Skip to Content

: The Evil Within []

Live du 22.09.2017 sur The Evil Within

54 Commentaires

Portrait de jfpom88

Je ne crois pas que tu me dirais ça en me regardant droit dans les yeux et que tu savais le stress que j'ai subi en 2015, alors je te pardonne.

Si tu avais vécu une vrai vie, comme la mienne, peut-être que tu comprendrais, j'imagine que tu es encore un petit jeune délinquants, tu as du chemin à faire avant de m'acoter. Un ou deux stress post traumatiques ne te ferait sûrement pas de tort.


Portrait de Morsay

Calme toi G.i Joe, tu as fini modern warfare 2 en mode difficile tu te sens plus ?
Tu n'impressionnes personne.


Portrait de jfpom88

Je ne te parle pas d'un jeu bordel de merde, je te parle de vrai stress post-traumatiques. Tu savais que la vie ce n'est pas une monde féérique, mais non, tu ne fais que jouer à tes jeux. Alors là, je te souhaite vraiment de vivre des dizaines de chocs post-traumatiques et je ne te pardonne plus ton grand mépris pour l'humanité et ton arrogance.

La vie peut-être pire qu'un enfer pour certains, tu n'es qu'une pauvre cloche, une coquille vide qui n'a aucun vécu. Va faire un tour dans une urgence ou un vrai hôpital, tu connecteras peut-être de nouveau avec ce qu'on appelle la compassion.

Et j'ajouterais pour finir, banissez-moi ça, mais pas dans un ton comique cette fois!


Portrait de Genesis-Quattro

Que ce jeu peut me foutre les boules ! Ce genre d'ambiance je galère x)

Par contre je pensais que le jeu était plus beau. J'ai du rêvé ! Après tout ce jeu est un rêve. :P

Sans deconner Hooper sur un survival c'est énorme. Jamais tu flippe ? :O


Portrait de Mihawk-BOO

C'était bien marrant de voir ton retour sur ce jeu que j'adore, en plus tu test le mode Akumu, incroyable ! Même quand tu fais pas ton Michel Drucker ça me fais déliré car ce sont de vrais défauts auquel je prêtais plus attention à force de l'avoir fait.

Sinon pour les p'ti changements bien troll dans le même genre que la caisse sur le chemin avec le tronçonneuse, je peux citer ;

- des ennemis invisibles placés dans des zones où ils ne sont pas à la base
- des ennemis "Ruvik" dès le chapitre 3
- ce cher joseph qui meurt en 4,23 secondes (dans les phases avec lui)
- la zone dans un hangar remplit de gaz, où les 2 gros ennemis présents de base ont été remplacés par des mannequins qui se déplacent sur des scies mouvantes au sol
- le chapitre 6 dans une cabane façon re4 où tu te fais envahir d'ennemis, qui a dû faire péter des durites à plus d'un
- sans oublier les boss comme la femme araignée, le cerbère ou le boss du parking qui te décalques bien le visage aussi...

Bref des trucs bien marrants quoi x)


Portrait de Hellipsir

J'ai vraiment du mal à me faire une idée de la réelle difficulté ou pas de ce jeu.

Hooper dit qu'il a galéré comme un malade sur certains passages en mode survie et qu'il a ragé, mais j'ai aussi joué dans ce mode et je ne me souviens pas avoir ragé ou avoir galéré à ce point, pourtant je n'ai pas un skill particulièrement élevé, bref ça me surprend un peu.

Je n'ai pas de mauvais souvenirs de ce jeu, en fait, j'ai juste vite laissé de côté l'histoire et m'en suis désintéressé vu la narration aux fraises. A partir d'un certain moment, ça part un peu en WTF mais bon, j'ai plutôt apprécié le jeu, globalement.

