Skip to Content

God of War 3 (2/7)

Live du 18.04.2018 sur God of War 3

25 Commentaires

Portrait de Grabbeulyon

Sacrée partie. Vachement sympa de redécouvrir le jeu à tes côtés. J'avais oublié pas mal de truc. Un jour je me referai d'affilé les épisodes 1, 2, 3 et Ascension.

T'as bien joué, le combat contre Hadès était pas mal, je m'en suis rappelé un peu, t'as bien assuré. Même si en terme d'énigme tu es toujours aussi hallucinant ! :D C'est comme le pour le coup des Griffes d'Hadès où tu as mis un temps incroyable pour capter tout le machin... :p

Sacrée Hooper... parfois tu nous fais manger notre chapeau devant notre écran... XD Je crois que c'est plutôt ton esprit de déduction peu commun qui a un défaut de conception et non le jeu. :p

Bref, à part ça, tu gères bien tout de même. Je me souviens que le jeu avait été un peu dur pour moi, mais encore une fois, j'avais beaucoup aimé, cet épisode m'a marqué.

Et je ne suis pas d'accord sur le fait que le jeu aie spécialement vieilli, en tout cas il ne vieillit pas plus vitre qu'un autre. Certes il sera vieux un jour mais à peine 10 ans après sa sortie je trouve qu'il reste intéressant à faire, et qu'il n'est pas encore si archaïque que ça.

En revanche, qu'il fut préférable d'orienter la série vers autre chose car on avait fait le tour du concept, là je suis d'accord. Ca redonne un second souffle à la série et c'est très bien. :)

Bravo Hooper, merci pour cette Epopée-Live bien sympa, je continue la suite, même si dans cette vidéo tu m'a un peu fait remuer sur mon fauteuil en raison d'un esprit de déduction peu commun un peu à la ramasse comme d'habitude comme c'est rarement le cas. :p

Bien joué Gros Ours ! :)


Portrait de Nasdil

Héphaïstos qui est tellement pas crédible quand on sait que c'est la voix du capitaine Haddock xD


Portrait de Coeugniet

On peut parler d’Hadès qui à la voix de Marcus de Borderlands 2 alors ? ^^ j'ai eu du mal à le prendre au sérieux ^^'


Portrait de Materia

C'est chaud quand même quand il galère à comprendre les différents pouvoirs liés aux différentes armes, franchement Hooper lent du bulbe là.


Portrait de Claw

C'est sympa de voir Hooper sur du beat'em all. Il finira peut-être par nous le faire un jour du coup, ca Bayonetta (1 et 2)! :-)

Quand tu dis que God of War, c'est romancé : oui. Par contre, ils ont vraiment gardé les vrais noms grecs des Dieux et leurs liens de parenté. Du coup, c'est God of War qui m'a appris que Persephone était la femme d'Hades, et que Dédale était le père de Icare.

Et puis respect pour avoir vraiment respecté le nom Heraclès.

Parce que tous les films pourris dont tu parles à un moment (la colère des titans ou je sais pas trop quoi là), c'est vraiment du n'importe quoi : Persée (mythologie grecque) côtoie les Djinns (mythologie arabe) pour aller vaincre le Kraken (mythologie scandinave) et pour cela il est armé de l'épée de Luke Skywalker (mythologie starwarsienne)...
De plus ils nous balancent une "histoire d'amour" entre Persée et Io, la femme de son père Zeus (WTF???), alors que normalement Persée est sensé épouser Andromède (ce qu'il fait dans le2ème film).
Puis ils nous balancent à la gueule que Persée est le père d'Hélios! Oui oui, Hélios, le dieu du soleil, non mais je rêve... Et c'est pas tout : Héphaëstos est le "maître des cyclopes!". Andromède la jolie princesse... hein ?! Quoi ? une princesse ? Que nenni, c'est un vraie amazone dans ce film, capable de résister à la pression de deux murs qui l'écrasent par la seule puissance de ses biceps!
Bref, ces films, c'est vraiment du gros n'importe quoi, ça n'a ni queue, ni tête!

PS : impatient de te voir sur l'énigme des jardins vers la fin du jeu. Si tu la résout sans l'aide du tchat ou d'une soluce, je te tirerai mon chapeau!


Portrait de DEATH ADDER RETURN

Une vraie réussite ce GOW3!!! Certes il a certaines mécaniques devenues archaïques mais quel spectacle! Il a de quoi en remontrer à des jeux bien plus récents. J'ai la trilogie et ils sont tous fantastiques. Après faut aimer le genre mais la mise en scène est tellement réussie qu'elle masque les quelques rares défauts du jeu.


