Skip to Content

Analyse N°6


Un peu de vieux films pour changer ! Déjà à l'époque, les mecs faisaient des trucs complètement craqués ! Le réalisateur allemand Fritz Lang nous livre un travail de réalisation remarquable autour du thème de la représentation physique et spérituelle de la terreur. Il y a aussi un enjeux spatial avec toutes des statues africaines qui est saisissant. J'ai invité un ami, Max pour m'accompagner dans cette analyse de séquence. Nous parleront de la séquence et aussi du contexte politique autour de ce film.

5 Commentaires

Portrait de indalcio

Très bonne chronique! j'ai beaucoup aimé celle ci, Bravo!
C'était intéressant, ça m'aurais pas déranger de voir le film entier avec vos commentaires audio par dessus x)


Portrait de fafnir

Analyse à la fois intéressante et pertinente. Merci de nous faire partager votre passion.


Portrait de UNCHARTOUILLE

Votre analyse m'a donné envie de voir ce film, j'ai adoré et j'ai été surpris de voir le souci du détail. Je m'attendais pas à voir ça pour un film de cette époque.
Cette séquence est assez particulière car elle est quasiment la seule à montrer des éléments 'fantastiques'. En fait je n'ai pas perçu le film comme fantastique, le reste est très centré autour de l'enquête.

Les masques m'ont pas forcément fait penser à la psychologie, malgré le fait que le personnage soit psychiatre, mais plus à l'anthropologie en général. Il y a des crânes, mais aussi des masques rituels. Pour moi ce sont surtout les cultures qui sont dans la pièces.
Ca renforce le discours sombre sur l'humanité qu'on entend en voix off, un peu comme s'il était intemporel, et qu'il ressurgissait au moment où on entend la scène.

Du coup j'ai vu ce film, qui transpire l'angoisse de l'époque, c'est poignant. Donc merci pour cette analyse, et j'ai du coup vu le fameux 'M, le maudit', qui m'a tout autant retourné, et impressionné, par sa narration (il y a une tension à chaque instant) et technique (le fameux travelling chez les clochards avec la caméra qui traverse la fenêtre, et d'autres trucs).

Heureusement que ça m'a donné envie car j'avais tenté de voir 'Metropolis' du même réalisateur, et j'ai trouvé qu'il avait sacrément vieilli et que l'histoire était très chiante, donc je m'étais pas intéressé à ce réal.
Maintenant j'ai lu son wiki, ce mec a eu une histoire assez dingue.


Portrait de DoTT

son histoire s'est transférée dans les films ^^


Portrait de kid_Dynamite

Merci de m'avoir fait découvrir cette séquence très intéressante.

C'est la ou l'on se dit que, les bons réalisateurs ne le sont pas pour rien :)