Skip to Content

UNEPIC : de zéro en héros (ou presque)

Dernière contribution

5 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de belyzelien
Hors ligne
A rejoint: 1 octobre 2011
Contributions: 7270
UNEPIC : de zéro en héros (ou presque)

Sortie initiale : 30 septembre 2011
Porté depuis sur Steam, WiiU, Switch, Ps Vita, PS4, XBOX One
Intégralement en français

Trailer du jeu

Présentation :

Depuis des années que je fait ce jeu, il était enfin temps que j'en parle ! :)

Unepic se présente comme un jeu de plate-forme/exploration/RPG. Certains tests de l'époque parlaient de "metroidvania", n'en croyez rien ! J'y reviendrais plus tard.
Vous contrôlez Daniel, une sorte de looser qui, pendant une partie de Donjons et Dragons avec ses potes, part pisser (dixit le jeu lui-même). Dans les toilettes, la lumière s'éteint et, utilisant son Zippo, notre héro se rend compte qu'il se trouve maintenant dans un endroit différent, un bien étrange château...

Unepic fait beaucoup de référence à la pop-culture (Star Wars, Metal Gear, X-Men,...) mais aussi aux memes d'internet (Dr Zoidberg, "it's a trap"). En plus de cela, une ombre maléfique se logera assez vite dans votre corps (ce qui occasionne des dialogues assez sympa, car cette ombre n'a PAS DU TOUT la même personnalité que le héro). Ombre qui, d'ailleurs, ne se libérera qu'à votre mort et donc souhaite VOTRE mort, ce qui provoquera des situations assez cocasses.
Par exemple, le troisième boss est un arbre géant, et l'ombre vous aidera en disant que c'est un arbre magique insensible aux haches et au feu. Doit-on y croire ? ;)


Voilà un exemple d'une des quelques deux cents salles qui composent le jeu.

Gameplay général :

Simple à comprendre mais compliqué à expliquer.

Tout d'abord, sachez que toutes les pièces du château sont plongé dans la plus complète des pénombres, vous n'y verrez qu'avec votre Zippo (qui a une réserve d'essence illimité soit dit en passant, balèze) ! Il vous faudra donc allumer toutes les torches, braseros, etc de chaque pièces pour pouvoir ainsi voir une pièce dans son intégralité (comme dans l'image ci-dessus).

Concernant le personnage, le gameplay est simple : une touche pour sauter, une touche pour attaquer et...douze raccourcies pour divers objets ! En effet, Unepic possède un PAQUET d'objet ! En plus des armes, il y a des parchemins, des potions, des magies,... Bref, il y a le choix ! Mais faisons ça dans l'ordre.

Tout d'abord il y a les épées, efficace contre les monstres pouvant saigner, mais inefficace contre des monstres en armure ou en bois par exemple.
Les dagues : mortel contre les monstres qui saignent, très rapide et dégâts décuplés quand l'attaque est porté dans le dos.
Les masses : l’opposé de l'épée, fracasse efficacement ce que l'épée n'arrive pas à faire (bois et fer).
Les haches : croisement entre l'épée et les masses, mais a le défaut d'être lent.
Les lances : grande porté, efficace quand on ne veut pas aller au contact.
Les arcs : pour attaquer de loin évidemment, moins efficace contre les ennemis en armure.
Les bâtons : effet magique dévastateur et rapide mais limité dans le nombre d'utilisation.

En plus de tout cela, il y a la magie : le feu, la glace, la lumière, le soin, la protection,... Il y en a huit types.
Vient ensuite les potions qui, bien sûr, peuvent vous redonner des points de vie, mais pas que. Certaines vous permettent de soigner le poison, d'autres vous permettent de voir les pièges, d'autres vous permettent de faire plus de dégâts,... Il y en a 18 types.
Il existe aussi des parchemins aux divers effets : augmenter sa défense, augmenter son attaque à l'arc, se protéger du feu,... Bref, il y a le choix.
Il y a aussi l'équipement. On peut se mettre une armure ou une robe selon notre manière de jouer, ainsi que huit bagues de différents effets, une pour chaque doigts (attend...quoi ?).


Je décide d'augmenter quoi ? Hum...

L'évolution :

Certes il y a beaucoup d'objet, mais tous ne seront pas utilisable, ce sera selon votre évolution.
En effet, chaque monté de niveau vous donnera cinq points de compétences (en difficulté normal), et il y a au total...vingts choix possible ! Alors j'augmente quoi ? Feu ? Épée ? Armure ? Point de vie ? Potion ?
Si vous trouvez une armure de niveau 4 mais que vous n'avez que 2 dans "armures", vous ne pourrez pas la porter. Vous ne pourrez pas apprendre un sort si vous n'avez pas le niveau non plus, pareil pour les potions.
Seul exceptions, les armes : il est possible d'utiliser une arme de niveau supérieur, mais sa vitesse en est grandement diminué.
Un vrai casse-tête (une augmentation d'une compétence arme ou magie vous permettra aussi d'occasionner plus de dégâts avec celle-ci, et augmentera le pourcentage des coups critique) !

A vous de choisir judicieusement ! :)

En plus de cela il y a les marchands : dépensez votre argent (armes, armures, sortilèges,...) ou vendez les objets que vous n'utilisez pas.
Il y a aussi une cuisine qui vous permettra de créer les potions.


Un des boss du jeu.

