Skip to Content

: Zelda Breath of the Wild (74/74) []

Live du 25.04.2017 sur Zelda Breath of the Wild

68 Commentaires

Portrait de Baggy_le_clown

C'est vraiment une narration niaise à la jap.. si t'écoutes les cut-scenes sans les regarder tu peux presque les confondre avec un épisode de Fairy Tail :p


Portrait de badatoss

toujours un plaisir a regarde :) fini en 160h aussi )j'exploratanate un peu aussi..^^


Portrait de Kuroe-sama

Merci beaucoup pour cette excellente épopée Hooper, qui a une nouvelle fois été bourrée de nouvelles expressions incontournables comme "le bon gros kangourou" ou "tu veux voir ma grosse tablette" et j'en passe! C'était vraiment chouette j'ai beaucoup rigolé et j'ai aussi grincé des dents en te voyant tourner autour de la solution sans jamais l'atteindre avant un certain temps (mais ça on a l'habitude!) encore merci et continue de nous faire découvrir des jeux "Grogantuesques, Monumengrotales, et Migrobolants comme tu l'as si bien dit.^ ^

Sinon rien à voir mais étant Nantaise je soupçonne Nintendo de s'être inspiré fortement de notre éléphant pour le design de Vah Ruta au domaine zora... LOUL!


Portrait de derwich

Adieu mes braves viewers, Zelda est achevé. C'est ici, sur les rives du jeu vidéo, que prend fin notre Communauté. Je ne vous dirai pas ne pas pleurer, car toutes les larmes ne sont pas un mal (sûrement pas après les «ça m'émeut» !).
Et voilours ! Après environ 160h de vidéos (engouffrées en quelques semaines, oui, en est sado-maso par chez nous :p et je n'en ai pas raté une seule grosse miette), ce mastodonte est enfin terminataté !
Je base donc un simple avis sur l'intégralité de mon visionnage de ce jeu sur les vidéos du gros ours car je n'ai jamais touché au jeu. Ayant commencé mon «expérience vidéo ludique» sur Twilight Princess, ce Zelda Breath of the Wild m'est pour le moins déconcertant !

Tout d'abord, le jeu est beau, certes, les textures sont vieillottes mais la distance d'affichage, l'immensité du monde et sa diversité le rend très agréable et vivant. Évidemment, le plus grand tour de force de ce jeu est son monde. Cet open world est gargantuesquement obèse ! Je n'avais jamais vu ça. Une immensité au service de l'exploration. Cette aventure, épopée, odyssée, fonctionne à la perfection. Ceci brise presque tous les mondes ouverts précédemment réalisés, je partage donc l'avis du Gros Ours à ce sujet. Tout simplement parce que le joueur (pour la bonne première cinquantaine d'heures du moins) à certes, envie d'avancer, mais y est poussé, contraint, obligé par une irréfrénable envie et pulsion irrépressible de parcourir chaque parcelle de terre, roc, eau. En effet, BotW est un des rares jeux à pousser l'exploration à son paroxysme. Le joueur n'est pas «sanctionné» parce qu'il «essaye» des choses, mais en est au contraire gratifié : que se passe-t-il si on mélange des ingrédients, si on utilise des objets avec la physique de polaris, cinetis, si on brise un silex avec du bois à côté, si l'on explore certaines zones de la map à l'air aguicheur, si l'on coupe un arbre avec une hâche, une épée ou une masse ?... Les interactions sont exceptionnelles et la technique est d'une immense volée. Entre événements météorologiques qui influencent directement le gameplay (très rare pour être précisé) et multitudes de missions secondaires (cependant très inégales), le monde se arpente avec un système d'escalade hallucinant, ce Zelda s'impose comme un immense jeu d'aventure. Les bruitages exceptionnels et les doublages de haute facture renforcent l'immersion totale dans la nature (un vrai souffle de la nature, d’apaisement). Les énigmes environnementales caractéristiques de Zelda sont ultra sympathiques et intéressantes, en principe bien sur ! De plus, certains passages uniques sont excellents sur la carte (bois perdus, villages, world boss, labyrinthes...). La narration semble également avoir évolué, les dialogues parlés et sous-titrés sont pour ma part, franchement travaillés avec un beau phrasé, assez étonnant pour un jeu du genre et un scénario, finalement pas si ridicule que ça, mais pas très étoffé (ce qu'il fallait faire a été fait, c'est bien).

