Skip to Content

: The Evil Within "The Consequence" (2/2) []

Live du 24.09.2017 sur le DLC The Consequence de The Evil Within

13 Commentaires

Portrait de chevalier

Mouais pas terrible ce dlc avec les décors qui changent sans raison, mais bon ça permet de voir l'histoire d'un autre angle, pourquoi pas.
J'adore le Hooper mais plutôt quand il fait un jeu dur rétro et qu'il crève en boucle parce que le jeu est mal branlé lol. Ici c'est plutôt énervant, pas parce qu'il joue mal mais plutôt quand il fait le clown à répété toujours la même chose "ça m'émeut..." ou quand il se met à chanter comme à 01:28:00


Portrait de Mestubesdd

Magistral le troll aux youtubers ! XD


Portrait de Kazuya

Je suis du meme avis que toi Hooper a propos de cette barre d'endurance, je trouvais déjà ça chiant et inutile dans le jeu principal mais dans le dlc on ne peut meme pas l'améliorer ce qui rend ça encore plus chiant. En plus dans les deux cas on ne joue pas un asthmatique donc bon.
J'avais aussi trouvé marrant qu'elle se mette a courir autant qu'elle veut pendant la sequence ou elle se fait poursuivre.

J'ai surtout aimé les 2 premiers chapitres des dlc parce que ça se joue en infiltration et je trouve ça plus intéressant que le gameplay des armes ou on tire a coté en visant la tete. D'ailleurs j'ai trouvé la fin du chapitre 4 vraiment pénible a partir du moment ou on choppe le canon scié parce que les ennemis apparaissent de partout, je tirais a coté, kidman se faisait tuer en deux claques comme si elle était une petite vieille...
Ca m'étonne que tu aie réussi le passage de la cuve du premier coup parce que j'ai trouvé ce passage ignoble, la chance légendaire du gros ours.

J'ai bien fait de regarder ce live parce que quand j'avais fait le dlc j'avais pas du tout compris que Myra était la femme de Sebastian parce que j'avais oublié son nom, du coup c'est surement bon a savoir pour la suite.


Portrait de BluewingsXIII

Le jeu est franchement très correct, ça me fait marrer de voir le Hooper en mode "REGARDEZ COMME C'EST NAZE!" alors qu'il joue comme un handicapé..

Le parfait exemple c'est quand il critique le passage avec le rideau de fer qui se ferme et s'ouvre en disant que c'est de la grosse merde.

Il y a exactement le même passage dans Resident Evil 4 mais là c'est du génie faut rien dire CHUUUUTE CHUUUUUUUUUUUTE.

Ce live c'est mauvaise foi land.


Portrait de derwich

Ce second DLC a trouvé le moyen faire pire que le premier. Seule la dernière demi heure et "éventuellement"

Spoiler
étaient potables. La dynamique s'est enfin mise en branle et la nervosité s'est installée dans cette dernière ligne droite renouant malheureusement trop tard avec le survival horror et la tension. L'obscurité du scénar est encore plus présente en nous mettant un montage compilant les clichés des blockbusters vidéo-ludiques d'horreur dans
Spoiler
. Ce n'est plus possible de procéder en flash back/forward et visions cheloues de la sorte à l'heure actuelle. Mais oui, c'est vrai, c'est un rêve...
Le pire c'est qu'en prenant ça en considération, le jeu devient
Spoiler
cohérent !
Éclaircissant progressivement l'histoire de base, ce DLC cumule tous les écueils à éviter de ce genre de contenus téléchargeables. Heureusement que le contenu soit assez fourni pour le prix du bidule. Et vaut plus pour son esthétique que pour son gameplay (ici) et sa narration.
Reste à voir "The Executioner". La rédemption est encore possible.

Mais j'y pense, je viens de comprendre pourquoi ce jeu est autant habité par Satan. Mon petit doigt me dit que les représailles de famille Grouchard ont été célébrés et voilà qui tourne mal :p


Portrait de MaKuN

Quel coup de génie de la part du hooper qui nous a fait le début du jeu normal en mode akumu pour qu'on puisse bien évidemment comprendre cette partie du DLC ! Il avait tout prévu !