EDIT :
Après, le carnet avec les notes sur l'histoire de la vie de notre perso, je ne pense pas du tout que ce soit pour rajouter de la complexité mais simplement pour qu'on en sache plus sur lui. Ca peut paraître dispensable, comme la plupart des notes ou info que l'on trouve dans bon nombre de jeux, mais il y a toujours des joueurs que ça intéresse, comme il y a des joueurs qui lisent la description de tous les items dans les Souls.
A quoi ça sert? Bah, chacun voit son intérêt à sa porte ^^.


Portrait de Dominar_TyranT

Ha j'me souviens que tu avais commencé ce jeu fin 2014... finalement tu l'as fini, as-tu terminé Alien Isolation que tu avais aussi commencé en direct live à cette époque ?

En tout cas c'est un jeu que j'avais attendu à sa sortie pour finalement l'abandonner après environ 4hrs de jeu car j'avais pas un bon feeling avec son gameplay plutôt rigide, les passages try & die et surtout les bandes noires qui m'ont fait renoncer à faire ce jeu (à sa sortie y'avait pas de patch pour le format cinémascope...) et pourtant il faut y aller pour me faire quitter un jeu mais je ne m'amusai pas du tout sur ce jeu... mais bon, du coup pour The Evil Within 2 je passe, je découvrirai sa suite à travers tes vidéos :p


Portrait de Pingouinthe13th

53' : de retour (décidément, je m'ennuie aujourd'hui) : franchement, ces rageries contre les bandes noires, ça me rappelle les heures les plus sombres de notre histoire, quand les VHS étaient toutes pan-and-scannées à cause des américains qui ne supportaient pas qu'un film ne remplisse pas tout leur écran. Degré zéro de la critique audiovisuelle : le contenant doit forcer le contenu.

Alors c'est donc ça les joueurs actuels : un jeu doit être en 16/9 ou ne doit pas être ? Je me fous de savoir que c'est pour des raisons purement techniques que TEW avait ces bandes noires, ce qui m'énerve, c'est la réaction unanime de joueurs qui ne supportent pas d'avoir des bandes noires sur leur écran.

Je me fous de ce jeu comme de l'an 40, mais les critiques "bandes noires = caca", c'est du niveau maternelle. Ou jeunes américains des années 80. Surtout qu'avec la taille des écrans actuels de la plupart des joueurs, l'image est déjà bien plus grande que dans le temps sur du 4/3.

Encore une fois, je suis isolé dans mon camp. Logique, c'est la banquise.


Portrait de Arquion

surtout que l'effet cinématographique du 21:9 est bien présent et se ressent.
et puis sur un écran ultrawide, les jeux compatibles (là je parle de jeu PC), et bien ça leur apporte vraiment quelques chose.

The order en ultrawide
https://youtu.be/kTVRmT604Us
cette vidéo est pas la plus propre, mais ça donne une idée.

tiens en voilà une autre montrant plusieurs jeux
https://youtu.be/fF3pVvxyvLs


Portrait de Hellipsir

Citation:
ces rageries contre les bandes noires
Oui, surtout qu'on peut les enlever les bandes noires, donc ça n'a aucun sens de faire un laius et de rager contre quelque chose qu'on te donne l'opportunité d'enlever, je ne comprends point ^^.
Tu veux te la jouer "cinéma" tu les gardes, ça t'emmerde tu les vires, où est le problème?
J'ai l'impression qu'Hooper ronchonne pour le plaisir de ronchonner, là X) .


Portrait de BeurK

Sur console, on pouvait pas les enlever lorsque le jeu est sortie. les gens ont gueuler et il ont finalement sortie un patch pour pouvoir supprimer les bande noir. le jeu est sortie en octobre 2014 et le patch est arrivé en octobre 2015.


Portrait de Hellipsir

Ok, j'y avais joué sur console après le patch donc je ne m'en étais pas aperçu.

Du coup, je comprends que sur une petite télé on puisse se sentir un peu "à l'étroit"; en ce qui me concerne j'ai un écran relativement grand donc je pense que ça ne m'aurait pas trop gênée ( mais je précise que j'avais choisi d'enlever les bandes noires puisque l'option était dispo, parce que j'aime être à l'aise ^^ ).
Quoiqu'il en soit, l'idéal est vraiment de donner le choix aux gens.

