Skip to Content

: The Evil Within 2 (11/11) []

Live du 23.10.2017 sur The Evil Within 2

27 Commentaires

Portrait de derwich

Ce fut physique, mais on en est arrivé au gros bout !
Finalement, ce jeu est assez sympa bien que moyen. Le pari est faire coexister un "open" world avec des phases plus linéaires, et ça fonctionne a moitié. Ce qui est ouf, c'est que ce sont les phases en monde ouvert qui tuent le jeu, et ce, en immense partie à cause de l'IA. Mais on est où là ? C'était hallu sur hallu sérieux, digne d'une bonne dizaine d'années (en étant ronron). Bravo. C'est du rarement vu quand même, rappelons qu'on est fin 2017. Le fait de pouvoir gruger littéralement quasi TOUS les mobs a vraiment flingué l'expérience. De base, elle semble presque intéressante au vu de son imprévisibilité, mais s'analyse vite comme un LE défaut majeur du jeu qui emporte avec elle tout l'intérêt de ce genre, la difficulté. Impensable sachant que c'est un survival horror et qui plus est, la suite de EW1. Ceci tient plus de la volonté des dèvs que d'une erreur technique ou étant la conséquence de malheureux beugs. Entre backstabs ultra permissifs, loot de munition ridiculement développés et compétences complètement pétées (genre le coup de la bouteille pour se libérer des mobs, franchement... déjà qu'ils ont du mal a nous choper). Tout concorde afin d'exploiter en filigrane le fail principal du jeu... les joueurs eux même, évidemment et non les développeurs. Quand on a un jeu qui ose la difficulté (EW1), les plaintes fusent (c'est dur donc c'est le malin, on veut jouer avec le joystick levé jusqu'à la fin...) et les dèv, ultra dépendants des critiques (ça se défend), s'alignent sur une simplicité outrageante au regard du premier. Vive la simplification à l'extrême et la casualisation à son paroxysme. Ce jeu en est le parfait exemple, comparé à son prédécesseur des ravages de l'avis souvent peut éclairé des gens sur les jeux vidéos en général mais aussi sur les films et pire, séries (#LaSaison7DeGoTCarTropLent), constatez le résultat (idem pour les théories qui sont réalisées pour plaire, mais on diverge un poil là !). C'est triste, surtout pour le, non pas le challenge, mais futur des jeux vidéos (taux de critiques supérieurs pour le 2 évoqué par le chat). La difficulté va en décroissant en fonction des années, heureusement que des saga comme les Souls existent pour déclasser la prise de main.
EW1 n'est et ne sera jamais un jeu adapté pour le monde ouvert. Tout est factice dans ces pseudo phases "libres" avec cette IA du néant et grand guignolesque qui caractérise finalement parfaitement bien ce jeu, du potentiel de ouf avec un résultat gangrené par les avis, que les gens n’achètent pas en plus... Et qui devient absurde. Le scénar se développe lentement en se déroulant de manière progressive et n'est pas si naze que se qu'il s'en ai dégagé lors du premier, ni bête, surtout vers la fin quand tout prend forme et s'éclaire. Il n'y a pas d'abus de trop plein horrifique et d'usage excessif du STEM pour les justifier (moins que pour le premier) ainsi que la structure des phases de gameplay. C'est plutôt vallable pour le coup par les scènes finales. La non finition du bouzin est pitoyable (murs invisibles, système de cover à la zeub, textures qui popent pendant les cut scenes), même si la technique est bien sûr (et heureusement d'ailleurs :o) supérieure au 1.