Portrait de Safedreams

Tu dis hooper : « ils se sont dit qu ils peuvent plus continuer dans ces mecaniques anciennes et obsolètes sinon ils vont droit dans le mur ».

On aurait aimé que les développeurs de Gears of war 4 aboutissent a la même conclusion.


Portrait de Akin

Mon Dieu, mais qu'il mette les voix en VO plutôt qu'en français, la voix de Kratos est insupportable !


Portrait de Pingouinthe13th

C'est plus le texte qui est nul que la voix. S'il disait des choses intéressantes, ça irait mieux.


Portrait de Amergame

C'est vrai que c'est ouf le retard qu'il y a pour la publication des rediffusions sur le site. Pourtant Hooper.fr a un peu été pensé pour ça à la base :p


Portrait de Exyt

Parmi les éléments de design qui ont le plus mal vieilli, le fait de récupérer un nouveau machin toutes les 30sec, ça m'fatigue ! On se croirait dans L'Aile ou la Cuisse (ou les 12 travaux d'Astérix pour rester dans la mythologie, loul) : il faut finir tout ce qu'il y a dans la cuisine !

Aller hop une magie, hop une arme, hop un combo...
Pas le temps d'approfondir une mécanique que déjà on nous en jette une autre au visage. Pas le temps de mémoriser non plus. Très frustrant je trouve. Alors j'imagine même pas manette en mains X)
^^


Portrait de flex-o

Ey mais c'est cool le nouveau lecteure!
Les videos ne s'acrivent plus automatiquement quand on est sur la page!
BIEN JOUé MILOU!!!
Ah nan faut le signaler, parce qu'autant quand tu pedale dans la semoule, on est pas les derniers a raler, alors quand y a quelque chose de bien qui arrive c'est aussi important de le noter^^


Portrait de oOToyteoOo

Quelle claque ce jeu !


Portrait de Pingouinthe13th

T'as le droit de confondre les deux GoW, God et Gears, car c'est le même jeu, y a que les armes et l'univers qui changent. Couloir, zone d'ennemis, cinématique, et ainsi de suite... Y a des "énigmes" et de la plate-forme en plus dans les God, mais c'est minime comme différence.

Ce qui a mal vieilli, à mon sens, c'est la linéarité de ces jeux, et Tomb Raider 2013, Uncharted 4 et TLOU ont vieilli de la même manière. Ces séries TV interactives sont intéressantes quand on ne sait pas ce que vont devenir les personnages, mais à y revenir une fois finies ?

J'ai fait le "spin-off" de God of War avec Dracula, vous savez le Lords of Shadow (of the Colossus) avec Gabriel Belmont, et si j'ai adoré le faire au premier run, j'ai jamais réussi à le refaire, à chaque fois, je trouvais ça tellement scripté et "téléguidé" que ça devenait une sorte de "rail shooter" au fond, sans la moindre liberté, impossible d'attaquer un niveau d'une manière différente. Ca en devenait une simple rediffusion d'y jouer, sans plus-value.

Pour moi, l'avenir des jeux vidéo, ce sont les No Man's Sky et Sea of Thieves, dans lesquels il faudrait juste augmenter le nombre de possibilités, la quantité du contenu. La narration, c'est le joueur qui la fait de lui-même, qui la crée lui-même, par son roleplay, elle ne doit pas lui être imposée par un scénario. Mon humble avis.

17' : le coup du passage entre 2 fissures, c'est juste un temps de chargement masqué, faut pas aller chercher plus loin : ton personnage est forcé de ralentir, le champ de vision est fermé à 1m, donc la console a tout le temps de charger la suite du niveau sans avoir un écran de chargement. C'est les portes de Resident Evil next-gen, c'est tout.


Portrait de flex-o

Citation:
17' : le coup du passage entre 2 fissures, c'est juste un temps de chargement masqué, faut pas aller chercher plus loin : ton personnage est forcé de ralentir, le champ de vision est fermé à 1m, donc la console a tout le temps de charger la suite du niveau sans avoir un écran de chargement. C'est les portes de Resident Evil next-gen, c'est tout.

D'autant que, comme il l'a souligné par la suite, il me semble bien que c'est ce God of War qui a été le précurseur dans cette mise en scene la des temps de chargement, ce sont les autres qui se sont mis a tous copié derriere et rendu le truc penible a force de repetition.
Autrefois y avait des sequences temps de chargement ou les heros se faufilait dans des trappes, bah GOW a ajouté les cavité vertical, c'etait pas une mauvaise idée, ca releve de la critique anecdotique.