L'effet bandes noires donne peut-être aux joueurs l'impression qu'on les spolie de quelque chose, mais je me demande si en jouant avec les bandes noires on ne ressentait pas plus une sensation d'étouffement ou de claustrophobie, nous faisant nous sentir un peu plus mal à l'aise.
A côté de ça, est-ce que ça gêne vraiment pour joueur au jeu, cachant à notre vue des éléments importants ou nous faisans plus facilement échouer à tel ou tel endroit?
Sinon, pour ma part, l'effet cinématographique, je m'en fous un peu.

Mais je pense qu'au final ça reste anecdotique pour moi et qu'en fait, on s'habitue, tout simplement : c'est ce qui m'arrive souvent quand je regarde un film, au tout début l'idée me vient que je me serais passé des bandes noires mais je les oublie très vite, finalement.

Donc non, je pense que je n'aurais pas gueulé pour ça, personnellement.


Portrait de Balmert

Le jeu est vraiment excellent, c'est un jeu d'horreur psychédélique à la Silent Hill, avec des combats solide, un scénario en morceaux et c'est au joueur de les rassembler mais malheureusement beaucoup de joueurs d'aujourd'hui ont vraiment plus envie de réfléchir en plus de sa il était techniquement à la ramasse sur console à la sortie, framerate dans les choux, barre noire énorme ... s'il y avait pas eu un mod day one sur PC pour tout corriger, j'aurais moi-même probablement pas continuer.


Portrait de Pingouinthe13th

"un scénario en morceaux", c'est une astuce scénaristique connue pour rendre "intéressante" une histoire qui ne le serait pas si elle était racontée dans l'ordre. (Un peu le cas dans les Dark Souls.) Une histoire devient "complexe" parce qu'on la raconte par petits bouts, alors qu'en fait, elle ne l'est pas, ou pas plus qu'une autre en tout cas. C'est le cas ici, juste du maquillage pour plaire aux joueurs qui n'ont pas encore vu suffisamment d'œuvres dans ce style, ou qui ne sont pas très regardants.

Après, moi, le principe Matrix/Rêve avec en plus une histoire d'asile, ça ne m'intéresse absolument plus aujourd'hui. Pour moi, écrivain amateur, c'est juste une excuse pour pas se chercher une cohérence dans l'histoire qu'on veut raconter. Toutes les fins "oh, ce n'était qu'un rêve/mon imagination/un monde diabolique à l'intérieur de ma tête alors" ne survivent pas à de multiples visionnages/parties.

Rien à voir avec un manque d'"envie de réfléchir". Juste du "tout ça pour ça ?" encore une fois.


Portrait de Pingouinthe13th

Si je résume la pensée de Hooper, ce jeu est pourri mais il est bien parce que pour un jeu moderne, il est vieux. Oooookiiiiii.....

Je ne comprends pas qu'on puisse mettre le challenge au-dessus de la cohérence et l'intérêt de l'univers d'un jeu. Après le Direct Live de Hooper, j'avais vu un longplay du jeu et c'était tellement WTF, un vrai gloubi-boulga de séquences sans aucun rapport, que ça m'a vraiment pas donné envie de le faire. Même si déjà, le Direct Live linéaire et "archaïque" dans sa narration/gameplay ne me donnait déjà pas très envie. Si l'univers d'un jeu et sa structure sont chiants, c'est pas parce que c'est "un vrai survival horror" que ça va en faire un jeu dont je vais attendre la suite, alors que j'aurais "râlé tout le long", comme le dit Hooper pour son propre cas. Mais je me répète : pour moi, l'univers du jeu avant tout autre paramètre.

Bon, là, on en est à 22' seulement de vidéo, mais je crois que je vais me garder le reste pour plus tard, quand j'aurais rien d'autre à faire.