Spoiler
Et puis il y a la narration, oui, qui est bidon, mais ce qui est chelou, c'est que j'ai presque l'impression qu'elle est pour bon nombres de moments justement basée sur de l'auto-dérision et assumée.
Spoiler
D'ailleurs il y a flagrance que les dèvs sont capables de bien faire et ensuite de bâcler et totalement foirer le potentiel du bordel (certaines scènes sont successivement bonnes et juste après, ridicules). Mais, étrangement, j'ai trouvé que les phases couloiresques étaient les plus intéressantes. La DA et le design gothique et viscéral est mieux retranscrit que dans ce système urbanisant très facile et similaire (outre toutes les maisons bloquées). Un aspect particulièrement "novateur" du jeu est son esthétique assez inédite (pour les décors et le design des gros mobs, genre les boss). Cette horreur travaillée (moins que pour le jeu inaugural) fait plaisir à voir et prouve que l'esthétique dans ce domaine à de bien beaux jours devant elle.
Aussi, malgré des moments de platitudes extrêmes (majoritaires, comme les allez-retours à la planque), EW2 est doté de certaines fulgurances qui étonnent sincèrement de part leurs maîtrise et critère organique, comme
Spoiler
notons quand même que les musiques ne sont pas mal du gros Schrumpf.
Donc ce jeu fait enrager, pas qu'il soit vraiment mauvais mais parce qu'il démontre que les joueurs lambda parviennent à asseoir leur autorité, presque tout le temps involontairement et qu'ils finissent à terme par tuer ces jeux, leurs jeux grâce à l'absurdité de cette société ultra médiatisée et virale (imaginez ce EW1 avec la même nervosité que le premier) parce pour profiter de l'art du jeu vidéo, il faut tout réussir du premier coup (genre ceux qui se demandent pourquoi recommencer plusieurs fois un même passage). C'est tellement triste que ça en devient blasant. Comme si ça avait pu être bien fait ! Comme quoi, il vaut mieux garder son identité que de vouloir, quitte à déstructurer son oeuvre, plaire au plus grand nombre.
En tout cas, des sessions lives pas si nases, où le Hooper aura été finalement plus en difficulté à partir de
Spoiler
et où on se rend compte que tous les loots étaient quasi justifiés (même les plantes, heins ?!) et utiles.
Spoiler

Enfin, c'est vrai que pour les notes qui circulaient sur le Chaton à la fin et exprimées par l'Ours, je ne sais pas si j'étais le seul à qui ça plaisait, mais quand le Hoopy finissait sa conclusion avec une note (en pourcentage, encore mieux !), ça venait compléter toute son argumentation et c'était une très bonne idée, en prenant évidemment compte qu'il s'agit de son pur avis (oui, il y a des personnes qui gueulent car le Hoopy prononcerai des propos trop généralistes mais ce n'est en rien sa volonté, il l'explique assez souvent comme ça). Donc ce serai bien sympatoche de nous donner à la fin des let's play, une idée des notes qu'il attribuerai, son avis chiffré nous importe !
Et puis quand même, certains passages dont de grands moments Hooperiens comme ceux du "je vais te lacérer la gueule" et celui similaire de Kid à la fin, dont je n'ai pas fini de me lasser de me repasser, provocant le rire tellement spontané si exceptionnel et tellement communicatif du Hoopy :p
On l'aime notre Ours (même quand il pousse des cris, je dois être le seul à aimer ! #CeN'estPlusRegardable)
Bon, enfin libre quand même, j'étais prisonnier du STEM avant ! Maintenant, attaquons ce fameux Mario !


Portrait de big-jim

"beau combat" sur le boss final ?,MDR c'est une blague ou quoi ? Ce boss est le plus pourri ever tous jeux confondus, il ne m'a même pas touché une seule fois et les araignées tu les écrases avec le pied LOUL LOUL et RELOUL, juste ridicule...
On dirait un des sous-boss de Mario Odyssey, il te touche jamais et t'as juste à faire du bourrinage.


Portrait de callahaine

C'est vrai que le "je vais te lacérer la gueule" était culte mais le meilleur dialogue nanar du jeu pour moi ça reste cet échange entre Kidman et le Big Boss de Mobius:
"-Il y a une autre option...c'est d'aller vous faire mettre!
-Vous êtes stupide!...mais je vous admire!"