Cependant, le gros problème, pour moi, est le recule qu'à opéré ce Zelda sur les autres opus de la saga. Où sont les musiques mythologiques (La Valley Gerudo de Ocarina of Time, pas chez les Gerudos : WTF ?), le thème de Zelda non remixé ? Le thème de Ganon en entier ? Mais le pire, sont les donjons. Mais quelle déception monumentale. Pour moi, avoir segmenté les donjons en de multiples sanctuaires (en plus pas toujours longs et intéressants pour les 120, coucou les épreuves de force et les bénédictions. Le problème n'est pas pour moi, ni le concept des épreuves de force, ni leur nombre, mais l'ennemi, l'unique gardien. Pourquoi, diantre (n'est-ce pas ? :p) n'y a-t-il pas d'autres ennemis à combattre, éventuellement uniques ou même des mobs lambda mais plus nombreux ou à la chaîne, par étapes ?) Par contre les (faibles) «vrais» donjons sont excellents en terme de concept (les bêtes mécaniques qui bougent), mais bien trop court et simples avec pour finir, un boss à leur image. En ce sens, ce Zelda a sacrifié son univers magique pour un monde immense. Il a, semble-t-il du avoir a choisir entre exploration et esprit «Zeldaifiant», Nintendo a tranché, en bien pour le futur du jeu vidéo, en mal pour les admirateurs des anciens Zelda et j'en fais parti. Trop de libertés ont été prises. Mais ne faut-il pas évoluer ? Nintendo a quasiment sacrifié sa série, formant un acte d'abnégation quasi-messianique pour le bien du pan du numérique et de l'image animée. Un acte qui restera historiquement dans les mémoires. Les boss sont également plutôt «ratés», entre design bizarroïdement humains et se ressemblent un bon gros poil tout de même ! De puissance plutôt faible, ils sont également gros un point noir du jeu, comme les «gros ennemis».
Bref (of ze grosse wilde), ce BotW est un OVNI de jeu vidéo, unique, mythique et révolutionnaire, mais sans véritable âme «magique» comme pouvaient l'avoir ses prédécesseurs. Pour le coup, cette distance avec la saga Zelda est presque une déception tellement les autres jeux m'ont marqué. Pour moi, Zelda, c'est les donjons et les musiques. Ces deux piliers ont été transformés au profit d'un monde pittoresque presque trop grand comme si l'un et l'autre ne pouvaient pas être conciliés. Ce Zelda semble vouloir avoir la grandiloquence d'un «Souls» avec les barres de vie des boss intégrés, les fights avec les mobs, les loots, la DA, le monde, un jeu presque vidéo-ludiquement plus «sérieux». Le manque d'émotion m'a au final un peu déçu en terme de «d'expérience de Zelda» mais il nous a été livré un jeu grandiose, qui revivifie la saga et le monde du jeu vidéo.
Un chef d’œuvre, évidemment, une pépite et un réveil du dixième art, une renaissance, à l'image de Link dans son ouverture. Le côté High tech visible dès le trailer, le genre graphique frôlant le cell shading et les différents avec les autres Zelda ne parviennent pas à me livrer la claque que j'attendais, personnellement, comme celle que j'ai reçu, nostalgiquement, enfant, avec TP. De même que l'intégration d'éléments plus humais tels que la météo, l'heure, la carte, la jauge de bruits, les photos et, en fait, la tablette sheikah, semblent harmoniser le jeu avec vers une réalité plus tangible avec des thèmes musicaux plus typés orientaux (genre celui du nouveau cocorico), ce qui détruit (pour le meilleur comme pour le