Portrait de KyloR

Je ne suis pas d'accord pour le vieillissement de la linéarité : la plupart du temps, en tout cas pour moi, la linéarité permet de conserver un rythme soutenu qui sert souvent la narration et le fun qui en ressort. Pour moi, je ne saurais envisager un Uncharted ou un Gears of War autrement que linéaire, car le coeur du jeu en souffrirait et rendrait ça chiant. Je peux largement re-supporter les couloirs de TLOU, si j'ai envie de revivre son histoire par exemple, ou ceux d'un Gears pour la promesse d'un défouraillage sanglant.
Malheureusement, je pense que beaucoup ont pensé que la linéarité était révolu, car ils constituaient une large majorité des jeux AAA de 2007-2012, et à cause de cela, on nous a servi la tendance inverse : des open-worlds par pelletées de 10, pour la plupart génériques et sans intérêt, car il fallait "offrir plus de liberté et de choix aux joueurs". Et maintenant, la tendance, c'est le Battle Royale...

Donc, en ce qui me concerne, la linéarité me plaît si c'est bien fait. Car si l'avenir doit se constituer de No Man's Sky et autres, et que je sois obligé d'y investir 50h avant que le fun ne se dévoile vraiment, alors : libérez-moi du malin !^^


Portrait de Pingouinthe13th

Soyons donc d'accord pour ne pas être d'accord.

Pour moi, un jeu vidéo n'est pas une série TV. Le rythme soutenu dont tu parles, pour moi, naît d'un monde ouvert rempli de choses à découvrir ou à faire. Les open worlds actuels manquent de profondeur, on est d'accord, mais ce n'est pas une tare impossible à guérir. N'importe quelle mission d'un open world pourrait donner lieu à un niveau soutenu "linéaire", par exemple le temps d'un "donjon". Mais au moins, on aurait le choix d'une partie à l'autre de faire telle ou telle chose, et pas à chaque fois de refaire le jeu de la même façon.

Tu dis "envie de revivre son histoire". C'est bien le problème que j'ai. Les histoires. C'est que les séries TV que j'ai envie de revoir une fois terminées sont extrêmement rares. Généralement, jusqu'à l'ultime épisode, j'ai une envie folle de me revoir l'intégralité de la série, et puis je vois le dernier épisode, je sais comment tout cela se termine et l'envie disparaît. Là, je suis en train de regarder Gilmore Girls sur Netflix. A l'époque, je n'avais vu que la première saison que j'avais adorée. J'adore l'écriture de cette série, ses dialogues, et pourtant, alors que j'en suis au milieu de la 3ème saison, je me dis que j'aurais du mal à m'y remettre. Doit y avoir dans les 150 épisodes de 45 minutes, bien trop long pour une rediffusion. (Ce serait du temps perdu.) Ce qui fait qu'au final, je re-regarde peu une série TV.

Pour les jeux vidéo linéaires, c'est généralement une dizaine ou une quinzaine d'heures, parfois vingt ou trente. Impossible de relancer une partie le temps d'une après-midi comme pour un jeu de plateforme 8-bits ou 16-bits (qui bien que linéaires, sont plus proches d'un film de 2h, faciles à caler dans son emploi du temps). Donc la rediffusion durera sur 2 journées au moins. Et il peut se passer des tas de trucs entre les différentes sessions du jeu. A moins de le faire en épopée hooperienne d'un seul tenant. J'aime bien me lancer sur une envie soudaine, mais si au bout de 3 jours, j'ai toujours pas fini, ça commence à m'énerver. Ou si je commence un truc le vendredi soir, et que le dimanche soir avant de retourner au boulot le lendemain, j'ai toujours pas fini, ça m'agace.

Je préfère donc au final des univers dans lesquels je me replonge quand j'en ai envie, pour y vivre des aventures différentes de quelques heures à chaque fois, tout en retrouvant le même gameplay. Par exemple, Skyrim. Ne sachant jamais à quoi m'attendre pour la session. Là, les "trous" entre 2 sessions passent mieux. Et puis ce n'est jamais de la rediffusion. Quand je m'en serai lassé par contre, je ne rejouerai jamais à Skyrim non plus. Jamais je me referai un deuxième personnage sur ce jeu.

TLOU, U4, Lords of Shadow, GoW ou GoW, n'importe lequel, ce sera toujours pareil à chaque fois que je lancerai le jeu. Bon, dans les plus récents y a le New Game + qui permet d'avoir une expérience un peu différente à la première rediffusion, voire à la 2ème, tant qu'on n'a pas tout débloqué, tout boosté à fond. C'est une amélioration des jeux linéaires par rapport à il y a 10 ans.