Portrait de MATsolid-snake44

J'ai suivi cette épopée en accéléré et je l'ai trouvé sympatoche. Le jeu profite d'une bonne ambiance, le gameplay a l'air un peu rigide mais tout n'est pas à jeter, la première partie dans la ville est assez sympa je trouve, où il faut te cacher des monstres. J'aime bien quand le personnage regarde derrière quand il court aussi, ça renforce l'angoisse quand tu es poursuivi! Par contre, le scénario c'est vrai que c'est vraiment du gros nanar! -_-' C'est même un peu affligeant par moments... Je suis désolé, mais les dialogues du genre "J'en ai marre de vos conneries, vous allez mourir enculer!", c'est plus possible! xD Chez Bethesda ils sont aussi mauvais que Capcom pour ça^^ Mais au-delà des dialogues, c'est surtout le scénario qui tient à peine debout. Je trouve que ça part un peu dans tous les sens et même si certains passages sont pas mal, on a parfois l'impression que les scénaristes sont aussi pommés que nous, qu'ils ne savent absolument où ils nous emmènent,
ou alors qu'ils ne savent pas nous l'expliquer. Le nombre de choses qui n'ont aucun sens dans la première moitié du jeu... J'aime pas ce genre qui surfe sur la vague du gore et de l'"horreur" pour nous pondre une histoire sans queue ni tête.


Portrait de Kazuya

Je suis du même avis a propos des deux boss principaux, en particulier de theodore qui n'est vraiment pas intéressant et on a déjà vu plein de fois ce genre de méchant. J'ai été déçu quand j'ai vu ce méchant la première fois, il sent trop le manque d'inspiration. "Alors les gars on a aucune idée alors on va mettre un chef d'une secte pyromane"

Je trouve aussi dommage que Lily ne soit pas le boss de fin, ça aurait créer un beau drama qu'il soit obligé de la tuer après tout ça.

C'était marrant ta prestation Hooper avec le boss de fin, il y avait plein de munitions par terre après avoir tué les bestioles mais tu ne les avait même pas vu.

Le chef de mobius je le trouve ridicule, il sert a rien ce perso. Je m'attendais a ce qu'il soit un peu le nouveau Wesker ou un truc du genre (enfin il lui ressemble pour les répliques ridicules) mais il ne fait que parler. Même quand il est devant la vitre il ne fait que parler en bougeant sa main comme si il croyait que ses paroles allaient convaincre Kidman, "la punition sera... légendaire", loul, il manquait plus que le rire de méchant après.
On sait aussi pas trop pourquoi il n'a pas essayé d'activer la puce plus tôt.

Ça m'a aussi bien fait marrer les bandes noires qui se débloquent en finissant le jeu, c'est vraiment un gros troll des devs vu qu'ils doivent bien savoir que ça sert a rien.

Comme je l'avait dit sur le forum une des deceptions de la fin c'est qu'on a pas vu Joseph alors que Kidman était censé nous en parler après qu'on ait vu toutes les diapos, ça sent le dlc avec Joseph jouable qui combattra Ruvik qui était lui aussi absent. C'est con ce que je dit mais ça pourrait très bien arriver.

Tu déconnais sur le chat Hooper mais c'est vrai qu'on sait pas du tout ce qu'il représente, c'était déjà le cas dans le dlc de Kidman.

Ce qui me choque un peu c'est que Lily n'a pas du tout l'air d'avoir vieillie, il est censé s’être passé au moins 3 ou 4 ans (voir plus) entre l'incendie et le 2ième jeu et elle n'a pas du tout changé. Qu'elle ne change pas dans le stem ok mais même en vrai elle n'a pas du tout changé.

Au final j'ai beaucoup aimé le jeu, surtout le monde ouvert au début et je l'ai préféré au 1er malgré ses défauts. Le plus gros défaut pour moi (en plus des autres) c'est les méchants, a part le photographe que j'ai bien aimé je tiens a redire que les autres sont inintéressants au possible, le chef de la secte pyromane et le chef des men in black ils servent vraiment a rien.