Portrait de callahaine

Après vu sa technique et son scénario, The Evil Within est un jeu qui donne pas grand chose à voir en let's play, comme MGSV ou Doom 2016, ça fait partie de ses jeux où il faut avoir la manette en main pour l'apprécier. Comment, une manette en main pour un jeu vidéo, c'est diablerie! ;p
Bon je trolle un peu mais je comprends l'argument, pour moi aussi l'univers c'est un critère essentiel. Même un jeu qui a un gameplay de ouf, si l'univers ne m'attire pas, je n'y joue pas. C'est pour ça que je touche pas aux jeux Nitendo malgré leur gameplay surement excellent, parce que j'arrive pas à rentrer dans leur univers enfantin que je n'ai pas connu étant gosse.

Mais cependant pour moi l'univers est un critère essentiel mais pas suffisant, car si le gameplay est chiant, ça reste problématique dans un jeu vidéo. C'est un peu un problème parce que comme dirais pseudoless en désignant une manette "c'est pas un détail ça!" Donc le gameplay (qui ne se réduit pas au challenge) est un critère que je place au même niveau que l'univers.
Par exemple j'ai fini The Witcher 3 récemment et l'univers et les persos sont oufs, mais j'ai trouvé le gameplay laborieux, donc au final la seule plus value que j'ai eu à avoir une manette en main plutôt qu'à l'avoir vu en let's play, c'est d'avoir pu faire mes propres choix moraux.

Après chacun ses critères mais pour moi les deux critères principaux ex aequo c'est l'univers et le gameplay. Après vient en troisième le scénario mais c'est qu'une option, disons que c'est ce qui peut faire la différence entre un jeu excellent et un chef d'oeuvre mais c'est pas un critère indispensable.

Et donc pour ma part j'ai trouvé que malgré un scénario WTF, The Evil Within avait un gameplay fun et un univers qui manquait peut être de cohérence mais certainement pas d'intérêt.


Portrait de Pingouinthe13th

Ah mais le gameplay est ultra-important ! Mais un excellent gameplay dans un univers de merde (The Binding of Isaac, au littéral et au figuré, par exemple, ou les Resident Evil après le 1er avec leurs labos scientifiques et leurs corporations, ou les jeux qui se passent dans un asile par exemple, comme ici ou dans beaucoup trop de survival horror, ou les jeux de racaille comme GTA ou Payday), tout ça ne m'intéresse absolument pas.

Bref,

1) Un univers qui me plaît
2) Un bon gameplay
3) Une bonne structure/Un bon contenu
4) le challenge/la difficulté

Si le point 1 n'est pas rempli par le jeu, je ne regarde même pas les points 2 à 4.


Portrait de Umbasa

Moi j'ai vraiment pas aimer le jeu.

Optimisation moisi (framerate, qualité graphique à base de cache misère) des tas de truc frustrants de partout des checkpoints mal placé, une difficulté catastrophique et une histoire moisi. XD

C'est chaud de se dire que c'est le papa de RE4 qui à fait ça, mais Evil Within fait parti des jeux qu'ont n'a pas vraiment le droit de critiqué sinon ont passe pour un noob sans skill alors que c'est pas une question de difficulté mais d'équilibrage enfin bref.

Dommage pour la prochaine épopée/live sur le 2 vu que tu va rager sur le jeu et tu va surement en prendre pleins la gueule dans les commentaires après je peux me tromper bien entendu mais je pense pas.


Portrait de Balmert

Le mode Akumu c'est vraiment de la merde, un mode pas testé qui amplifie tous les défaults du jeu, c'est bien pour ça qu'il ne sera pas présent dans le 2.


Portrait de callahaine

Merci pour cette review Hooper, c'était assez frustrant de se contenter d'un direct live, sans même savoir si tu avais continué le jeu.

Dommage que ça t'ai pas trop plu. Moi pour ma part je l'ai adoré, c'est mon jeu de 2014 (tu me diras c'est pas dur, 2014 a pas été une année très riche en bons jeux) et le digne successeur de RE4, même s'il ne l'égale pas, on est d'accord. Mais je l'ai trouvé meilleur que RE7, même si j'ai bien aimé ce dernier.