Pour moi, le fun d'un open world commence dès le départ, par la balade en terre inconnue. Au bout de 50h, c'est plutôt la lassitude qui risque d'arriver si le jeu n'a pas un contenu assez dense. Mais pour un jeu linéaire, une fois que j'ai compris où il voulait en venir et que j'ai compris la structure des niveaux, la façon dont le personnage va évoluer (rien que de voir les menus permet de le savoir des fois), la lassitude arrive au bout de 2-3h, et là, c'est seulement si le jeu est "facile" que je continue jusqu'au bout. Mais j'aurais le sentiment d'avoir perdu mon temps quand je regarderai en fin de partie le temps que j'aurais passé sur le jeu.

Pour le défourraillage, j'ai Earth Defense Force 2025 qui, quoique linéaire en 1ère run, est structuré en missions (82 ou 85 je sais plus) et en 5 niveaux de difficulté, ce qui permet de choisir assez librement ce qu'on veut faire pour la 2ème run et les suivantes, tout en ayant une augmentation perpétuelle de notre armure, et des déblocages d'armes nouvelles, des tas d'armes pour varier les plaisirs. La narration étant rapide, généralement en voix off, avec très peu de cinématiques envahissantes et aucun passage où on peut lâcher la manette pendant plusieurs minutes en attendant que les dialogues se terminent... Y a quand même quelques missions "couloir" bien chiantes dans les grottes, je m'en passerai.

Bref, d'accord pour ne pas être d'accord. Il faut des jeux vidéo pour tous les goûts après tout.


Portrait de callahaine

Là en fait tu évoques un problème de rejouabilité parce que tu dis avoir eu du fun lors de ta première partie de Lord of Shadows et ne pas pouvoir le relancer. Tu as raison sur ce point mais c'est un problème qui n'est pas propre aux jeux linéaires et tu le dis toi-même en citant Skyrim.
En effet ça peut être chiant de relancer un jeu linéaire, parce qu'il y a trop peu de variations, les passages scriptés deviennent relous etc..
Mais ça peut être tout aussi chiant de relancer un open world sur lequel t'as passé des dizaines et des dizaines d'heures à faire la même chose au point d'être gavé par ses mécaniques.

Sinon, là ou tu as raison, c'est que la mise en scène des jeux linéaires actuels donne vraiment un côté "rediffusion" à certains jeux, surtout avec la multiplications des scripts qui t'obligent à faire avancer ton personnage. Avant à l'époque des MGS t'avais certes des grosses cinématiques, tu restais passif, tu posais la manette, mais en refaisant le jeu tu pouvais les zapper. Maintenant avec les scènes scriptées, c'est plus interactif la première fois, mais Lara Croft qui boîte sur 100 mètres en se tenant la côte, tu peux plus le zapper.

Il y a donc un problème de rejouabilité immédiate, mais la question que je peux te poser c'est:est-ce que t'auras pas envie de relancer Lords of Shadow quand tu l'auras un peu oublié? Un peu comme remater un film en fait, le lendemain ça n'a pas trop d'intérêt, 6 mois plus tard ça peut être sympa. Faut-il nécessairement avoir envie de relancer un jeu juste après l'avoir fini? Parce que moi, les jeux que j'ai voulu refaire juste après les avoir terminés, ils sont assez rares (les jeux From Software principalement)

Sinon, il y a les "immersive sim" dont je parlais, c'est pas mal pour la rejouabilité immédiate, tu peux relancer le jeu juste après l'avoir fini et il peut y avoir beaucoup de variations.


Portrait de callahaine

Je suis entièrement d'accord! La linéarité c'est très bien quand c'est bien fait, ça oblige à se creuser la tête pour faire un vrai level design. Aujourd'hui le level design, c'est une map toujours plus grande avec du contenu éparpillé un peu partout. Les jeux découpés en niveaux finissent par me manquer.

Je trouve ça triste, sur cette gen, 90% des jeux triple A sont des open worlds. Et malheureusement, à cause de ce foutu The Order, qui est une caricature des jeux-couloirs, et qui a été un fiasco à juste titre, les gens sont vaccinés et les développeurs sont dans dans la surenchère de jeux toujours plus ouverts pour pas réitérer ce fiasco.
Mais une fois encore, la linéarité c'est pas forcément un mal.
Exemple, malgré tous ses défauts, j'ai beaucoup aimé le Tomb Raider de 2013, jeu linéaire. Sa suite Rise of the Tomb Raider, sans être un vrai open world essaie d'être moins linéaire: plus de zones ouvertes, plus de craft, plus d'objets à looter, des pnj qui te confient des quêtes Fedex, qu'est-ce que ça a apporté à part plomber le rythme? (la vallée géothermique quelle purge).