Portrait de kratos83

Les live de Karkaradon c'est de pire en pire.
J'adore quand il prend un malin plaisir à critiquer les jeux, à ne voir que les défauts et à faire celui qui n'est pas comme tout les autres. Comment voulez-vous le prendre au sérieux justement quand il dit que pour lui The Last Guardian c'est game of the year 2016, alors que celui-ci a été fini dans les chaussettes.
Pour moi plus crédible.


Portrait de FenrirUnleashed

Ouf ! Je me suis forcer à arriver au bout de ces lives, il y a eu des parties intéressantes, comme dit Hooper le jeu est sympa mais il manque clairement des choses pour en faire un bon jeu, je ne l'ai pas fait parce que c'est pas mon genre de jeu mais je l'ai clairement ressenti au fil des lives.

Pour ce qui est de l'attitude du Hooper, pendant 80% du live c'est agréable et il de bonne compagnie notre gros ours mais je rejoins quand même les autres qui pensent que par moment il peut se montrer insupportable à cause de ses petits cris ou mot qu'il répètent avec cette voix aiguë, le pire reste les fois où on a l'impression qu'il le sait et continue de plus belle pour nous emmerder. J'ai pas l'habitude de me plaindre mais c'est vrai que quand on se pose 1h30-2h avec Hooper pour passer un bon moment et qu'on entend ça pendant 30min ça casse un peu tout et je suis le premier à le regretter.

Sinon voilà, bon live et vivement le prochain. Je m'en vais savourer l'épopée la plus prometteuse de cette année avec SMO o/ .


Portrait de MaKuN

Il y a une autre solution ! C'est d'aller vous faire mettre !!! - Best réplique Ever :o

Bon sinon en vrai c'était vraiment pas mal cette fin même si j'étais plutôt sceptique pendant tout le reste du jeu ça au moins ils ont réussi à faire un truc pas trop dégueu. Le combat contre Myra où le hooper a claqué l'intégralité de son arsenal était bien pensé et la phase où on joue Kidman était inattendue même si c'est juste du fan service.

Et on peut rajouter un petit point pour la musique de fin "The Ordinary World" !

Un jeu correct mais pas un grand jeu ça sera le verdict final, le genre bon à regarder en Let's Play mais pas forcement à faire.


Portrait de Banana_Ninja_Cat

Bon Hooper, la question que tout le monde se pose est la suivante: As-tu vu Blade Runner 2049?


Portrait de Dominar_TyranT

2:05:13 Resident Evil 2 remake a été annoncé en Mai 2015 (donc 2 ans et-demi) à mon avis Capcom garde la suprise pour ses 20 ans en 2018 (il est sorti le 6 mai 1998 en france).

Donc j'imagine qu'ils gardent la surprise pour un trailer débbut 2018 (oui oui je suis optimiste :p )


Portrait de callahaine

Par contre Hooper, avec tout le respect que je te dois, faudrait arrêter de se la jouer Soljenitsyne à la fin de chaque live!

Systématiquement à la fin de chaque live, tu lis un commentaire de quelqu'un qui a aimé un jeu que t'as pas aimé et qui rouspète un peu et tu en tires des généralités. Et alors c'est parti pour le coucou du dissident persécuté: "Ouuuuui voyez comment c'est, on a plus le droit de critiquer un jeu! C'est la faute des gens si les tests surnotent! C'est la nature humaine! Les gens comme moi, qui disent ce qu'ils pensent, on les met au ban, ça marche pas sur Twitch ou Youtube! Game of the Year! Faites des dons!"

Il faut arrêter de généraliser et de penser que sur Internet, c'est la pensée unique. Une partie des gens n'aiment pas les critiques négatives et traitent de rageux ceux qui le font c'est vrai. Une autre partie, au moins aussi grande en revanche aime beaucoup les critiques négatives, voire les trolls, parce que c'est plus fun et distrayant et ça permet de pas dépenser son pognon sur un jeu avec la conscience tranquille. Et d'autres dont je fais partie aiment bien les deux.