pire) les ambiances si uniques des mondes oniriques des Hyrules d'autrefois. J'attendais avec espoir un jeu de leur genre, j'ai eu un jeu beaucoup plus grand, mais finalement plus creux, en ce sens, d'ambiance. Seuls quelques clins d’œil et hommages font encore rêver, mais il n'y a pas de continuité réelle avec les autres Zelda. Donc ce jeu, n'a quasiment de Zelda que les noms et en partie, l'univers (en étant méchant quand même !). Exit, l'ambiance, les donjons et l’archaïsme latent qui les caractérisaient (combats, bestiaire, patterns, animations et éventuellement gameplay et qui, au final, s'auto suffisaient pour l'unicité d'un Zelda (par exemple, TP n'avait quand je l'ai fait, pas besoin d'une exploration développée pour faire rêver et, pour moi, s'en contentait). Le délire avec les korogu est purement abusé et signe la marque des anciens open world, à revoir, monsieur Nintendo ! Le combat contre Ganon est aussi décevant, que deux formes ultra faibles suivi d'un ending léger mais très efficace. Le design de ce boss final est ultra chelou, une spider ombreuse couplée avec un gardien. Puis, un taureau/sanglier ultra bien fait et imposant, carrément jouissif mais assez inefficace. Malheureusement, il n'y a pas forme finale en version plus humanoïde qui aurait pu donner lieu à un combat ultime à l'épée avec une musique ultra épique (genre le thème de Zelda ? :p). Il n'y a en fait que les lynels qui sont vraiment coriaces pour être compatible avec ce tournant pour la série en terme de mobs, ceci ayant été particulièrement bien explicité par notre Hoopy. Il reste beaucoup de défauts des anciens Zelda qui étaient quasi-invisibles et qui explosent au grand jour dans ce monde gigantesque. La difficulté est aussi, de même, très mal gérée. Il y a trop de place pour des plats abusés, les ralentis de contre attaque, dus aux esquives, sont bien trop permissifs et tuent littéralement le jeu, on l'a bien vu avec les combats contre les lynels où l'Ourson, les enchaînaient en esquivant totalement avant ou après l'attaque et même de très loin. Les pouvoirs, mécanique, ici très innovante de gameplay, se trouve gangrenée par une puissance hallucinante et un temps de rechargement assez rapide (comme pour Excalibur). La prière de Milfa, la rage du gros Ravioli, le bouclier de Duroc et la colère du capitaine Barbossa (Loul) sont donc assez abusés et flinguent un peu les combats.
Ce BotW n'est pas mon idéal de Zelda attendu, série qui a façonnée mon enfance et ma conception du jeu vidéo, mais il est une révolution d'exception pour l'exploration, un changement radical pour le monde vidéo ludique. Il y aura un avant et un après BotW, j'en suis convaincu (ironiquement, c'est un Zelda qui a réalisé un des premiers mondes ouverts aussi grands avec autant de possibilités et d'interactions alors qu'en principe, l’essence de ces jeux n'étaient pas totalement de ce ressort). Pour améliorer ce bijou, on se met à rêver d'un croisement bâtard entre ce BotW pour l'exploration, les temples des anciens Zelda et leurs musiques et l'exploration maritime de WW avec une intégration des bateaux. Un jeu qui redonne espoir en le jeu vidéo et évidemment en Zelda, qui réussi un tournant radical et qu'il sera impossible d’annihiler. Un monument vidéoludique à la technique parfaite, un pur chef d’œuvre et un vrai shoot de nature.