Le château d'Harnakon :

Que doit-on faire dans le jeu ? Eh bien atteindre le sommet du château !
Une fois la première clé obtenu dans la zone centrale du château, celle-ci vous permettra d'atteindre les mines au sud-est. Une fois le boss des mines battu, vous obtiendrez la clé permettant d'atteindre les égouts au sud, et ainsi de suite. Et c'est ça que les gens ont qualifié de "metroidvania" à l'époque, n'importe quoi. Je pousse mon petit coup de gueule mais comme je trouve que c'est un mot utilisé partout à tort et à travers...

Bref il y aura de quoi faire ! De l'exploration, des quêtes annexes, des faux murs qu'il faudra briser pour des secrets (façon Castlevania),... J'ai mit une vingtaine d'heure pour finir le jeu la première fois, ce qui n'est pas négligeable (et on y retourne volontiers, surtout dans une difficulté supérieur).
D'ailleurs en parlant d'exploration, il y a une salle remplie de grilles qui fera office de raccourcie pour toutes les zones du château (et heureusement !). Il faudra cependant déverrouiller ces portes de l'autre côté.


La salle des raccourcie.

Les points Unepic :

Il existe dans le jeu des défis un peu particulier : en effet, il s'agit des défis Unepic. Il faut d'abord les trouver (cacher via des faux murs) pour ensuite pouvoir les faire (si vous faites le défi alors qu'il n'a pas été débloqué, cela ne fonctionnera pas).
Une fois débloqué, il suffit "juste" de les faire, mais là cela devient plus compliqué. Par exemple : atteindre le premier boss sans utiliser de potions, posséder toutes les potions du jeu, atteindre la fin du jeu sans tuer un seul corbeau,... Tous ne se font pas aisément.
Mais alors à quoi cela sert-il ? Et bien une fois les défis fait, vous débloquerais des points (en fonction de la difficulté du défi), et ces points peuvent être dépensé dans un magasin spécial vendant des objets uniques et balèze.


Un inventaire vers la fin du jeu...si on est bordélique.

Conclusion :

Je n'ai pas parlé de tout. Par exemple, un familier peut combattre à vos côtés (très très utile, mais à ressusciter s'il meure), ou encore la musique (qui est très bonne, correspondant parfaitement à l'ambiance et restera en mémoire), ou encore des pièges posés un peu partout qui s'activeront à votre passage (vous envoyant des flèches, des piques, des boules de feu,...); mais je pense avoir fait le tour de "la base" pour vous donner envie d'y jouer. Je n'espère pas avoir fait un topic qui aura mille commentaires, je reste lucide :p
Moi c'est un jeu qui m'a plu au premier coup d’œil, et dont je ne regrette absolument pas l'achat ! C'est bon, c'est long, c'est addictif, avec une difficulté parfaitement dosé.
Bref, c'est excellent, à vous de jouer si ça vous intéresse !

...et quand vous irez pisser, n'oubliez pas votre briquet, vous pourriez en avoir besoin !

Edité par belyzelien le 13/07/2018 - 13:05

Portrait de Rusvî
Hors ligne
A rejoint: 30 juillet 2013
Contributions: 2070
Re: UNEPIC : de zéro en héro (ou presque)

Je l'ai sur PS4, j'y ai joué il y a longtemps je trouvais ça bien mais j'ai arrêté brutalement je ne sais plus pourquoi.
J'me rappelle juste de la caméra beaucoup trop lointaine et des menus ultra-bordélique, j'imagine que sur ce point ça doit être moins laborieux au clavier.
Je me suis arrêté après les égouts il me semble.

Portrait de Castlemblem
Hors ligne
A rejoint: 8 juillet 2018
Contributions: 34
Re: UNEPIC : de zéro en héro (ou presque)

Je l'ai aussi (fait) sur PS4 et j'ai juste A-DO-RE ! Il y a de tout !

Plusieurs classes, façons de jouer, des secrets, des clins d’œil, de l'humour (y compris la fin ! ;)),...

Et, en plus, le gameplay et le level-design sont juste excellents !

Pour moi, ce jeu est une perle précieuse. Foncez dessus si vous ne l'avez pas encore fait !

PS : et il y a du multi sur ce jeu (sur PC). Pour ceux qui voudraient voir du gameplay du multi, je vous conseille les quelques vidéos d'Unepic de MoiCoopToi sur Youtube.

PS2 : super topic belyzelien, félicitations !

Portrait de belyzelien
Hors ligne
A rejoint: 1 octobre 2011
Contributions: 7270
Re: UNEPIC : de zéro en héro (ou presque)

Citation:
J'me rappelle juste de la caméra beaucoup trop lointaine et des menus ultra-bordélique

Concernant les menus c'est vrai que c'est un peu brouillon (heureusement qu'on peut trier), on s'habitue à force ^^
Sinon pour la caméra on peut la rapprocher (mais on ne voit plus la salle dans sa globalité). Il est même possible de régler la taille de l'écran de jeu au détriment du reste, mais impossible sur PS4, je ne sais pas pourquoi...

Citation:
super topic belyzelien, félicitations !

Merci ! J'ai 2 com', c'est bien :p

Edité par belyzelien le 12/07/2018 - 20:53

Portrait de Rusvî
Hors ligne
A rejoint: 30 juillet 2013
Contributions: 2070
Re: UNEPIC : de zéro en héro (ou presque)

Oui je sais mais même en zoomant ça reste un peu loin, j'imagine que c'est pour le multi que la caméra est configuré ainsi (c'est pareil dans Castlevania : Harmony of despair).

Prévu sur Switch ? (édit : Ah bah il est déjà sortie visiblement vu que tu l'as écrit).

Edité par Rusvî le 13/07/2018 - 13:51