Alors arrête de te prendre la tête Hooper, dis ce que tu penses et tout se passera bien, ici c'est pas la Pravda, même si tu as souvent l'impression qu'"on se croirait chez les bolcheviques ici!"XD


Portrait de La Chouette

Même si Hooper en fait toujours des tonnes avec ça, je trouve qu'il a pas complétement tord non plus.

Il y a toujours des gens qui ne supporte pas qu'on puisse dire du mal des jeux qu'ils aiment.

surtout quand c'est des jeux ultra attendus ou avec une certaine renommée.

Encore pour the evil within 2, quoi qu'on puisse penser de ce jeu, c'est pas non plus un jeu qui a déchainé les passions.

Par contre, on peut trés bien prendre le cas de Uncharted 4 sorti l'année passée.
pas besoin d'aller plus loin que dans les commentaires de l'épopée pour trouver des membres qui ne supportait qu'on puisse trouver le moindre minuscule pitit truc à redire sur le jeu du moment (cf les mécaniques à base de courte échelle et de caisse à pousser XD).

A l'époque, il y a carrément eu une pétition sur internet pour supprimer une critique négative de je ne sais plus quel site.

Reste aussi l'exemple de Gamekult qui s'en prennent toujours plein la gueule à chaque fois qu'ils mettent un 6 ou un 7 à un jeu ultra attendu.


Portrait de Pingouinthe13th

Bilan : prises isolément, quelques séquences sympa et quelques idées intéressantes, mais globalement, comme le premier, jeu sans le moindre intérêt à cause de son pitch de départ, tout simplement, qui justifie un WTF permanent qui ruine tout enjeu et toute émotion. La mère protectrice de son enfant de façon "extrémiste" est une bonne thématique assez originale mais ça aurait pu être fait sans STEM. Toutes les bonnes scènes du jeu auraient pu être présentes dans un monde réel, sans STEM bidon pour les relier entre elles. La ville Union aurait pu être le théâtre d'événements étranges façon culte de Cthulhu, ça aurait pu être Innsmouth. Les 2 TEW auraient été bien meilleurs simplement en remplaçant le STEM par une adaptation de Lovecraft, tout en gardant, en terme de gameplay et de bestiaire, de scènes d'angoisse, exactement les mêmes, juste réorganisées différemment. Beacon aurait été l'asile d'Arkham. Ruvik (le méchant du premier, me souviens plus trop du nom, je crois que c'est ça) et cie les cultistes de Cthulhu. On aurait supprimé tous les trucs à la con dont les téléportations WTF et on aurait gardé un vrai open world tout du long avec chaque décor réellement relié entre eux sans temps de chargement.

L'open world est mal utilisé ici, puisqu'il est faux, avec téléportations sans arrêt. Ne jugez pas les open world sur celui-ci, c'est un mauvais open world. Un bon open world doit être interactif (une grosse avancée dans Breath of the Wild de ce côté là) au lieu du musée intouchable de TEW2 et on doit pouvoir y évoluer librement, en réagissant aux événements qui se présentent à nous. L'IA des monstres doit être celle d'une bête sauvage qui nous traque, et nous devrions pouvoir lui échapper comme une proie se cache de son prédateur jusqu'au moment où il est possible d'inverser les rôles. Là encore, dans Breath, les monstres qui évitent les bombes, qui te ramassent ton arme quand tu l'as lancée, c'est une avancée. Pas encore tout à fait au point, mais ils semblent plus vivants qu'avant.

Dans les mauvais choix du jeu, y a ce "hub", le poste de police, avec les différents "ateliers" trop éloignés les uns des autres. Ca n'a pas de sens d'obliger le joueur à faire ces déplacements alors qu'en plus, in game, c'est un monde virtuel. Hooper a aussi relevé que les téléportations via ordinateur, cachant des temps de chargement, étaient mal foutues, puisque tu devais valider 2 fois avec donc deux temps d'attente.