Et des exemples comme ça il y en a beaucoup d'autres: Mafia 3 et Mirror's Edge Catalyst auraient pu être des bons jeux s'ils avaient été linéaires au lieu de rentrer dans le moule des open worlds. La linéarité aurait surement mieux convenu au système de parkour de Mirror's Edge ou au côté très cinématographique de Mafia.

Bref un open world n'est pas une garantie de qualité (même s'il y en a des très bons) et un jeu linéaire n'est pas un mal en soi (même s'il y en a de très mauvais) et je trouve ça dommage que Hooper souscrive un peu à ce préjugé vu qu'il réclame souvent des open worlds en partant du postulat que c'est toujours mieux qu'un jeu linéaire.

Sinon pour moi, le compromis intéressant c'est les "immersive sim" type Bioshock, Deus Ex, Dishonored. Suffisamment ouverts pour te laisser du choix dans tes approches et ton style de jeu, mais suffisamment linéaires pour pas s'éparpiller. Je préfère largement avoir une mission à faire dans un quartier de Dunwall dans Dishonored avec des petits passages secrets et chemins alternatifs qu'avoir eu accès à toute la ville avec des quêtes Fedex partout, ce qui m'aurait bien fait chier.


Portrait de Pingouinthe13th

Pour BioShock, que j'ai refait l'été dernier, avec sa suite directe et l'Antre de Minerve, j'ai le même sentiment que pour Tomb Raider 2013 et tous les jeux linéaires que j'ai cité. La ville sous-marine est un énorme plus, au vu de mon amour de la mer et des océans (l'île de TR2013 fait de même) mais au fond, après avoir passé 4 jours sur l'ensemble (j'étais au milieu de mes vacances d'été de 3 semaines) j'ai eu le sentiment que ce serait la dernière fois que j'y jouerai avant ma retraite. (Et ce n'était que ma 2ème run. Ayant tellement adoré la 1ère run, j'ai eu peur de mon ressenti et j'ai repoussé sans arrêt cette 2ème run, jusqu'à ce que l'envie soit plus forte que ma peur d'être déçu.) Trop de voix off, trop de "va ici, fais cela". Laisse-moi vivre bon sang ! Ferme la de temps en temps.

J'avais adoré BioShock et BioShock 2, j'avais adoré Tomb Raider 2013. (Pour BioShock Infinite, j'avais adoré aussi mais je n'ai jamais eu envie de le refaire.) Mais au fond, j'ai aucune envie de m'y replonger.

Alors que me balader dans Rapture, ou sur l'île de Tomb Raider, en ayant sans cesse de nouvelles missions, avec des tas de secrets à trouver, j'adorerai. Rapture est pleine de promesses et finalement, j'en sors frustré.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que pour moi, les jeux linéaires devraient en fait être les missions d'un open world. Un open world qui évolue selon les saisons, les années. BioShock aurait pu être la première saga et puis on aurait vécu dans cet open world, avec diverses personnes découvrant son existence et tentant d'en profiter d'une manière ou d'une autre. Nous, on aurait joué une sorte de "gardien" de Rapture, on aurait décidé de vivre là et de protéger une forme de sanctuaire pour une raison x ou y. Il y aurait pu avoir une île non loin, et on aurait trouvé un accès à l'île depuis Rapture. Mais on aurait pu aussi partir de la plage et plonger en toute liberté, dans un mini-sous-marin, pour découvrir Rapture et sa faune, en toute liberté.

Pour Mirror's Edge Catalyst, au contraire, c'est bien l'histoire qui posait problème. Comme dans le premier. L'histoire avait emmerdé tout le monde dans le premier. Il fallait supprimer la narration et en faire une sorte NFS Hot Pursuit croisé avec Super Metroid pour la partie aventure, avec le minimum syndical de narration. Le parkour fonctionnait très bien dans ME:C, ce sont les PNJ et le scénario qui étaient tout pourri.

Les "immersive sim" que tu aimes, tu peux avoir ça dans un open world, s'il est bien fait. Tu dis "la linéarité c'est très bien quand c'est bien fait". Je te réponds "l'open world, c'est très bien quand c'est bien fait." Pouvoir accéder à un nouvel endroit de différentes façons, résoudre une quête de différentes façons, avoir un monde qui évolue différemment selon tes actions. Les jeux dont tu parles sont pour moi des "prototypes" de ce qu'il faut faire dans les open worlds.