Skip to Content

Fatum [COURT-MÉTRAGE AMATEUR]

Dernière contribution

3 posts / 0 nouveau(x)
Portrait de Dfdpj
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 25
Fatum [COURT-MÉTRAGE AMATEUR]

Grand passionné dans le jeux vidéo mais aussi dans le cinéma, surtout à la réalisation !!
Mon nouveau projet un court métrage amateur, je vous présente cette réalisation en 3 chapitres !

Fatum chapitre 1

Peut-on vivre dans le présent connaissant le demain qui nous entoure ? Une étudiante en médecine se retrouve confrontée à ses idéaux...

Edité par Dfdpj le 16/09/2018 - 14:16

Des Fans Debarquent Pour Jouer

Portrait de Kilarn
Hors ligne
A rejoint: 3 septembre 2017
Contributions: 21
Re: Fatum [COURT-MÉTRAGE AMATEUR]

Salut Dfdpj !

Déjà, félicitations pour avoir mener à bout un projet de ce type ! Je pense qu'il faut une bonne motivation pour monter un court-métrage de 20 minutes, rassembler et gérer une équipe d'amateurs...

Je suppose que si tu as posté ton œuvre ici, c'est aussi pour avoir des avis constructifs, et je vais donc inaugurer le topic par ma réponse. :3

Ma critique principale sera sur le rythme de ton court métrage, qui démarre trop lentement. À mon sens, le problème provient d'un nombre de scènes sans dialogue important, et qui n'apportent pas grand chose à l'intrigue. Je ne pense pas que cela apporte non plus à l'ambiance ou à la description de l'environnement dans lequel vit ton héroïne. Il n'y a d'ailleurs pas de repères spatio-temporel (lieu, année), alors que cela pourrait aider à ancrer ton ambiance. Il n'y a pas forcément besoin de dialogue pour ça : un simple panneau d'entrée de ville et un journal télévisé en fond de scène pourraient être de bons débuts pour localiser ton histoire.

Du coup, j'ai trouvé que les trois dernières minutes de ton film étaient les plus intéressantes. Le fait que les personnages s'embrouillent fait ressortir les caractères, les faiblesses et atouts de chacun... bref, c'était une bonne scène en soi ;)

Si je peux me permettre de te conseiller, aimant les court-métrages et m'étant renseigné sur la réalisation de films :
- J'aime comparer le court-métrage à la nouvelle en littérature. Le format étant court, il faut être dense dans la construction de l’œuvre, c.-à-d. que les scènes soient riches et que le superflu soit mis de côté. Le spectateur doit rester en haleine du début à la fin. Autant dans un long métrage, la longueur permet de faire varier le rythme et d'octroyer quelques pauses aux spectateurs, autant dans un court métrage, il faut savoir être "agressif" dans sa réalisation, quitte à en faire trop.
- Pour tourner un film, il est nécessaire de bien se préparer à l'avance et j'ai le sentiment que tu as voulu te lancer dans le tournage trop tôt. N'y vois pas de critique envers toi, je suppose que la disponibilité de tes acteurs n'a pas du rendre les choses aisées, que ton agenda personnel était ce qu'il était, etc. Toutefois, un story-board t'aurait permis de voir toutes ces scènes sans dialogue. Si tu fais un ratio du nombre de minutes muettes sur la totalité de ton film, je pense que l'on s'approche des 70%. Certes, les dialogues ne font pas tout et on peut aisément s'en passer via d'autres formes d'expression narratives, mais pour un premier essai, mieux vaut rester dans le classique.
- Attention aux musiques que tu emploies. Même si tu les cites à la fin de ton film, elles sont malgré tout protégées par le droit d'auteur. La dernière directive européenne sur le droit d'auteur risque de rendre ce genre d'utilisation encore plus complexe à l'avenir. Il y a de nombreux sites qui proposent des musiques libres de droit ou dans le domaine public. J'aurais bien vu de la musique classique sur ton court-métrage !

Pourrais-tu nous donner plus d'informations sur la méthode que tu as déployé pour tourner ce CM ? Quel genre d'outil avez-vous utilisé, combien de temps à durer le tournage, combien de pages faisait le script...?

En tout cas, merci d'avoir partager ton travail, c'est toujours intéressant de voir des gens se lancer dans le cinéma ;) J'espère avoir pu t'aider un peu ou te donner quelques pistes pour la suite, et que mes commentaires ne t'ont pas paru trop négatif !

Edité par Kilarn le 16/09/2018 - 20:17

Cinéphile, amateur du Hooper depuis trop longtemps.
Letterboxd - GOG.com

Portrait de Dfdpj
Hors ligne
A rejoint: 1 septembre 2011
Contributions: 25
Re: Fatum [COURT-MÉTRAGE AMATEUR]

Bonjour Kilarn,

Tout d'abord, mes sincères excuses pour cette réponse si tardive... J'apprécie énormément de recevoir des commentaires afin de progresser dans cette passion, d'autant plus que nous sommes en plein tournage du chapitre 2 !

Effectivement nous n'utilisons pas de story-board. Je ne pense pas en être capable, étant tout sauf un réalisateur de haut niveau. Pour tout te dire, ce chapitre 1 relevait plus de l'improvisation. Mais cela était prévu en tant que tel. Nous voulions vraiment un chapitre d'introduction doux, lent, connaissant la suite qui va être plus mouvementée (je ne t'en dis pas plus... !). D'ailleurs, même si ce manque de professionnalisme est palpable, c'est dans mon caractère et goût personnel de préférer ce qui prend son temps. Je regrette les anciens films où les scènes duraient... Malgré mes 28 ans, je ne peux cacher ma nostalgie pour cette époque... La rapidité et l’agressivité des images comme tu dis, c'est effectivement la mode d'aujourd'hui, le fonctionnement de grande part du cinéma, mais j'ose prendre le parti contraire de ce qui devrait être fait...
Dans tous les cas les autres chapitres vont être plus prenants (je l'espère), plus mouvementés, plus structurés avec dialogues appris à l'avance sans place pour l'improvisation.

Je suis au courant que les musiques que j'utilise sont soumis à des droits d'auteurs... Pour l'instant mes vidéos passent sur Youtube, nous verrons pour la suite. C'est un pari risqué et tétu je l'admets...

La musique du chapitre 2 sera constituée de classique fort probablement. Laura joue au piano et voudrait faire un peu de Chopin, on va voir ce que ça donne !

Quant aux cadre spatio-temporel, je n'accorde personnellement pas d'importance à cela. Notre histoire flotte et manque de cette rigueur géographique et temporelle. C'est encore une fois un choix tétu mais fidèle à ce que je représente.

Ce film est issu du strict minimum: caméra et micro-perche. Le script faisait 1 page. Et le dernier détail... Notre durée de tournage avoisinait les 11 mois... Plus par manque de temps et d'ambition. Nous venions de loin à vrai dire. Le dernier projet, presque abouti, nous a été volé lors d'un tournage dans le Vercors (ordi + disque dur avec les copies). Retrouver la motivation suite à cela n'était pas chose simple.

Je te remercie énormément pour ce long commentaire. Les remarques sont intéressantes puisque tu ne limites pas au politiquement correct "oui c'est super" comme on l'entend souvent; cela nous plait bien entendu; mais des conseils sont toujours les bienvenus !!

Des Fans Debarquent Pour Jouer