Je vois qu'on est beaucoup à trouver TEW2 moyen voire mauvais, mais j'ai l'impression d'être le seul à ne pas l'aimer en priorité à cause de son scénario. Encore une fois, je ne sais pas comment vous faites pour passer outre. A chaque fois qu'un personnage parle, c'est la catastrophe, c'est inintéressant. Sur une review, Hooper se plaignait qu'on ne parle pas assez de l'input lag dans les tests, et bien moi, je trouve qu'on ne parle pas assez de l'intérêt des scénario. On lit qu'ils sont simplistes, ou au contraire complexes, mais jamais on ne lit que le scénario a ruiné le jeu pour le testeur. Pour moi, GTA V par exemple, rien que le pitch de départ me ruine le jeu. Mais visiblement, pour les testeurs, TOUS les joueurs vont aimer le scénario de GTA V. Il n'y a que lorsque le scénario tire vers les extrêmes, le malsain genre torture, ou jeu raciste, haineux, qu'on va peut-être évoquer que ça ne va pas plaire à tout le monde. Et je parle bien de pitch de départ. Même un jeu sans cinématique et sans dialogue peut avoir une intrigue inintéressante pour moi (The Binding of Isaac par exemple). Mais non, généralement, on lit "on s'en fout du scénar', c'est pas un film interactif". Même Hooper sur Breath, "on ne joue pas à un Zelda pour son scénario", oui, enfin, sauf qu'il y en a un et que pendant le jeu, des personnages te parlent. Donc tu ne peux pas oublier le scénario. On te le rappelle sans arrêt. (C'était mon coup de gueule du jour.)

Ensuite, vous parlez tous "difficulté abaissée", mais Hooper n'a pas fait le jeu dans sa difficulté la plus élevée, donc ça n'a aucun sens comme critique. ("j'aime pas cette voiture, elle va moins vite que la précédente." "Ouais ben t'es resté en seconde, mon vieux, alors passe la troisième déjà avant de te plaindre.") Les commentaires qui évoquent le mode cauchemar disent que ça n'a rien à voir. Et bon sang, mais si vous voulez jouer en difficile, activez le mode "difficile" (donc au minimum le troisième dans la liste, quel que soit son nom). "Normal", ça veut dire "normal". Le mode du milieu, ça veut dire jeu sans prise de tête mais pas trop simple non plus, ce qui serait alors le mode facile (= je termine le jeu les yeux fermés les mains dans le dos). Et quand on voit Hooper jouer ici, on se dit que c'était effectivement un mode "normal". Le jeu lui a opposé une petite résistance, mais pas suffisamment pour devenir prise de tête, c'est à dire, un mode "normal".

Et donc pour moi, si l'univers foire, ben, c'est raté pour l'ensemble du jeu, quelle que soit sa difficulté, ses bugs, son gameplay, sa DA ou quoi que ce soit d'autre.

TEW2, un jeu propre, cela va sans dire. Rien de honteux dans ce jeu, aucun scandale. Les passionnés de survival horror y trouveront quand même leur compte pour patienter en attendant le prochain jeu du genre (comme je peux m'amuser sur n'importe quel jeu de course même les plus moyens). Mais un jeu sans intérêt à mon niveau. Un "tout ça pour ça ?" une fois de plus. Un gâchis car y a de bons monstres là-dedans et quelques visuels agréables, enfin agréables dans le morbide.

Merci Hooper pour cette épopée, mais ne recommence plus jamais avec tes "Lily", c'était insupportable, autant que tes "ouuuuuuuuuh" que tu avais pourtant su réprimer ces derniers mois et qui sont revenus un peu à la charge sur la fin de cette épopée. Sur la partie 10 si je me souviens bien. Tu m'as fait peur sur le coup. Enfin, pour mes voisins. Hooper, pense à mes voisins, STP. Je peux pas avoir la main sur le volume sonore de mon ordinateur à chaque instant.


