films aux effets pour la plus part ahurissants justifient le coût de la place de cinéma (le Premier Contact de Villeneuve s'insère dans une logique particulièrement intelligente de blockbuster lent).
Pour les salles ICE, visiblement pour une séance "ultime" en 3D, c'est 8 boules pour les - de 16 ans, 11 boules pour les réduits (genre étudiants, demandeurs d'emplois...) et 15 pour le normal (donc ça pique un peu quand même, mais ça reste à faire au moins une fois pour un "Valerian" like qui base beaucoup sur son visuel).
Voilours ! :)


Portrait de Hellipsir

Citation:
(le Premier Contact de Villeneuve s'insère dans une logique particulièrement intelligente de blockbuster lent).
Je l'ai vu il y a deux semaines et j'ai vraiment bien aimé ( même si un peu trop mélo à mon goût par moment ), le terme "blockbuster lent" est très bien choisi : la thématique de la linguistique, sur laquelle est basé tout le film, est traitée de manière très intéressante, je trouve. Malgré sa "lenteur", ce film m'a tenue en haleine.

Citation:
il y a une dégradation considérable de ce que l'on considère comme étant les blockbusters Américains, surtout au niveau de la narration (nanardesque et bas de plafond cf Batman V Superman), du rythme qu'il faut obligatoirement pousser à son paroxysme pour tenir le spectateur éveillé
En effet, on voit tellement de blockbusters qui pètent vraiment dans tous les sens qu'on a l'impression que ça doit forcément être de l'action à gogo et un rythme infernal; j'ai l'impression qu'il y a une dérive vers la confusion suivante : lenteur = forcément ennui et le seul moyen d'éviter ça serait de mettre le spectateur dans un état un peu "à bout de souffle" ce qui lui éviterait forcément l'ennui.
Franchement, je ne sais pas trop si cette stratégie fonctionne globalement, mais je sais que je me suis déjà ennuyé et j'ai décroché devant des films d'"action" alors qu'il m'est arrivé d'être vraiment scotchée par un film dit "lent".
A titre personnel, je dois dire que mes pires expériences cinématographiques de cette année passée se résument en trois titres : le "Batman vs Superman", "Independence Day Resurgence" et "Jurassic World" ( que j'ai toujours vus en dvd, mais je ne suis même pas sûre que la plus-value grand écran du ciné, puisque ce genre de film est fait pour en prendre plein la vue, aurait un peu rattrapé cette sensation de vide que j'ai ressentie devant ces 3 "oeuvres" ).
Maintenant, je crois qu'ils sont encore au dessus du second volet de "300" qui, pourtant, avait au moins eu le mérite de m'arracher quelques sourires moqueurs donc au moins une émotion un tant soit peu palpable ^^.