Skip to Content

: Cuphead (1/8) []

Live du 29.09.2017 sur Cuphead

56 Commentaires

Portrait de Biscotte

T'es trop fort hooper ! Quel skill quel talent. Bravo pour cette 1ere video


Portrait de FloFlo

Je suis étonnée que la Snes Mini interesse Hooper sachant qu'il a deja tous les grands jeux en cartouche.

Cela veut t'il dire qu'il va faire des videos de la snes mini ?


Portrait de Fitzou

Le style musical fait tellement penser à des vieux Tom&Jerry, et la direction artistique à du dessin animé old school Mickey Mouse, j'adore! Instant buy.


Portrait de MaKuN

Avec ta traduction tu m'as tué quand tu as demandé qui était ce fameux inside ahahah !

En tout cas rien à dire sur le jeu pour le moment, une DA aux petits oignons, des musiques sympathique, un petit filtre pour saupoudrer le tout, on se croirait vraiment dans un jeu qui aurait pu être fait à l'époque s'ils en avaient eu les moyens.

Un peu dommage que les "stage" ne soient pas plus nombreux j'en aurai rajouté un par exemple sur ce premier monde pour rétablir un peu la balance avec les boss. Des boss qui sont sympatoches aussi avec un bon design et des phases multiples. Après parfois y'a tellement de choses à l'écran que c'est un peu brouillon mais tu n'as pas l'air de t'en plaindre alors ça va.

Sinon par pitié le tchat arrêtez de toujours critiquer lors des live, j'ai l'impression que ça devient récurent.


Portrait de derwich

My fuc*ing godness ! Ce jeu est splendide !
Alors là, c'est vraiment du bien joué Monsieur Microsoft. La tête de tasse est phénoménale. Il y a franchement de quoi s'emballer. Tout dans ce petit bijou est une trouvaille visuelle. Ce titre tant attendu que ni Tex Avery, ni Walt Disney n'aurai renié a une ambiance d'anthologie et monumentale. Inutile d'être fan du délire cartoonesque pour apprécier la prouesse scripturale et picturale que les artisans de ce bonheur virtuel ont réussi a faire renaître des années 30/40. Tout n'est qu'hommage à ce style graphique si rare et captivant. Bruitages (mention ultra spéciale aux tirs de Cuphead qui font des bruits de claquettes !), personnages, dialogues (le fait qu'il soit entièrement en anglais et narré par le biais d’écriteaux façon Chaplin renforce l'immersion), graphismes, ambiance, animations, musique (hallucinante et immense chanson lors

Spoiler
filtre pellicule, effet sonore de tourne disque, transitions, calligraphie et police de caractère à la Steamboat Willie... Rien ne sonne faux dans cet univers onirique vintage en voie d'extinction.
Le bémol est en effet le trop peu de niveaux "normaux" type plateformes. Merci aux individus qui ont crisé pour les rajouter, Cuphead gagne en intensité, rythme et enchaînements des stages. On espère très franchement en revoir plus pour la suite des
Spoiler
prochains mondes, autre revers de la bonne grosse médaille en terme de durée de vie. Pourvu que le final soit bien hard et à la hauteur du reste de cette pépite. La difficulté ne pardonne pas et est très bien dosée. Non critiquable sur beaucoup de points, cette dernière se base entièrement sur son gameplay et ses niveaux, pour le moment très lisibles (appréhension pour ce type de jeux, dissipée !). Ce challenge ambiant récompense les trys (sans trop forcer le die and retry, autre petit accroc de ce genre de titres, comment est-ce possible ?).
Mais ce qui importe le plus et qui n'a que très rarement été vu auparavant est sa DA non de Dieu !
Spoiler
Quelle claque, cette facette vidéo ludique est enrichie par cette excellente exclue Microsoft (la meilleure depuis des lustres, ça nous a fait sortir la One et son splendide Pad pour l'occasion !).
La qualité de ce visuel ultra stylisé et sa plastique grandiose font oublier toutes les légères imperfections de ce jeu. Elle prime avant tout, et c'est une première de réussir à baser l’esthétique comme pierre angulaire et essence d'un jeu de cette manière. Beaucoup avaient tenté, avec plus ou moins de succès. Ici, elle est l'âme du jeu.
Immensément heureux d'avoir connu ce Cuphead et ses boss incroyables (même un running boss aurai été formidable !) grâce au Gros Ours. Fait particulièrement rare à ajouter, ce jeu est un spectacle monumental même en contemplant juste quelqu'un jouer, la plastique du jeu transcende l'individualité du gameplay et semble avoir été conçu dans une logique de partage.