Portrait de Hellipsir

Citation:
tout ça pour ça ?
Plus ça va, plus je me dis que tu as réussi à formuler la plus juste des épitaphes qu'on puisse apposer sur une tombe ^^.


Portrait de SilentHill

Bonjour Hooper, bonjour à tous.
Bon j'y vais de mon petit commentaire puisque j'ai terminé le jeu en survie en 26H et j'ai également regardé toutes les rediff du Hooper ce qui n'arrive pas sur tous les jeux.
Simplement moi j'ai autant aimé cet épisode que le premier même si je regrette beaucoup la difficulté qui malheureusement a été revu à la baisse et ça c'est dommage.
Après moi j'apprécie fortement cette fin j'ai fait un paquet de jeu dans ma vie et c'est très rare qu'on ait une fin aussi travaillé qui dure plus d'une quinzaine de minutes et qui n'est pas expédié à la vas vite.
Par exemple moi je suis fan de la série BioShock, et pour le premier épisode qu'on est la bonne ou mauvaise fin, ça dure même pas 30 secondes c'est abusé.
Sinon forcément comme je suis fan de Silent Hill je suis très content de ce système avec un monde semi-ouvert pour l'exploration.
Dommage qu'il n'y ait pas de vraies énigmes.
J'aimerais vraiment voir un jour Hooper s'attaquer au Silent Hill pour encore plus d'exploration, et en plus je sais pas si c'est disponible dès le premier mais dans les Silent Hill on peut choisir la difficulté des affrontements et la difficulté des énigmes indépendamment. Donc notre chère Hooper qui adore les énigmes pourrais par exemple jouer en Normal pour l'action et mettre en Difficile pour les énigmes


Portrait de Gastlab

Bien l'bonjour m'sieur Hooper, j'ai suivi ton let's play en différé puisque j'étais moi-même occupé à découvrir ce second opus.

J'avais bien apprécié le premier pour son gameplay et son ambiance et j'espérais retrouver ces deux points forts intacts.
Après y avoir cru pendant les deux premières heures j'ai vite déchanté en constatant que l'ouverture des zones ne faisait qu’affadir l'ambiance et bousiller le gameplay.
Finie l'atmosphère claustrophobique et oppressante du 1er que l'on ressentait même dans les quelques zones plus ouvertes, et bonjour les mécaniques de gameplay foireuses : furtivité pétée pour cause d'IA moisie, carreaux fumigènes inutilisables, aptitudes à débloquer buggées du slip, des tirs qui ne touchent pas alors que la mire est clairement sur l'ennemi, etc, etc...

Le manque de variété des environnements est aussi une régression. The Evil Within 1 nous faisait passer d'une station de métro crado à un champ de tournesol au grand air, d'un sous-sol d'usine glauque à une grande ville dévastée. C'était nawak scénaristiquement, mais au moins c'était varié.

J'ajoute que le NG+ est une vaste blague, tout est amélioré à fond dès le chapitre 4, notamment le magnum grâce auquel on massacre les boss en quelques secondes.
Les boss d'ailleurs sont aussi une vraie déception.
La fin du jeu est tout de même plutôt réussie je trouve avec un boss final sympa à combattre.
J'ai bien aimé l'idée que l'instinct maternel exacerbé de Myra soit l'ultime obstacle. Le monstre blanc qui la symbolise évoque le lait maternel dans lequel d'ailleurs s'englue son héros de mari, et le premier point faible de Myra est son ventre (symbole aussi de la maternité).

Le jeu n'est pas une purge,mais malgré quelques bons moments je le qualifierais de jeu tout juste correct.


Portrait de Digipal5

Le premier Evil Within est clairement meilleur pour moi,pour la D.A le côté gothique est plus accentué dans le premier opus contrairement à celui-ci qui est plus urbain, l'aspect open-world du deuxième ne me plait pas du tout cela détruit le rythme du jeu contrairement au premier où l'on était téléporté à chaque fois dans les zones au fur et à mesure de notre progression, les couloirs du premier jeu ne m'ont pas dérangé.