Bon sinon effectivement ça casse pas des briques mais c'est assez compréhensible quand même, moi qui n'ai pas du tout vu le jeu de base j'ai réussi à comprendre en gros avec ton explication et ces DLC.

La partie avec les armes était cool en tout cas, même si on se rend bien compte que c'est totalement gamebreaker et que y'a plus du tout d'infiltration XD


Portrait de Apolline

J'ai du mal à comprendre comment on peut ne pas aimer ce jeu et adorer RE4: c'est le même jeu! Les scénarios sont aussi nanar l'un comme l'autre, il y a de l'action à profusion, une histoire de secte, des monstres, des armes à feu en tout genre...

Alors Hooper explique-moi la différence entre les deux jeux, et sans juste dire "RE4 c'est mieux fait." parce que moi j'ai aussi fait RE4 et je l'ai pas trouvé génial loin de là. Je veux bien admettre que the evil whithin soit pas terrible mais pour moi c'est pareil pour RE4. Dans RE4 faut sauver la fille du président vêtue d'un pull et une robe écossaise (!) enlevé par une secte encapuchonnée cloîtrée dans un château fort; si ça c'est pas du seven seagal en puissance franchement ^^' RE4 c'est une compilation de moment wtf -jouissif c'est vrai- du début à la fin, comme ce jeu.


Portrait de Pingouinthe13th

Moi qui n'aime ni l'un ni l'autre (je n'ai joué qu'à RE4, pas à TEW), je peux juste dire que RE4 a au moins une narration normale avec un enchaînement de séquences qui a du sens directement, un bon gros nanar tout simple, "moi gentil devoir sauver gentille des griffes des méchants", les niveaux sont pour beaucoup "champêtres" même si sur la fin, y a le classique base/labo, alors que sur TEW, ça part dans tous les sens, rien ne se termine vraiment, tout est faux mais vrai mais en fait faux, beaucoup de décors traversés sont sans intérêt (surtout dans ces 2 DLC) et l'histoire façon Matrix qui se prend très au sérieux rend l'intrigue imbuvable. (J'avais adoré Matrix à sa sortie pour son aspect manga live, tourné dans les mêmes décors que le Ghost in the Shell de Mamoru Oshii ^^) mais je l'ai trouvé imbuvable quelques années après, quand je l'ai revu avec le recul, et avec ses suites de plus en plus imbuvables.

Le genre d'histoire qui veut péter plus haut que son cul et qui se prend très au sérieux, même son humour, ce qui pour moi donne un ton général insupportable à regarder.

RE4, c'est juste que j'aime pas ("je n'aime plus" en réalité, car j'ai changé) les histoires à base de virus ou autres manipulations scientifiques qui transforment des histoires fantastiques/surnaturelles en histoires de science-fiction, de délires scientifiques. Je me disais jusqu'à il y a peu que c'était Deep Blue Sea qui en était à l'origine, mais j'ai réalisé que Jurassic Park avait lancé la mode bien plus tôt. RE4 avec juste une histoire de secte d'adorateurs de Cthulhu à Innsmouth, sans fille du Président des USA mais plutôt une amie d'enfance disparue (ça aussi j'aime pas, l'implication de la politique dans les histoires) j'aurais largement préféré. On aurait terminé sur une île avec un temple plutôt qu'un genre de base militaire.

Et pour TEW, ben Cthulhu aurait pu marcher aussi. Début dans l'asile d'Arkham avec rencontres mystérieuses, puis événement cataclysmique, le réveil d'un ancien dieu, pour la scène de la destruction de la ville, puis on se retrouve loin de la ville, seul rescapé du groupe, et on progresse à travers les bois jusqu'à une ville côtière d'apparence normale mais qui cache une secte d'adorateurs de Cthulhu qui sont à l'origine du réveil d'un des Anciens, préparent le réveil de Cthulhu. Sans tout le merdier façon Matrix. Sans explications scientifiques. Juste quelque chose d'épique et mythologique.