Enfin, ceci était une épopée live bien sympa à suivre avec un Hoopy toujours (vivant, rassurez-vous) en pleine forme. Certains problèmes dans le chat étaient à prévoir pour ces lives avec spoils et petits énervés qui voulaient qui le Hooper «avance», alors qu'il fallait (peut être, en principe, éventuellement, le laisser jouer et explorer à sa manière, non ?). En tout cas, bien contant d'avoir pu suivre cette (longue) épopée de ce jeu d'exception avec Hooper et le remercie pour son talent, skill et évidemment, esprit de déduction peu commun ! :p


Portrait de Sheilong

Les gens qui ont suivi le live des 74 vidéo, il aurais pu finir le jeu 2 fois^^


Portrait de Polac

Pour les gens que ça pourrait intéresser, j'ai écrit une très longue critique sur le jeu, qui ne reflète bien entendu que mon avis, j'aimerais pourtant faire passer un message différent que celui des louanges unanimes que l'on entends à peu près partout.
Alors armez vous de courage et lisez cet article!

Amicalement, Polac

https://polac3000.wordpress.com/


Portrait de Saphiros

Voilà, après 74 épisodes, plus de 160h de vidéos (PUTAIN)... C’en est fini ! Et c’était épique ? Je ne saurai dire ! En tout cas merci Hooper de nous avoir fait partager ton temps de jeu sur un chef-d’œuvre pareil.

Pour l’analyse post-Ganon je suis d’accord avec toi. Ce qui fait l’excellence du jeu est son monde, son immensité, son exploration, les secrets, les sanctuaires, etc.

Malheureusement les points faibles et même négatifs sont très présents aussi, mais la bonne nouvelle c’est qu’ils s’effacent assez facilement en vue des points positifs qui contre-balancent absolument tout.

Mais si je devais retenir un ÉNORME défaut, c’est bien évidemment le dernier tiers du jeu, passé les 4 donjons, après avoir farmé tous les sanctuaires et les gros boss/mob, eh bah... PLUS RIEN NE NOUS RÉSISTE, malheureusement bordel. Nos armes sont trop puissantes, nos armures trop résistantes, les arcs valent 3 fois la Master Sword, et bien sûr le gameplay n’a plus de secret pour nous.

C’est triste à dire, mais la fin est foirée pour moi. Mais il n’en reste pas moins un jeu excellent (j’ai même dit chef-d’œuvre au début :)))) qui donnera beaucoup de leçons aux futurs Zelda, et surtout aux futurs Open World !

Encore merci Hooper, t’as hard skillé du début à la fin (LOUL), et tu sais quoi ? Ça sent le secret par ici...

PS : Je sais que tu ne m’as jamais vu commenter tes vidéos, mais sache vieil ours, que ça fait depuis ta première vidéo Défi sur Super Mario Galaxy que je te suis. Et même si tu me brises les couilles par moment, je t’apprécie énormément et je reste un fidèle spectateur de la majorité muette ;).

+


Portrait de Dookie

Booon et bien on en est venus à bout de cette épopée!! Je n'en ai suivi que des bribes parce que 74 parties de 2 heures en moyenne.. lavache xD En tout cas bravo pour ta persévérance quant aux sanctuaires !

Je n'écris que très peu de commentaires d'habitude mais c'est vrai que je tenais à faire part de mon ressenti envers ce jeu, et notamment le fait qu'il manque un vrai New Game +... Je m'attendais par exemple à ce qu'une fois Ganon vaincu, on puisse voir le château en reconstruction, Hyrule en paix... Ça aurait pu donné lieu à de nouvelles quêtes à remplir, du style du village d'Euzéro avec Grosaillieh affecté au château qui nous aurait demandé de nouveaux matériaux à ramener par exemple... J'aurais aimé parcourir le château dans une ambiance apaisée, au lieu de le parcourir rempli de mobs et d'être poussé par une musique qui t'incite à en venir à bout... Et aussi parler avec Zelda in-game par exemple, au lieu que cela se fasse toujours par le biais de cinématiques... Et pour revivre le combat contre Ganon sans plus devoir aller au château, ils auraient pu par exemple inclure un personnage qui nous aurait permis cela... J'aurais bien vu Tingle par exemple (qui n'est pas dans le jeu par ailleurs jusqu'à preuve du contraire, fait chier...) ! Il aurait eu le même rôle que le Dragon de foudre dans Skyward Sword quoi...