Les Mobs du premier opus sont sans aucun doute bien mieux réalisé à mes yeux, du fait que leur design malsain et horrifique est mieux mis en avant,
dans ce second volet les mobs ne sont pas consistants dans leur design même si ils sont variés je trouve que certains d'entre eux ne collent pas à l'univers d'Evil Within, (Le Matriarch, et le Harbinger par exemple).

Cette IA périmé digne des jeux PS2 casse complètement le plaisir de jouer,
je pense qu'il est néanmoins nécessaire d'évoquer le fait que le jeu n'a absolument rien à voir en mode Cauchemar et Classique (Plus de Mobs + moins de munitions dans les maps), la difficulté a été adoucie dans ce second épisode, Ce mode Survie correspond au mode détente du premier opus je trouve, Hooper aurait dû faire le jeu en Cauchemar cela aurait été plus plaisant à regarder.

Je trouve qu'ils ont ajouté trop de personnages inutile (Torres,Hoffman,Stefano,Théodore,O'Neal,Sykes) ces personnages n'ont aucun développement les rendant un minimum intéressant ils sortent aussi de nul part, limite le jeu aurait dû uniquement se limiter à Myra,Lily et Kidman.
La narration ridicule je m'y attendait même dans le premier opus c'est nanardesque. L'absence de Ruvik et Leslie m'a également déçu je m'attendait vraiment à ce que l'on puisse en savoir plus sur ces personnages qui je pensais être la clé de la série, ainsi que Joseph aussi absent, pourtant le partenaire de Sébastian.

Evil Within 2, un jeu correct mais qui n'a pas su satisfaire mes attentes, ceux qui ont fait le premier je vous conseil de le prendre pour 10-15 €, n'achetez pas le jeu pour 50-45 € ça ne vaut absolument pas le coût c'est une perte d'argent. J'espère que l'on aura droit à un Evil Within 3 avec une meilleur difficulté une meilleur narration, et une plus grande diversité au niveau des Mobs, ainsi qu'une amélioration dans la D.A. des environnements.


Portrait de callahaine

Sinon, ce jeu m'a fait penser vis à vis de son prédécesseur à Rise of The Tomb Raider vis à vis du Tomb Raider 2013: une volonté de proposer des environnements plus ouverts, plus de craft, plus de loot, des pnj sans charisme pour nous confier des quêtes Fedex et aussi la volonté de se concentrer sur la psychologie du personnage et non plus sur sa simple survie comme dans le 1er opus. Dans les deux cas, c'est une relation père/fille assez bateau d'ailleurs. Le résultat dans les deux cas, c'est une petite perte de rythme par rapport à l'intensité du 1er.

Mais là où Rise of The Tomb Raider m'avait profondément déçu (alors que j'avais bien aimé l'épisode 2013 malgré ses défauts), j'ai quand même apprécié The Evil Within 2, car tout old school et rigide soit-il, dans The Evil Within, il y a un vrai gameplay, plutôt plaisant, qui fait qu'on prend plaisir à explorer et à looter des trucs. C'est même gratifiant car les ressources sont rares.
Alors que les derniers Tomb Raider eux, sont des jeux pop corn, avec un gameplay très assisté et pas de challenge. Donc quitte à être spectaculaire, autant maîtriser son rythme avec un jeu plus linéaire et pas proposer de looter des trucs partout ou faire des quêtes annexes qui ne servent à rien.


Portrait de Maldhôr

Je n'avais pas beaucoup aimé The Evil Within qui souffrait de trop de lacunes techniques, artistiques et ludiques à mon goût. Cette suite ne m'a pas déçu dans le sens où tout y est encore plus bancal et maladroit. En fait le dernier Survival Horror que j'ai apprécié est Dead Space et il remonte déjà à 2008. Ça ne te dirait pas une petite épopée sur Dead Space Mr. Hooper ?


Portrait de SilentHill

J'avoue les Dead Space ou Silent Hill moi je serais ravi ♡