Ambiance de ouf, plein de références (un régal pour les amateurs de films d'horreur), de l'impact, du challenge avec une courbe de difficulté très bien dosée comme Mikami l'avait fait avec RE4, et surtout un vrai gameplay. Ça fait tellement du bien de jouer à un survival horror qui te laisse utiliser des armes sans être un pur TPS bourrin et qui te laisse des marges de manœuvre contrairement aux jeux trains fantômes hyper scriptés type Amnesia/Outlast. Les jeux comme ça sont rares de nos jours, je ne vois que RE4, celui-ci et Dead Space 1 et 2.

Ensuite le côté WTF du scénario ne m'a pas gêné, comme dans RE4 encore une fois, le scénario n'est qu'un prétexte pour Shinji Mikami, et le coup du rêve c'est un postulat qui permet justement d'accepter beaucoup plus facilement les changements de lieux, d'ambiance et les ellipses, par ce que c'est le principe d'un rêve de pas être cohérent. Ça me choque moins que dans RE6 par exemple. Comme ça, ça permet au jeu de se renouveler et de tenir sur la durée avec ses décors emblématiques (forêt lugubre, village hanté, donjons moyen âgeux, sous-sol, manoir, ville en ruine etc...), là où c'est beaucoup plus dur d'étirer un huis clôt homogène sur une quinzaine d'heures (coucou Alien Isolation).

Pour les références ciné, plus encore que Inception, je dirais que l'inspiration principale du film c'est le film d'horreur The Cell de Tarsem Singh, avec Jennifer Lopez qui essaie d'entrer dans le rêve conscient d'un psychopathe pour trouver où il a séquestré sa prochaine victime. Il y a aussi une forte inspiration Silent Hill, d'où le côté un peu cryptique. En terme d'ambiance, c'est presque un croisement entre Resident Evil et Silent Hill. Et l'intérêt d'un scénario alambiqué comme ça, c'est que la peur dure plus longtemps. Plus tu comprends les enjeux, moins t'as peur, c'est pour ça que les RE en général font flipper au début mais très vite, tu prends tes repères et tu comprends tout avec les notes que tu trouves donc la peur s'efface. Là, comme dans Silent Hill, on perd facilement ses repères.

Sinon, je ne vois pas ce que tu entends par structure archaïque.Si tu veux parler de la structure en niveaux découpés et de la linéarité,je trouve au contraire qu'à l'heure où on bouffe des open worlds jusqu'à la nausée, un jeu old school avec des niveaux qui ont chacun leur thématique, c'est une bouffée d'air frais. Et vu les déclarations que j'ai pu lire sur The Evil Within 2, j'ai très peur qu'ils veuillent "openworldiser" le jeu avec des zones plus ouvertes pour looter des conneries ou des quêtes annexes (un peu comme quand ils ont voulu ouvrir Rise of The Tomb Raider).
Et puis sinon, oui le jeu est rigide (visée, barre d'endurance etc...) mais c'est normal c'est un survival horror. Faut pas s'attendre à faire des glisades sur le sol et des prises de catch comme dans RE6!

Techniquement en revanche je plussoie, le jeu est moche, bourré de retards d'affichages et autres bugs graphiques,ça rame, les bandes noires étaient bien casse-couille et l'absence de vostfr m'a été très pénible vu la qualité de la vf . En plus je l'ai fait sur ps3, je comptais me le reprendre sur ps4 pour le refaire dans une version améliorée avant le 2, mais j'apprends avec cette vidéo que ça rame aussi sur ps4, donc pas la peine.

Et pour finir ce pavé, je te conseille d'essayer les 2 premiers DLC, ils ont le mérite d'apporter quelque chose, même si moi, je les ai pas trop aimé par rapport au jeu de base. Il y a des vraies révélations sur le scénar,(inintéressantes mais bon) et le gameplay est moins orienté action, mais du coup un poil trop dirigiste et scripté (il y a moins de marge de manœuvre on va dire).