Au lieu de ça, même si t'as battu Ganon, on te remet devant le château envahi... Putain j'ai été déçu la première fois !... Mais bon j'imagine pas le boulot que ça aurait encore demandé aux dévs' de rajouter des quêtes après le boss, d'écrire de nouveaux dialogues en conséquence, etc... C'est ce qui se passe avec les jeux déjà suffisamment généreux à la base : on en voudrait toujours plus ! Et fallait bien aussi qu'ils le terminent pour la sortie de la Switch leur bousin effectivement ^^

Nan en tout cas effectivement c'est un sacré Zelda... C'est fou qu'en un seul jeu ils aient bousculé autant de codes... Ça aurait pu se faire progressivement, jeu après jeu mais non, dès le début Nintendo a su prendre le taureau par les bonnes grosses cornes, renverser la bonne grosse table pour tout remettre à plat et proposer leur propre vision de l'open world... C'est bien çaaa M'sieur Nintendo !


Portrait de SUPER_LOULOUTE

Je suis d'accord, c'est nul de ne pas pouvoir se promener dans Hyrule après avoir battu Ganon. Mais en même temps dans aucun Zelda ça n'a été possible donc il ne fallait pas s'y attendre... Mais en effet ça aurait été bien.


Portrait de Maguwira

Merci pour cette formidable épopée hooper, 74 partie et plus de 160h en ta compagnie malgrès ton skill qui laisse à désirer et ton esprit tordu pour résoudre les énigmes qui m'aura fait m'énnerver tout seul était tout de même très passionnants :)
Je te conseil fortement de refaire Zelda majora Mask en Live comme ca le chat pourra te conseiller car c'est le genre de jeu qui je pense peut te plaire c'est personellement mon Zelda préféré car les quêtes annexe sont presque toute du niveau de celle du grassouillé et avec le fonctionnement des 3 jours de MM les endroits heures et jours a étre pour faire les quetes c'est juste fous pour un jeu si vieux enfin bref j'espère que tu m'écouteras et que je pourrai écouter la magnifique OST de MM en ta compagnie.


Portrait de Pahya

C'est vrai que ces souvenirs on sent vraiment un petit malaise sur ce Link muet, mais d'un autre coté si on s'imagine parler que dirait il d'intéressant ? des "oui" et des "d'accord" mouais xd


Portrait de Ludwig DeLarge

31:20 En fait Zelda c'est la fille cachée de Victor Hugo. "J'irai par la forêt, j'irai par la montagne" :p

Sinon, après 74 séances de torture auditive avec ces ÇA M'ÉMEUUUUT, ces ON EST READYYYYY, ces HAAAAAN J'AVAIS PAS COMPRIS, ces AHHHHH IL EST TOUT RONROOON… je n'ai qu'une chose à dire :

EDIT : voici la vraie fin du jeu, Hooper est le seul joueur au monde à l'avoir débloquée :


Portrait de ercan78

Enfiiiiinnnnnnn Enfiiiiinnnnnnnn C'EST FINI, j'en pouvais plus vivement qu'on passe a autre chose très rapidement.


Portrait de EQO


Portrait de EON

...


Portrait de indalcio

Game Over sur le boss de fin.. j'ai encore jamais vu ça XD Hooper t'a été mauvais jusque au bout du bout mdr, tellement peu de déduction, c'est violent.
J'ai pris aucun plaisir a te suivre sur une très grande partie de cette épopée (d'ailleurs j'ai arrêté de suivre quand ça tournais en rond pendant des 10ene d'heures, je suis pas maso)

Ouai moi je balance! Content que ça sois fini, c'était interminable.


Portrait de Gomt40

Salut à tous je tiens à partager une video d'une nouvelle mise à jour sur fan game de zelda ocarina of time sur unreal engine 4 le gars fait un gros travail. n'hesiter pas à le telecharger (1,8 go) le lien est dans sa description you tube.



Portrait de Motivatus

Je ne suis pas familier à la fameuse saga mais j'ai apprécié ces lives, un open world qui dégage en fin de compte une ambiance unique.


Portrait de gui

Pour l'arc dorée, je veux bien que le Hooper soit aveugle mais là on a atteint un certain stade, le truc est devant lui, a 2 metres apres la cutscene et il passe completement a coté, ptin mais nan quoi xD

Sinon ouais comme le dit un gars du chat tente un Xenoblade


Portrait de Maldhôr

Le gars du chat c'était moi. Spéciale dédicace.