Skip to Content

Analyse N°1


Aaaah Disney ... ils nous auront fait rêvé ET cauchemardé ! Je vous propose dans cette vidéo une analyse de la balade des éléphants roses dans le film « Dumbo » (1941), une séquence ahurissante, fantasque. Je tente de comprendre cette séquence et ce n'est pas facile !

3 Commentaires

Portrait de UNCHARTOUILLE

C'était génial à regarder très bonne analyse !
Le début de séquence (quand des éléphants sortent du tube de la trompette) m'a fait penser à la scène des balais de fantasia. La musique est similaire et on a aussi des personnages en file indienne qui marchent en rythme.
L’œil représente celui du spectateur, comme si l'écran était un miroir. Ça nous rappelle que nous comprenons la scène grâce à notre traitement visuel. (enfin ça reste une opinion). C'est ce qu'a fait Dali dans énormément de ses tableaux et sculptures.
Disney veux nous en mettre plein les yeux et nous faire comprendre qu'ils maitrisent leur technique (y'a quand même 'technicolor' dans les paroles). Peut être qu'ils avaient besoin de reconnaissance quand ils ont sorti ce film (il me semble que Dumbo les a sauvé de la faillite mais je suis pas expert...)
En tout cas ça marche du feu de dieu et oui encore une fois on ne peut qu'admirer leur technique.

Citation:
est-ce là le point de départ de l'expression: "voir des éléphants roses" ?

Je me suis posé exactement la même question ^^ rien sur Wiki.


Portrait de DoTT

merci pour ton commentaire!
je sais que Dali a travaillé avec Disney, mais je ne me souviens plus de la période.


Portrait de arctarus17

dans cette séquence, je pense que le mot d'ordre a été: lâchez-vous.

on croirait qu'il ne s'agit pas d'ivresse alcoolique, mais de trip sous drogue dure, avec un message moralisateur: la drogue, c'est mal. vu le détail du "trip", l'auteur de ce passage, s'il est aussi le moralisateur, est faux-cul, car il tire sûrement cette illustration d'une expérience vécue.

est-ce là le point de départ de l'expression: "voir des éléphants roses" ?

Les Disneys, comme les contes (par exemple le petit poucet abandonné par ses parents qui retourne chez eux), véhiculent à la fois des notions d'amour, de peur, de mort, d'amitié, d'angoisse, (soit même les aspects les plus durs de la vie), et sont destinés à tous, ce qui peut surprendre à notre époque. de nos jours, on préfère épargner aux plus jeunes la notion de mort de façon trop frontale, ainsi que la peur et les angoisses. Ce qui ne semblait pas être le cas avant, jusqu'à ce que les censeurs arrivent et disent: ken le survivant, goldorak, dragon ball sont trop violents ! opération bisounours !... évolution des moeurs ? Françoise Dolto ?

quand tu parles d'explosion en référence à l'aspect physique de l'acte sexuel, je vois plutôt explosion/jaillissement de la vie, ou explosion du plaisir orgasmique. comme tu l'as dit, on voit des cycles lorsqu'il y trop d'éléphants, ça explose, ça reboot, pour reprendre un nouveau cycle, avant une autre reproduction figurée.