Marre de la science qui tue le fantastique/surnaturel depuis 20 ans en rattachant n'importe quoi aux manipulations génétiques, psychiatriques, à la cybernétique, aux mondes virtuels... Dans le prochain Halloween, Myers sera sans doute créé par un ordinateur dans une usine d'une grande corporation médicale qui aura recherché à faire un homme parfait pour l'armée, bionique, mais son programme défaillant, il s'est échappé, la nuit d'Halloween pour respecter le titre de la franchise, même si ça n'a plus rien à voir avec les légendes celtiques. Remarquez, dans le 6 version ciné, il y avait déjà la génétique impliquée et ça avait déjà détruit le personnage....

Vraiment, j'en ai marre de cette foutue science. (Lovecraft s'en est aussi servi d'ailleurs, From Beyond, Re-Animator, et j'aime pas du tout ces nouvelles là...)

J'espère avoir répondu à ton interrogation sur la différence entre RE4 et TEW. Comme d'hab, je me suis égaré en chemin.


Portrait de callahaine

Moi qui ai adoré les deux je suis assez d'accord, l'un comme l'autre ont des scénars WTF (c'est un peu la marque de fabrique de Shinji Mikami, Vanquish est un autre bon exemple) mais qui s'effacent au profit du gameplay.
C'est marrant parce que j'ai regardé le let's play de ce jeu par les Super Best Friends sur youtube, qui sont archifans de RE4 et qui ont pas aimé celui-là, sans vraiment donner d'arguments pour bien distinguer les deux.

À mon humble avis, c'est une raison bassement technique. RE4 était une baffe graphique en son temps alors que le bilan technique de the Evil Within est à la ramasse.


Portrait de Willdo

J'hésitais à prendre ces DLC à l'époque et j'ai plutôt bien fait, ils sont effectivement très moyens, mais après...

Ah zut, j'ai failli faire un commentaire négatif sur le comportement du Hooper dans certains live ! Faut pas se fâcher avec le Hooper et sa communauté ! Chuuuut, chuuuut...


Portrait de callahaine

Bon ben c'était sympa ces vidéos, malgré un certain manque de compréhension et pas mal de mauvaise foi de la part du Hooper, mais je vais pas lui jeter la pierre, sur l'essentiel, je suis d'accord, ces deux dlc sont très moyens.

Pour ce qui est du scénar par contre je suis pas d'accord, avec les dlcs plus les chapitres sur le passé de Ruvik dans le jeu de base, il y a largement de quoi comprendre l'essentiel de l'histoire, à défaut de tout comprendre à 100%.


Portrait de Inblader

Autant Re4 c'était le strict minimum niveau histoire et narration, autant là TEW ou les DLC c'est la surenchère au risque de compliquer les choses pour rien :|

Déjà faut savoir que Sebastian, Kidman, Joseph, Leslie et le chauffeur du début sont connectés au STEM d'où le fait que Kidman ai pu voir la conversation entre Joseph et Seb, c'est tout simplement Rubiks cube ( :) ) qui a accès à toutes ces données pour les partager.
Ensuite pour le reste, càd les zones où l'on évolue, c'est l'esprit de Ruvik qui manipule les protagonistes donc à partir de là plus rien n'a de sens (Mobius dans les DLC..). C'est pas comme si il y avait une réelle progression dans ce jeu, on aurait très bien pu avoir le début du jeu suivi du combat contre le boss final... Même si il y a ce délire de vaincre ses peurs et d'en apprendre plus sur Ruvik, tout reste très artificiel et maladroit.

Le scénario est pas tant compliqué que ça quand on a le tableau en face des yeux, c'est juste la manière dont le jeu narre l'histoire qui brouille le cerveau, pour donner une pseudo complexité inexistante.
L'idée est bonne mais très mal exécutée


Portrait de MisterFullmetal

J'ai compris le scénario: c'est n'importe quoi :P