Le meilleur aspect des lives sur le bon gros Evil Within étaient une nouvelle trouvaille Hooperienne (ce n'est plus regardable au fait et c'était mieux avant quand il était gros) son : "Ah d'accord. Ah d'accoOoOoOord !" chanté qui succède à l'imprévisible "Sommes nous ready, comme des bons gros radis !", au non moins loulifiant "C'est pas bien Monsieur...". Ainsi qu'au plus plus récent mais tout aussi glorifiant pour les petites oreilles "It's funny !". Le meilleur étant le "Ah, ça va ?" agrémenté d'un Johnny, Michael ou du Billy Bob, c'est pas plus mal :p
Bref, on diverge mais on espère entendre cette nouveauté de l’infinie chantée dans les prochains lives Hoopy ! <3
On en connait qui vont pas ronronner. Mais sur le chat personne ne vous entend pester, sauf le Hooper peu être (genre pour la pièce à choper !)

Il en faudra peu pour hisser progressivement ce jeu qui est beau à en pleurer au titre de monument.


Portrait de Materia

Tu t'en sors bien Hooper avec les boss, joli.


Portrait de Materia

Je trouve qu'Hooper, depuis qu'il fait du live, est toujours en mode super niais quand il joue. Il découvre rien tout seul, il dit "bon ben ça je sais pas à quoi ça sert", et regarde le chat : "aaaaaah ça sert à ça, d'accord j'avais pas compris, je me disais bien...". Par moment, y a des mécaniques vraiment obvious de jeux vidéo, et non il comprend pas, comme s'il n'avait jamais joué à un jeu vidéo de sa vie. Par moment c'est assez frustrant.


Portrait de azerdfg


Portrait de Archibald

Spoil avec la vignette ! SPOIIIIIIL ! Le manque de respect !!! Ah ?... euh... on me souffle qu'il ne s'agit que de l'écran titre du jeu... oups...


Portrait de Kinderheim

Hooper j’espère que tu le finira en live, le skill est resté jusque à 3-4 heures du matin félicitation !


Portrait de Star-Lord

Il m'a l'air plutôt sympa ce jeu. Bon, il faut quand même se faire à la DA style dessin-animé des années 30. En tout cas, c'est super bien foutu :o On s'y croirait. Au niveau du gameplay, ça semble classique et le fun y est à en croire le Gros'Ours ^^

Je me suis tellement marré lors de la traduction des dialogues Made in Hooper. Je n'en pouvais plus haha. T'as loupé ta vocation =P


Portrait de foulsac

Dites moi, je suis le seul qui se soit fait la réflexion: "Mais pourquoi le jeu s'appelle Cuphead, alors que les deux persos Cuphead et Mugman sont tout autant principaux l'un que l'autre? C'est comme Astérix & Obélix, Astérix il est pas tout seul, il a un acolyte, Obélix. Du coup pourquoi il ont pas appelé le jeu Cuphead & Mugman?"


Portrait de hbx360

Tous simplement parce que Cuphead (cupide). Et effectivement ce qui à produit la chute des deux frères c'est bien Cuphead qui était cupide et qui voulait gagné beaucoup d'argent. C'est en fait un jeu de mot, tous simplement.


Portrait de Phil Fish

parce que les frères Marios (mario Bros) sont les frères Mario, et pas les frères Mario et Luigi.
Non ce n'est pas un nom de famille, Mario ne s'appelle pas "Mario Mario" et Luigi ne s'appelle pas "Luigi Mario"


Portrait de Hellipsir

Citation:
pourquoi le jeu s'appelle Cuphead, alors que les deux persos Cuphead et Mugman sont tout autant principaux l'un que l'autre?
Parce que dans un couple y a toujours un dominant et un domniné ^^.


Portrait de Maldhôr

Parce que Mugman est son sidekick (un mot anglais, oh la boulette).


Portrait de batankyu

En plus Mugman n'a même pas une tête de mug, mais une tête de tasse comme Cuphead.


Portrait de Hellipsir

Exact, même si Mugman a une tête un tout petit peu plus haute que Cuphead, ça n'est pas flagrant.
Ils n'auraient pas du lui donner un nom à part, mais considérer le titre "Cuphead" comme désignant un duo qui porterait ce nom, les Cuphead, puisqu'ils ont tous les deux une tête de tasse.
Après, si le besoin de les différencier nominalement se faisait vraiment sentir, il aurait suffit d'utiliser leur code couleur, on aurait donc RedCuphead et BlueCuphead.


Portrait de gui

Il a quand meme du mal a penser a lancer ses attaques specials avec les cartes, ça lui met une difficulté supplémentaire


Portrait de Apolline

Dans le feu de l'action c'est pas évident de voir si on a bien les 5 cartes; ça met arrivée d'activer et de voir que j'en avais que 4 et quelques. Après il faut aussi ne pas les lancer dans le vide et donc penser au timing, pas évident.